Category Archive Conseils

Qu’est-ce que le décapage ?

Même les enfants savent ce que c’est que la peinture. Mais savez-vous qu’avant de peindre un support qui a déjà été peint, il est indispensable de passer par le décapage ? Mais quelle est donc cette opération ? Pour tout savoir sur ce sujet, lisez cet article.

Enlever pour mieux peindre

Tel est le but de cette opération. Pour enlever l’ancienne peinture d’un support, les experts en usinage industriel et les artisans ont recours à 3 techniques de décapage : le décapage chimique, le décapage mécanique et le décapage thermique.

– Le décapage chimique

Ce procédé consiste à décaper ou à désagréger la peinture via un solvant très puissant sans endommager le support. En quelques minutes, le décapant va faire décoller la peinture. Il est possible de répéter plusieurs fois l’opération afin de retirer définitivement les différentes couches. Cette méthode est notamment utilisée pour décaper la peinture terne et usée des moulures. En raison de la complexité de cette intervention, il est plus prudent et plus sage de la confier à un professionnel comme lentreprise Cadécap Industrie située à Lisieux. En principe, cette opération se déroule en 6 étapes :

  • Les résidus de peinture superficiels sont retirés à l’aide d’une spatule et d’un pinceau en nylon ;
  • Le décapant est appliqué uniformément sur toute la surface ;
  • Au bout de 10 minutes, la peinture commence à se boursoufler et à se détacher progressivement du support ;
  • Le spécialiste se servira d’un couteau de peintre et d’une spatule pour gratter la surface ;
  • Une fois terminé, il rincera le support avec de l’eau claire pour retirer le produit chimique ;
  • En guise de finition, le professionnel grattera de nouveau la surface avec du papier de verre fin pour obtenir une belle finition.

– Le décapage mécanique

Cette deuxième technique est assez simple et n’exige pas nécessairement l’intervention d’un professionnel. Elle est préconisée pour le décapage de petites surfaces en bois dur et en métal. C’est une méthode qui consiste à décaper une surface avec un abrasif pour retirer lentement les résidus de peinture. Elle est donc entièrement faite à la main. Comme vous vous en doutez, le décapage mécanique produit beaucoup de poussière et demande un effort continu. Contrairement au ponçage, cette opération ne vise qu’a enlever la couche de peinture. Elle ne sert ni à corriger les aspérités ni à lisser une surface. Voici les étapes pour faire un décapage mécanique :

  • Couvrir les meubles et les objets qui se trouvent près du support à décaper d’une bâche de protection ;
  • Retirer les gros résidus de peinture avec un grattoir triangulaire et une spatule;
  • Frotter énergiquement la surface avec du papier de verre à gros grains (pour ne pas gaspiller trop d’énergie, il est possible d’utiliser une ponceuse électrique) ;
  • Laver la surface pour éliminer les petits résidus.

– Le décapage thermique

Comme le décapage chimique, il est préférable de confier cette opération à un professionnel. Elle vise à enlever l’ancienne peinture d’un support à l’aide d’un jet d’air chauffé à haute température (entre 500 et 600°C). Sous l’effet de l’air chaud, la peinture va se ramollir, se cloquer, puis se fondre. Après quelques minutes, elles se décollera du support. Il ne reste alors plus qu’à la retirer à l’aide d’une spatule en métal, d’un couteau de peintre ou d’un grattoir triangulaire. Le matériel utilisé à cet effet dépend du type de support à traiter. Les experts en travaux de décapage utilisent généralement un décapeur thermique (pistolet à air chaud) ou un chalumeau. Dans certains cas, ils peuvent aussi utiliser un enduit de lissage.

Tags,

Comment choisir sa bâche de piscine ?

