Tag Archive conseil renovation

Comment rénover un escalier abîmé ?

Si vous souhaitez donner un coup de jeune à vos escaliers avec un cirage, un vitrificateur ou une peinture, il faut tout d’abord le remettre en bon état. Pour cela, vous devez réaliser des rénovations et coordonner les travaux à effectuer. Découvrez dans cet article plus d’informations sur le sujet.

Demandez un permis de construire

Avant d’apporter une quelconque modification à vos escaliers, vous devez obtenir un permis de construire. Celui-ci est généralement délivré par votre commune. Effectivement, les travaux de rénovation d’un escalier doivent respecter les normes : mesures, angles, etc. Sur ce, vous devez contacter la mairie pour vous donner les informations concernant les règles en vigueur, afin que vous puissiez rénover votre escalier en toute tranquillité et en toute légalité.

Par contre, si vous souhaitez vous lancer dans des simples travaux de rénovation, vous devez suivre les étapes suivantes :

Étape 1 : enlever l’ancien revêtement

Avant de commencer les travaux, il faut enlever les anciens revêtements. Vous devez également retirer la moquette, la peinture ainsi que tous les autres éléments pouvant se trouver sur les contres-marches et sur les marches.

Étape 2 : il faut doubler le limon de l’escalier

Dans cette deuxième étape, vous pouvez recoller les futurs contres-marches ainsi que les marches sur les anciennes. Par contre, si votre escalier est constitué d’un seul limon, il est recommandé de le doubler.

Étape 3 : appliquer le nouveau revêtement

Pour ce faire, il faut avant toute chose, réaliser un gabarit. Prenez quelques morceaux de papiers, puis collez-les au niveau des angles, à l’aide d’un ruban adhésif. Une fois que le gabarit est réalisé, placez-le sur le revêtement et reportez la découpe. Ensuite, découpez « le revêtement du limon » en vous servant d’une scie sauteuse. Si vous pensez que celui-ci est réalisé aux dimensions exactes, alors collez-le.

Étape 4 : scier et coller le recouvrement

Dans cette étape, il faut scier le revêtement du recouvrement aux dimensions exactes. Aussi, vous devez le coller avant de fixer la « face avant » avec des clous.

Étape 5 : recouvrir les contres-marches et les marches

Vous devez, en premier lieu, recouvrir la première marche. Au lieu d’utiliser un gabarit papier à chaque marche, il est beaucoup plus pratique d’adopter un gabarit pour escalier ou une jauge d’escalier. Pour le sciage, une « scie circulaire » à table et une « scie sauteuse électrique » feront l’affaire. Concernant la finition, vous pouvez la réaliser avec du papier à poncer.

Étape 6 : réalisation des joints finaux et de la couverture du limon

Tout d’abord, la partie supérieure du limon de l’escalier doit être mesurée. Ensuite, collez le revêtement après l’avoir découpé aux bonnes dimensions. Néanmoins, il est fort recommandé d’utiliser un joint de scellement sur les bords.

Quel matériau choisir pour son escalier?

Vous devez savoir que votre escalier fait partie intégrante de votre maison. Dans ce cas, il est d’une importance capitale, qu’il puisse s’harmoniser avec votre décoration, ainsi qu’au style général de votre lieu d’habitation. Toutefois, les escaliers sont faits avec du bois très dur, notamment le frêne, le chêne ou l’érable. Ce sont tous des matériaux d’excellent choix, si vous pensez repeindre ou redécorer votre escalier intérieur.

Qui doit faire les travaux de rénovation de votre escalier ?

Il est tout à fait possible que vous effectuez vous-même les travaux. Mais, la meilleure solution est de faire appel à un professionnel. En effet, celui-ci est capable de vous aider et de vous conseiller dans les prises de décisions. Aussi, les escaliers intérieurs sont souvent très utilisés alors, les travaux doivent être bien réalisés. Ils doivent également être construits de façon très solide.