Vous avez décidé de faire construire une piscine dans votre jardin et les travaux sont presque terminés. Dès que celle-ci est construite, n’oubliez pas que vous devez vous mettre en conformité avec la loi en dotant votre bassin d’un dispositif de sécurité aux normes, ainsi que d’un moyen de protection pour garder l’eau parfaitement propre. Quoi de mieux qu’une bâche pour répondre à ces deux contraintes d’une manière efficace et économique. Afin de vous assurer d’avoir un produit de qualité, vous devez prendre en compte plusieurs critères au moment de choisir votre bâche de piscine. Mais avant de faire votre choix, vous devez tout d’abord savoir quels sont les différents types de bâches pour piscines présents sur le marché.

Les différents types de bâches pour piscine

On distingue cinq principaux types de bâches pour piscines :

– La bâche de sécurité

Comme nous le savons tous, la législation en vigueur impose que toutes les piscines doivent être équipées d’un dispositif contre la noyade. En effet, la sécurisation d’une piscine est fortement conseillée, surtout si vous avez des enfants en bas âge à la maison. Pour ce faire, plusieurs solutions s’offrent à vous : la barrière, l’abri, l’alarme ou encore la bâche. Pour la dernière solution, c’est-à-dire la bâche, vous devez vous assurer que celle-ci soit conforme à la norme NF P90-308. Si ce n’est pas le cas, il vaut mieux laisser tomber.

– La bâche à bulles (très pratique pendant l’été)

Ce type de bâche pour piscine est généralement utilisé en été. L’explication est que sa structure limite la déperdition de chaleur. Ce qui limite l’évaporation de l’eau dans la piscine lorsque celle-ci n’est pas utilisée. De plus, la bâche à bulle assure une protection efficace du bassin contre les insectes. Ainsi, vous n’aurez pas à nettoyer la piscine trop souvent à cause des insectes qui s’y incrustent.

La bâche à bulle présente aussi d’autres avantages :
– Elle est légère et facile à installer.
– Elle est peu coûteuse par rapport aux autres types de bâches pour piscines.
Cependant, retenez que la bâche à bulle n’est pas un dispositif de sécurité. Donc, vous devez la compléter par un autre dispositif pour être conforme à la réglementation en vigueur concernant les bassins.

– La bâche d’hivernage
Il existe aussi des bâches de piscine spéciales pour l’hiver. Elles sont conçues pour protéger le bassin des impuretés, notamment des branches et des feuilles mortes, mais aussi pour protéger son revêtement. Habituellement en plastique ou en toile, ces types de bâches empêchent aussi la formation d’algues. Sachez que la plupart des modèles de bâche d’hivernage répondent à la norme NF P90-308.

– La bâche filet
Ce type de bâche est généralement constitué d’un maillage étroit en polyester. Le plus souvent, les bâches filets sont utilisées en hiver. Cependant, elles peuvent aussi très bien être utilisées pendant les autres saisons. Les principaux avantages de ces types de bâches, c’est qu’ils retiennent les impuretés et les débris. De plus, la bâche filet empêche aussi la formation de poche d’eau lorsqu’il pleut.

– La bâche pour piscines hors sol

Étant donné la structure un peu particulière de la piscine hors sol, il y a des bâches spécialement conçues pour ce type de bassin. Généralement, celle-ci est fabriquée en PVC.

ETS LAHAYE : votre spécialiste de la fourniture de bâche à Vihiers

Si vous recherchez un fournisseur fiable pour l’achat de bâche aux environs de Vihiers (Cholet, Angers, etc.), adressez-vous à l’ETS LAHAYE. Située au 3 Rue Simone Veil Zi De La Loge 49310 à Vihiers, cette entreprise assure la fourniture de tous types de bâches. Elle vous garantit des produits de qualité issus de fournisseurs réputés.

Tags, ,

Des idées pour aménager votre cuisine

Pour la réussite de l’aménagement d’une cuisine, il est essentiel de combiner différents éléments. Chaque détail est important pour créer un environnement particulier. Pour que vous puissiez transformer votre cuisine en un espace original à l’aspect haut de gamme, adoptez ces idées astucieuses.

Tags, , Read More

Rénovez votre intérieur avec de la peinture biologique

Le bio s’invite dans de nombreux produits que nous utilisons au quotidien. Cela ne relève pas du hasard. En effet, les conséquences de l’utilisation massive de produits chimiques sur l’environnement, mais aussi sur notre santé, peuvent être désastreuses. C’est pourquoi ces dernières années, on retrouve non seulement le bio dans nos assiettes, mais aussi dans la peinture que nous utilisons pour décorer notre maison. Focus sur la peinture biologique !

Tags, , , , Read More

Quelques conseils pour réussir la rénovation de sa cuisine

Votre cuisine commence à vieillir et vous estimez qu’il est temps de la rénover. Pour la plupart d’entre nous, la rénovation de cuisine est une tâche difficile. Entre la définition du budget, le choix des matériaux et des agencements, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Par contre, pour ceux qui ont l’habitude de bricoler, la tâche est beaucoup moins compliquées. Il leur faut juste quelques conseils pour les aider à réussir leurs projets. Si vous avez décidé d’entreprendre les travaux vous-même, voici quelques dispositions à prendre avant d’entamer les travaux.

Tout d’abord, faire un plan détaillé de votre future cuisine.

Pour réussir la rénovation de sa cuisine, il faut penser à tout. C’est pourquoi dans un premier temps, vous devez réfléchir à l’agencement, aux matériaux qui vont être utilisés, aux couleurs, mais aussi aux différents appareils électroménagers qui vont y être installés. La meilleure manière d’être rapidement fixé sur ces points, c’est de commencer par réaliser un plan détaillé en tenant compte de vos envies et de vos besoins. Ce plan vous permettra d’avoir une aperçue des travaux à réaliser, avec l’espace dont vous avez à votre disposition. Ainsi, vous pouvez déterminer le nombre de meubles que vous allez y installer. Il est aussi important de penser à l’avance aux futurs emplacements des appareils électroménagers afin de vous permettre d’optimiser leur utilisation.

Définir à l’avance le budget dédié à la réalisation des travaux.

Afin de garantir la réussite de votre projet, vous devez également penser à l’avance au budget que vous allez allouer à la rénovation de votre cuisine. Pour ce faire, vous devez tout d’abord établir une liste de tous les matériaux et de tous les appareils électroménagers que vous aller utiliser. Et en même temps, vous allez aussi estimer leurs prix. En général, le coût de la rénovation d’une cuisine est d’environ 1000 euros pour les plus modestes. Ce prix peut très vite grimper jusqu’à plus de 10 000 euros pour les cuisines haut de gamme. Outre les matériaux et les appareils électroménagers, vous devez aussi penser aux coûts des meubles.
Au final, vous additionnez le tout et vous obtiendrez à peu près le montant du budget dont vous avez besoin.
Une fois que vous avez établi le plan et déterminé le budget nécessaire, vous pouvez enfin commencer les travaux.

Choisir le bon prestataire pour ceux qui ont décidé de confier les travaux à des professionnels.

Par contre, si vous avez décidé de confier les travaux à des professionnels, il faudra que vous choisissiez le bon artisan. Selon la spécificité de votre projet, la rénovation d’une cuisine peut être un travail fastidieux. Un mauvais montage des meubles peut mettre en péril tout votre aménagement. Afin d’éviter toutes ces déconvenues, la meilleure solution, c’est de confier les travaux à un professionnel dont le savoir-faire est reconnu de tous et qui a déjà fait ses preuves par le passé. Pour vous assurer d’avoir le bon prestataire, n’hésitez pas à demander à vos amis ou vos voisins. La bouche à l’oreille est souvent un moyen efficace de se renseigner.

LES ENTREPRISES LEBIRE : votre spécialiste de la rénovation de cuisines.

Pour vos projets de rénovation de cuisine à Montréal ou à Laval, faits appel aux ENTREPRISES LEBIRE pour vous accompagner. Installée au 6850 Avenue Lionel-Daunais H1K 4X4 à Anjou, cette entreprise possède un grand savoir-faire dans la rénovation de cuisines. Son équipe de professionnels hautement qualifiés vous garantit des prestations de grande qualité. Outre la cuisine, l’entreprise est également spécialisée dans la rénovation de salles de bain. N’hésitez pas à lui confier vos projets afin de garantir sa réussite.