Tags, ,

Guide complet sur l’ouverture d’un mur porteur

Souhaitez-vous réaliser un projet d’ouverture d’un de vos murs porteurs pour de bonnes raisons ? Aimeriez-vous installer une verrière, une porte, une fenêtre ou tout simplement pour agrandir une pièce ? Cela semble être une idée ingénieuse. Cet article vous servira de guide sur la réalisation des travaux.

Le mur porteur ; c’est quoi exactement ?

En général, le mur porteur est un pilier d’une maison, qui a pour mission d’assurer la stabilité de l’édifice. Autrement dit, il soutient une grande partie des structures de l’habitation. De ce fait, il doit être situé à l’intérieur même de la maison. Il est créé avec des matériaux hyper-résistants comme le béton cellulaire, le parpaing, la pierre, les briques. Ce mur peut être également réalisé avec du bois. Cependant, il doit avoir au moins 15 cm d’épaisseur, car son rôle est de supporter de lourdes charges.

Comment peut-on reconnaître si un mur est porteur ?

Cette étape est indispensable avant de procéder aux travaux de démolition de mur, afin d’agrandir l’espace intérieur de son habitation. La faisabilité du projet et l’estimation du budget de la rénovation en dépendent énormément. Sur ce, quelques éléments doivent obligatoirement être analysés, pour reconnaître si le mur est vraiment porteur par rapport à une cloison :

  • Le bruit émis par le mur : en effet, en tapant dans le mur porteur, le son émis doit généralement être profond et sourd. Néanmoins, certains de ces murs émettent des bruits creux, s’ils sont recouverts de plusieurs couches d’enduit. Dans ce cas, vous ne devriez pas vous contenter de cette technique.

  • Le mur est dit porteur si celui-ci porte un plancher, une charpente ou un autre mur. Aussi, le mur de la façade de la maison est porteur.

  • Il est reconnu grâce à son épaisseur. Effectivement, il y a de forte chance qu’un mur est porteur, s’il a au moins 15 cm d’épaisseur.

  • Il faut vérifier le plan de l’habitation : en effet, un trait beaucoup plus épais qu’une simple cloison représente un mur porteur su ce plan. D’ailleurs, cette méthode et la plus fiable pour reconnaître rapidement et pour s’assurer qu’il s’agit vraiment d’un mur porteur.

Casser un mur porteur : une demande d’autorisation est-elle nécessaire ?

Pour réaliser des travaux d’ouverture d’un mur porteur dans votre maison, vous devez obtenir une autorisation. Cette dernière dépend en grande partie de votre logement (s’il s’agit d’ un appartement ou d’une maison).

Dans le cas d’un appartement

Vous pouvez avoir le feu vert dans votre projet d’ouverture d’un mur porteur qu’une fois après sa validation pendant l’assemblée générale de copropriété. Cela est envisageable si vous êtes l’un des copropriétaires bien sûr. Avant d’obtenir l’autorisation, les plans d’exécution du BET (Bureau d’Études Techniques), le rapport, le devis de réalisation des travaux, les plans architecturaux ainsi que les plans d’exécution doivent être transmis auprès de l’assemblée.

Ainsi, deux options s’offrent à vous :

  • Soit attendre l’assemblée qui aura lieu une fois par an, tout en mettant le projet à l’ordre du jour.

  • Soit, demander et convoquer une assemblée extraordinaire, qui sera facturée par le syndic.

Dans le cas d’une maison

Avant de procéder directement aux travaux, il faut d’abord faire une déclaration préalable au service d’urbanisme de votre commune. Sur ce, présentez toutes les notes de calculs. Cette démarche n’est pas obligatoire que si vous comptez effectuer des modifications sur l’aspect extérieur de votre lieu d’habitation, comme créer une fenêtre, une baie vitrée ou une porte.

Le mur porteur mitoyen

Ce mur design celui entre deux appartements ou deux maisons. Dans ce cas, y créer une ouverture nécessite la réalisation d’un état de lieu contradictoire via un huissier. Celui-ci pourra constater s’il existe des dommages avant même le début des travaux. Ce procédé permet également d’éviter toute tentative de réparation des dommages, que votre voisin pourrait profiter durant la réalisation des travaux.