Tags, ,

technique de soufflage

La technique du soufflage, pour bien isoler vos combles perdus

La technique du soufflage est devenue une pratique courante en matière d’isolation des combles perdus depuis quelques années. Le principe consiste à projeter des flocons d’isolants par le biais d’une machine à souffler. Nombreux sont les avantages offerts par cette méthode, à savoir la réduction de la facture d’énergie de chauffage, la rapidité de sa mise en œuvre, etc.

Comment procéder à l’isolation ?

Étant l’une des méthodes d’isolation les plus efficaces, l’isolation thermique par soufflage permet de bien isoler les combles perdus, grâce aux flocons d’isolants en vrac. Le souffleur les projettera sur les sols, dans les murs ainsi que dans les endroits difficiles d’accès comme les vides sanitaires. Pour effectuer ce travail, cet expert peut opter pour deux moyens : l’épandage au râteau ou l’utilisation d’une machine à souffler. D’une manière générale, cette dernière est beaucoup plus bénéfique, car elle permet une application plus homogène. Le résultat obtenu est satisfaisant, car tous les recoins sont couverts. En outre, le gain de temps est considérable.

Les critères à prendre en considération

La réalisation de cette opération nécessite l’intervention de deux personnes, à savoir le souffleur et son assistant. Ce dernier a comme tâche principale : l’ouverture des sacs d’isolants et le chargement de la souffleuse ou de la machine à souffler.

Certaines conditions doivent être respectées avant de procéder à cette technique d’isolation. Le professionnel doit d’abord vérifier l’état de votre plancher. En fait, celui-ci doit être sans interstice et bien sec. Cela permet d’éviter tous les risques liés à la projection des flocons. Pour les empêcher de tomber, il faut tapisser le sol d’un pare-vapeur pour optimiser son étanchéité. Pour que le plancher puisse supporter le poids de l’isolant, il doit être assez robuste. En outre, les trous et les ouvertures de passage des câbles électriques doivent être étanchéifiés avec un produit spécifique. L’expert en isolation vérifiera ensuite l’absence d’espace libre entre le plafond et le mur et s’assurera de l’aération des combles pour éviter l’humidité.

Le choix des matériaux d’isolation

Nombreux sont les matériaux d’isolation en flocons. Parmi eux, voici les plus utilisés :

  • Le liège naturel en granulé : malgré son coût, ce matériau est très apprécié pour sa capacité d’absorption en humidité. De plus, il est très écologique. De ce fait, il ne présente aucun risque pour la santé.
  • Les flocons d’ouate de cellulose : ils font aussi partie des isolants très écologiques, car les matériaux qui les constituent sont tous naturels. Le prix de l’ouate de cellulose est très élevé, mais elle reste la plus performante en termes d’isolation des combles perdus.
  • Les flocons de laine minérale : ce matériau est de plus en plus prisé, car il est très performant, écologique, recyclable et économique.

Quel que soit le matériau choisi, la conservation d’une résistance thermique élevée est d’une grande importance. Notez également que la qualité de l’isolation dépend grandement de la quantité de flocons d’isolants soufflés.

Pour assurer la rapidité ainsi que la qualité des travaux effectués, l’isolation des combles perdus à Montenay (53) doit être réalisée par un professionnel. Pour cela, faites appel à Rénov’Clean qui se situe en Mayenne. Reconnue pour la qualité de ses services, cette entreprise vous propose la réalisation de tous vos travaux d’isolation, de nettoyage et de rénovation.

La mise en place et l’entretien de l’isolant soufflé dans les combles perdus

La mise en place de l’isolant

Le souffleur projettera l’isolant entre les solives du plancher. Il fera en sorte de le répartir de manière homogène. L’épaisseur de la couche doit être uniforme sur toute l’étendue à isoler. Ce professionnel terminera son travail en équilibrant la surface avec de l’air. Avant de refermer le toit, l’opérateur est tenu d’agrafer la fiche de chantier ainsi que les étiquettes des sacs d’isolants sur une poutre.