À qui faire appel pour casser un mur porteur ?

Ouvrir un mur porteur n’est pas une mince affaire. En effet, le travail nécessite un savoir-faire et une forte expérience dans le domaine. Pour cela, vous avez besoin d’un expert ou d’une entreprise de maçonnerie pour réaliser l’abattement du mur. Mais assurez-vous que cette dernière dispose d’une assurance décennale appelée « béton armé démolition ».

Faites appel à un architecte et au BET

Les compétences d’un architecte sont d’une aide précieuse dans la réalisation de votre projet d’ouverture de mur porteur. D’ailleurs, il est la seule personne habilitée et capable de vérifier la faisabilité des travaux. Si par exemple, vous souhaitez remplacer le mur par une porte, vous devez prendre en compte quelques soucis. Demandez-vous la question : comment assurer le remplacement des éléments et des matériaux essentiels de la structure démolie ? Comment peut-on faire tenir les parties restantes du mur à la porte nouvellement créée ? Seul l’architecte a les solutions face à ces obstacles.

Le rôle du BET est de déterminer toute la procédure de l’ouverture du mur porteur. Aussi, il est celui qui choisi les matériaux et les éléments de soutien idéal à mettre en place.

Tags, ,

Rénovation de maison : voici les 5 erreurs à éviter

La rénovation d’une maison est un travail que vous ne devez en aucun cas prendre à la légère. Pour redonner un coup de jeune à votre lieu de résidence, il est recommandé d’élaborer un plan et d’adopter de bonnes méthodes. Cependant, il y a des erreurs qu’il faut absolument éviter.

Erreur 1 : rénover une maison sans consulter un spécialiste

C’est vrai que vous n’avez pas besoin d’un permis de construire pour réaliser la rénovation de votre habitation. De ce fait, vous pensez que faire appel à un architecte n’est pas nécessaire. Cette décision est peut être une solution économique, pouvant diminuer le coût du projet. Mais c’est une grande erreur de votre part ! Les compétences d’un professionnel vous serontd’une grande aide, non seulement pour signer un permis de construire, mais aussi pour la réalisation des travaux de rénovation.

La présence d’un architecte est impérative pour :

  • effectuer le premier diagnostic de votre logement : pour trouver les failles ainsi que les travaux qui ne doivent pas attendre.

  • que la rénovation réponde à vos attentes, à vos besoins ainsi qu’à votre budget.

  • chiffrer et classer les travaux à réaliser.

Erreur 2 : sous-estimer le coût du projet de rénovation

Certaines personnes négligent l’importance de l’élaboration du budget. Parfois, vous prévoyez une enveloppe de départ, mais ne prenez pas en considération les moyens nécessaires jusqu’à la réalisation de tous les travaux. Cet état d’esprit vous conduira certainement dans un échec total. Rénover n’est pas une chose aisée et coûte très cher. Cela risque de vous ruiner, si aucune mesure n’est pas prise. Autrement dit, il est plus raisonnable de faire une rénovation totale que d’en réaliser étape par étape.

Heureusement, il existe une solution qui consiste à établir un plan général de financement pour la rénovation de la maison. Il est également important de mettre en valeur votre apport personnel ainsi que les aides auxquelles vous avez absolument droit. Aussi, le crédit immobilier est considéré comme l’une des meilleures solutions que vous puissiez adopter lors d’un projet d’achat et de rénovation de maison. Vous avez la possibilité d’emprunter un montant très élevé sur une longue durée. Mais pour bénéficier de ce crédit, la réalisation de devis est importante. Après son obtention, vous pouvez effectuer les travaux de rénovation jusqu’à une durée de deux ans. Par contre, les aides à la rénovation dépendent principalement de votre situation géographique, fiscale et familiale.