L’entretien de l’isolant

L’isolant soufflé se tasse doucement au fil des années, mais cela ne requiert aucune intervention de votre part. Pourtant, si le matériau est très vieux, il faut ajouter une nouvelle couche d’isolants. Envisagez un changement complet si l’ancien isolant est humide ou détérioré.

Tags, ,

formation en électricité

Les formations fondamentales en électricité

Les électriciens travaillent à domicile, dans les entreprises et dans l’industrie. Mais quelles sont les formations nécessaires pour devenir électricien ?

Read More

salle de bains

Les secrets pour réussir l’aménagement d’une salle de bains

Vous devez bien aménager votre salle de bains pour que vous puissiez vous détendre aisément. Pour réussir l’aménagement de cette pièce, certaines règles et conditions doivent être respectées.

Choisissez bien les meubles

Une salle de bains bien aménagée est synonyme d’espace optimisé. Pour cela, choisissez bien les meubles. Optez pour les modèles suspendus afin de gagner plus de place. Ainsi, la circulation sera facile même si votre salle de bains est petite. En outre, préférez les meubles de couleur transparente pour accentuer la sensation d’espace. Cela permet également à la lumière de passer à travers les verres.

Installez une douche adaptée à la taille de votre salle de bains

Il existe plusieurs types de douche. Votre choix dépend largement de la taille de votre salle de bains.

La douche à l’Italienne

Elle est très prisée grâce aux nombreux avantages qu’elle offre :

  • Un aménagement pratique et esthétique
  • Une facilité d’accès pour les personnes à mobilité réduite
  • Une facilité d’entretien

La douche classique

Vous pouvez vous-même installer les éléments constitutifs de la douche classique. Procédez étape par étape. Vous pouvez, par exemple, commencer par choisir la bonde, le receveur et la robinetterie. Puis vous continuez par le choix des parois, de la porte…

Ce qui distingue cette douche des autres modèles, c’est la mise en place du receveur de douche ou du bac à douche. En fait, il est directement installé au sol.

En outre, l’un des principaux avantages de la douche classique est qu’elle convient parfaitement à toutes sortes de salle de bains, et ce, quelles que soient la ténacité du sol et la taille de la pièce.

La cabine de douche

La cabine de douche est très onéreuse. Pourtant, elle est une solution très bénéfique, car elle regroupe toutes les fonctionnalités d’une douche en un. En d’autres termes, vous l’achetez en kit et vous n’avez qu’à la poser. Vous devez, cependant, tenir compte de la taille de la salle de bains, car la position d’une cabine de douche en dépend grandement. Vous pouvez, par exemple, la placer le long d’une baignoire, dans un angle, contre un mur ou entre deux murs.

Commandez une cabine de douche qui dispose d’une fonction d’hydromassage pour plus de confort.

La baignoire

Le choix de la baignoire dépend de la forme de votre salle de bains.

Si vous avez une petite salle de bains de forme carrée, optez pour la baignoire rectangulaire.

Choisissez la baignoire îlot si vous avez une salle de bains assez grande. En effet, vous pouvez la placer au milieu de cette pièce. En outre, ce type de baignoire vous facilite l’accès, le nettoyage et les divers entretiens nécessaires.

Si votre salle de bains est très étroite, la meilleure solution est d’opter pour la baignoire d’angle. Avec ce modèle, le gain d’espace est optimal et la consommation d’eau est moindre.

Si vous déménagez souvent, installez un combiné baignoire-douche. En fait, sa mise en place est facilitée.

Qu’en est-il du revêtement mural ?