Erreur 3 : réaliser une réhabilitation sans effectuer de bilan énergétique préalable

L’énergie est une dépense inévitable dans une habitation et doit être entretenue régulièrement. La rénovation est l’occasion idéale pour remettre en état ou de remplacer tous vos équipements tels que les radiateurs et les chaudières. Mais avant de procéder au remplacement, il faut plutôt faire un état des lieux de vos possibilités et de vos besoins. L’énergie utilisée doit être celle qui consomme le moins possible. Néanmoins, vous devez prioriser les travaux permettant de diminuer cette consommation comme le remplacement de fenêtres, l’optimisation de l’isolation, de la ventilation, la pose de volets, etc.

Par la suite, l’énergie doit être choisie selon l’orientation, la surface et la localisation de la maison. De plus, il est fort conseiller d’opter pour des énergies écologiques comme l’énergie solaire. Pour cela, vous devez rénover et bien orienter votre toiture. Cela vous permet d’économiser jusqu’à 70 % et de baisser considérablement votre facture d’eau chaude. Cependant, faites-vous aider par un chauffagiste ou par des bureaux d’études thermiques, car ils sont les mieux placés pour vous conseiller à faire le bon choix.

Erreur 4 : l’oublie de la ventilation

Le système de ventilation est très important et l’air circulant dans votre logement doit être renouvelé. Négliger ce détail peut être une erreur fatale de votre part et peut apporter des conséquences néfastes sur la santé de tous les occupants. Si votre maison est ancienne, il est recommandé d’adopter une méthode d’étanchéité efficace. En effet, le système de ventilation naturelle, souvent dit « par défaut », n’est plus vraiment tenable. De plus, il est accompagné de déperditions énergétiques pouvant faire grimper la facture.

En outre, vous devez installer une ventilation mécanique pour rafraîchir correctement toutes les pièces de votre maison. La VMC double flux centralisés équipant la plupart des habitations nouvellement construites actuellement n’est pas très pratique. Ainsi, elle n’est pas adaptée à la rénovation.

Erreur 5 : aménager le logement sans prendre en compte votre mode de vie

De nos jours, de nombreuses personnes se préoccupent le plus sur les tendances déco que sur leurs goûts. En effet, il est vital de savoir si son lieu d’habitation est adapté à sa famille, à ses besoins ou à son mode de vie. Posez-vous donc les bonnes questions : est-il nécessaire d’installer une cuisine ouverte sur le salon ? Avez-vous besoin d’une douche dans la chambre ? Est-ce également idéal et confortable de placer la salle de bain de l’autre côté de la chambre ?

Vous pouvez commencer le projet de rénovation une fois que vos besoins seront bien déterminés.

Tags, ,

Relooker sa maison grâce au papier peint

Il existe plusieurs matériaux de décoration, en l’occurrence le papier peint. Celui-ci est devenu populaire, car les avantages qu’il offre sont très nombreux. En effet, son installation est rapide, on peut le changer tout le temps. Aussi, il présente un large choix de motifs. Donc, pour réussir  sa décoration intérieure, optez pour le papier peint.

Les types de papier peint à choisir

Vous pouvez choisir entre un papier peint classique et papier peint intissé, entre un papier peint vinyle et un papier peint expansé.

Le papier peint classique est le plus célèbre. Ce papier est formé à partir de feuilles de papier et son appellation varie en fonction de son épaisseur. De ce fait, on l’appelle simplex si le papier est ne contient qu’une seule feuille, et duplex s’il est composé de deux feuilles. Faites attention si vous optez pour ce papier, car il est très fragile. Cela implique que vous ne pouvez pas le laver. Alors, posez-le sur des murs préalablement préparés,c’est-à-dire des murs secs, lisses et propres.

Le papier peint intissé, quant à lui, est composé de fibres de cellulose. En outre, une couche de vinyle le recouvre et cela lui donne un aspect résistant aux déchirures. Ce papier est facile à poser, car sa pose consiste à un collage direct sur le mur.

Le papier peint vinyle est constitué de papier tapissé de plastique. Ce papier est très résistant et imperméable grâce à la présence du Polyvinylchloride dans son contenu. Vous pouvez donc le nettoyer. Ce papier peint est idéal pour la décoration de la cuisine et la salle de bain.