Il existe plusieurs types de revêtements muraux. En voici quelques-uns :

  • La peinture : optez pour celle qui dispose d’un effet réconfortant. Pour cela, le vert émeraude est idéal pour peindre votre mur.
  • La faïence : sa capacité de résister à l’humidité fait de ce matériau le plus prisé dans le monde. En outre, elle ajoute de l’esthétisme à votre salle de bains.
  • Le papier peint : privilégiez le papier peint en vinyle, car il résiste bien à l’humidité. Votre mur ne sera pas détérioré grâce à la couche de PVC qui constitue le papier peint.

L’aménagement d’une salle de bains à Paris nécessite de la créativité, du savoir-faire, et surtout de l’imagination. Dans le cas où cet aménagement vous semble compliqué, contactez un professionnel comme Archipel Art Déco. C’est une entreprise spécialisée dans la conception, l’agencement et l’organisation de l’intérieur d’une maison.

 

Tags, ,

peinture d'intérieur

Réussir sa peinture d’intérieur : les 10 règles à suivre

La réussite de sa peinture d’intérieure repose sur plusieurs éléments. En fait, il ne s’agit pas, non seulement de peindre le mur selon vos goûts, mais de bien choisir également le matériel adapté à cette tâche. Voici donc les règles d’or à respecter pour peindre comme un professionnel.

1)Choisir le bon matériel

Préférez les pinceaux en bois brut et qui ont une excellente prise en main. Pour une peinture à l’eau, choisissez les poils synthétiques. Pour la peinture glycéro, par contre, les poils en laine ou en soie naturelle sont à privilégier. Les rouleaux sont à réserver pour les peintures brillantes ou les laques. Utilisez des anti-gouttes pour peindre votre plafond.

2)Bien calculer le volume de peinture nécessaire

Si vous engagez un peintre professionnel pour réaliser la peinture de vos plafonds ainsi que vos murs, il effectuera lui-même le calcul du volume de peinture nécessaire. Cependant, si vous décidez de réaliser vous-même cette opération, vous devez mesurer chaque plafond et mur des pièces que vous désirez peindre. Pour cela, multipliez la longueur et la largeur du mur à peindre. Avant d’acheter la peinture, vérifiez préalablement son pouvoir couvrant. Cela vous garantit que la quantité de peinture achetée est suffisante. En général, cette indication est connue sous le nom de rendement de peinture et se trouve sur son étiquette.

3)La qualité de la peinture

Lisez bien la fiche technique de la peinture avant de l’acheter. Même si vous souhaitez faire des économies, assurez-vous que la peinture choisie peut faire l’affaire. Posez-vous des questions comme : « Ce produit dispose-t-il du rendement nécessaire ? ». Optez pour les peintures de qualité supérieure pour peindre les pièces humides. Même si elles sont plus onéreuses, ces types de peintures possèdent une bonne durabilité dans le temps.

4)Choisir la peinture en fonction de la pièce et de son usage

Choisir sa peinture d’intérieur dépend largement de la pièce à peindre. Pour les pièces humides, comme la salle de bains et la cuisine, optez pour la peinture hydrofuge ou glycéro. Pour les pièces à vivre, préférez la peinture satinée. La peinture de finition mate est, par contre, à utiliser pour peindre les chambres. Cela permet d’y créer une ambiance douce. Si vous hésitez encore, il est conseillé de demander l’avis du professionnel. En fait, il pourra vous aider au mieux sur votre choix, et ce, en fonction de votre budget et vos besoins.

5)Bien choisir sa couleur

Le choix de la couleur n’est pas seulement une question de tendance et de goûts. Il faut respecter les règles de base. Pour les petits espaces, les couleurs claires sont à privilégier. Pour les murs qui possèdent des fenêtres et portes, les couleurs plus sombres sont à préconiser.

6)Protéger le chantier

Vous devez bien protéger les emplacements qui ne sont pas concernés par la peinture. En préparant préalablement le chantier, vous gagnerez du temps. Utilisez des rubans adhésifs pour protéger le carrelage, le tour des fenêtres et les interrupteurs. Les bâches sont, en revanche, à utiliser pour couvrir les meubles.