Par contre, le papier peint expansé se distingue des autres papiers par son épaisseur. Aussi, ce papier comporte du PVC qui lui attribue une forte résistance. Le papier peint de type expansé offre une atmosphère agréable à une maison, car il est fabriqué de manière différente.  Il est conduit à une température hautement élevée et donne après des effets tels que le gaufré ou le relief.

Le papier peint adapté à chaque pièce

Chaque papier peint a sa propre spécificité, alors il faut tenir compte de ce critère afin de donner un look parfait pour chaque pièce.

Pour la cuisine, optez pour le papier peint vinyle, car celui-ci est lavable.

Pour la salle de bain, choisissez le papier peint expansé, car il supporte bien l’humidité. Privilégiez le motif trompe-l’œil pour que cette pièce soit un véritable lieu de détente.

Pour le salon, optez pour le papier peint intissé.

Pour la salle à manger, vous pouvez choisir entre le papier peint classique et le papier peint intissé.

Pour la chambre des parents, préférez le papier peint intissé ou vinyle. Optez pour le trompe-l’œil et évitez les motifs géométriques, car ceux-ci peuvent vous fatiguer.

Pour la chambre des enfants, l’idéal est d’opter pour le papier peint vinyle, car il est facile à entretenir.

Pour l’entrée, la cage d’escalier et le couloir, vous pouvez utiliser le papier peint classique. Choisissez le motif vintage pour une touche plus originale.

Les étapes à suivre pour la pose du papier peint

La pose du papier peint est très facile. Suivez juste les quatre étapes suivantes afin d’obtenir un meilleur résultat.

1 ère étape : la préparation du mur

Cette préparation consiste à enlever l’ancien revêtement du mur, à laver celui-ci, à reboucher les fissures et trous et à démonter les interrupteurs ainsi que les prises.

D’abord, retirez votre ancien revêtement en le décollant. Ensuite, lavez votre mur et laissez sécher. Veillez à ce qu’il soit lisse. Puis, rebouchez toutes les fissures et trous à l’aide d’un enduit spécial. Après cela, aplatissez la surface en ponçant les murs. Quand les murs sont poncés, dépoussiérez toute la surface. Pour finir la préparation du mur , coupez l’électricité, démontez les interrupteurs et les autres prises sur le mur à revêtir.

2 ème étape : la préparation de la colle

Vous avez le choix entre l’utilisation de la colle prête-à-l’emploi et l’utilisation de la colle en poudre. 

Si vous optez pour le premier choix, il vous suffit de bien mélanger la colle.

Par contre, vous devez bien préparer la colle si vous optez pour le second choix. Pour ce faire, versez de l’eau dans un seau, versez également la colle en poudre. Mélangez bien afin d’obtenir un mélange homogène. Laissez la reposer entre 3 à 20 minutes, cela lui permet de s’épaissir.

3 ème étape : la prise de mesure

Tracer l’emplacement des lés au mur est important pour réussir la pose du papier peint. Alors, vous allez prendre la cote des lés et rapporter celle-ci sur le mur. Marquez ensuite leur emplacement en faisant un trait vertical. En plus, vous pouvez utiliser un niveau pour assurer que les lés sont droits.

4 ème étape : la pose du papier peint

La pose du papier peint classique est différent de celle du papier peint intissé. 

Pour le papier peint classique, l’encollage est effectué sur le revers du lé. 
Après le traçage sur le mur, découpez le lé et prévoyez 7 cm de débord. Appliquez ensuite la colle et repliez le papier sur lui-même. Encollez le second lé pendant que la colle agisse sur le premier lé. Après, posez-le sur le mur et marouflez, puis passez à la découpe de la partie qui excède.

Pour le papier peint intissé, l’encollage s’effectue directement sur le mur. C’est-à-dire que vous allez appliquer immédiatement la colle sur le mur et y poser votre papier. Répétez l’opération jusqu’à ce que vous recouvrirez la surface. Enfin, marouflez et découpez la partie qui déborde.

 

Tags, ,

Tout pour la réussite de la rénovation de maison

La rénovation de l’habitat, qu’elle soit partielle ou complète, est toujours un investissement significatif. Mais quels travaux réaliser ? À vous de les définir, de les personnaliser, de les adapter à vos besoins et à votre budget.

Vous avez les chances de vous offrir un nouvel espace à vivre, sans avoir à déménager ni tout reconstruire ? Mettez toutes les chances de vos côtés !

Une organisation infaillible

Il est tout à fait possible de recréer son espace de vie, de rendre celui-ci harmonieux et confortable, sans difficultés. Il suffit juste que tout soit bien pensé et scrupuleusement planifié. De plus, vous savez parfaitement que « travaux » riment parfois avec galère. La solution, c’est la capacité à bien organiser les opérations. Cela influencera grandement la réussite de votre projet. Une bonne préparation des tâches et des moyens à mettre en œuvre est capitale. Après avoir fait un diagnostic, il faudra lister tous les travaux à effectuer ainsi que tout ce dont vous avez besoin pour les réaliser. Vous pouvez déjà en profiter pour apporter les solutions adéquates, établir un devis détaillé, programmer la réalisation des travaux… Faites le point sur ce dont vous disposez et ce qui vous manque.

Si des démarches administratives sont à effectuer, faites le nécessaire pour que tout soit en ordre et constituez tout le dossier dans les plus brefs délais !

Ensuite, à vous de vous arranger selon votre emploi du temps et votre disponibilité.

Tout cela vous évitera au maximum les mauvaises surprises.

Des points incontournables

La quête de confort et d’esthétique passe par de nombreux points. Tout ne peut pas toujours se résumer à un coup de peinture par-ci ou des petites réparations par là. Pour la rénovation de votre logement, que vous viviez en appartement ou dans une maison, vous devez considérer les points suivants :

– l’état de la toiture et de la charpente ;

– les installations électriques à remettre aux normes ;

– les installations gaz ;
– l’amélioration des performances énergétiques de la bâtisse ;

– la rénovation des menuiseries ;

– les systèmes de plomberie, de chauffage, de climatisation et de sécurité ;

– l’isolation thermique et phonique ;

– l’éclairage ;

– la maçonnerie ;

– les revêtements des murs et des sols, etc.

La décoration

Pour peaufiner la rénovation de votre maison, il faut faire le point sur la décoration. Libre à vous de choisir l’ambiance que vous souhaitez créer, selon vos envies. L’objectif est que vous vous sentiez bien chez vous, que votre maison soit un endroit agréable à vivre. Posez-vous les bonnes questions ! Quelle couleur pour quelle pièce ? Quel type d’agencement pour optimiser l’espace ? Ce qui est sûr, c’est qu’il est toujours question de créativité et de goût. Exploitez votre faculté à jouer avec les volumes, les couleurs, les matières, les accessoires, etc.

Quel que soit votre choix, misez toujours sur l’originalité, la modernité et l’élégance.

Pour les travaux complexes, prenez contact avec des prestataires de confiance. L’entreprise ACCORDS HABITAT, près de Niort dans les Deux-Sèvres, regroupe des professionnels qui vous accompagnent dans la réalisation de vos travaux. Des experts en bâtiment se déplacent chez vous. Ils sont qualifiés et expérimentés pour gérer votre projet, du début jusqu’à la fin. Ils sont spécialisés dans la rénovation de l’habitat et la rénovation de menuiserie. Comptez sur leurs compétences pour la pose de menuiserie, la pose de pergolas (Arlequin ou bioclimatique) à Niort, Angoulême, etc. Riches de leur expérience, ils sont en mesure de répondre à vos demandes et d’assurer la gestion intégrale du chantier. Vous avez la garantie des réalisations conformes à vos exigences. L’entreprise est reconnue pour le respect de ses engagements : bon rapport qualité/prix, un respect des délais convenus, etc.

Tags, , ,