7)Préparer la surface du mur et du plafond

Avant l’application de la peinture, il faut bien préparer les surfaces à peindre. Cela permet d’obtenir une peinture homogène et de qualité. Pour ce faire, nettoyez et rebouchez les trous. Cette étape doit être effectuée avec soin pour que le résultat soit satisfaisant.

8)Bien appliquer la peinture

Qu’elle soit à l’eau ou à l’huile, mélangez bien la peinture à l’aide d’une spatule plate. Après cela, chargez généreusement le rouleau ou le pinceau et enlevez le surplus sur une grille. Les angles doivent être dégagées par un petit pinceau. Passez au rouleau une fois ces étapes terminées. Veillez à ce que les couches de peinture se croisent afin d’éviter les traces.

9)Garder minutieusement votre matériel

Renfermez correctement le pot de peinture et stockez-le à une température ambiante. Après avoir utilisé les pinceaux et les rouleaux, nettoyez-les.

10)Contacter un professionnel

Faites appel à un professionnel comme INNO PEINTURE pour réaliser la peinture intérieure de votre maison. Cette entreprise est située à Raedersheim dans le Haut-Rhin.

Tags, ,

Décoration facile : comment intégrer le vert dans votre maison ?

À moins que vous viviez au Pôle Nord, l’été bat officiellement son plein ! Et l’une de nos couleurs préférées pour l’été est VERTE !

Les gens nous demandent tout le temps comment ils peuvent incorporer des verts luxuriants dans leur maison sans « en faire trop ». Le vert est la couleur parfaite à infuser dans votre maison ou votre bureau pour de nombreuses raisons, mais surtout, il est considéré comme la couleur la plus reposante pour les yeux !

Saviez-vous que le vert favorise réellement la tranquillité et la santé ? Voici cinq façons d’intégrer le vert dans vos pièces de vie.

1. Peindre un mur d’accent en vert

Cela peut sembler intimidant pour certains d’entre vous, mais pensez-y de cette façon : un mur est facile à repeindre si vous ne pouvez pas vivre avec ! Nous aimons cette façon unique d’éclairer une salle de bain, un coin repas ou un bureau à domicile. Cela vous incitera probablement à investir dans quelques pièces d’accent supplémentaires à assortir, comme des coussins amusants, des vases et des œuvres d’art.

Notre conseil : si votre pièce est petite, optez pour une nuance de vert plus claire pour l’aider à se sentir plus grande.

2. Accrocher des plantes séchées, des fleurs et des herbes

C’est une belle touche qui apportera une sensation terreuse et apaisante à n’importe quelle pièce ! Chérissez un doux souvenir en enfilant un bouquet de demoiselle d’honneur ou des fleurs que vous avez cueillies dans votre jardin. Essayez de les accrocher sur le haut d’un grand cadre photo ouvert ou de vous suspendre à une poignée de porte montée. La meilleure partie ? Vous ne pouvez pas tuer ces verts !

Notre conseil : le souffle de bébé, l’hortensia, le lilas et les roses sont parmi les meilleures fleurs à suspendre.

3. Placer les plantes en pot dans des endroits inattendus

Nous adorons cette idée, et les possibilités sont littéralement infinies ! Placez quelques petites jolies en pot sur une chaise propre et blanche dans votre hall d’entrée ou salle de boue. Qui s’attendrait jamais à voir ça ? Vous serez étonné de la fraîcheur que vous ressentirez en tournant le coin et en voyant un éclair de vert lorsque vous vous y attendez le moins.

Notre conseil : si vous ne passez pas souvent par ces derniers, choisissez une plante qui ne nécessite pas autant d’eau qu’une succulente.

4. Apporter une touche de vert dans une zone neutre

La plupart des gens craignent que leurs verts ne « correspondent » pas. Si vous êtes dans une zone neutre, il est en fait correct d’afficher quelques touches de vert ! En fait, vous serez étonné de voir à quel point cela anime l’espace. Vos accents actuels, comme des notes de jaune moutarde ou d’orange brûlé, éclateront aussi !

Notre conseil : sortez des sentiers battus ! Collez une plante en pot dans un espace restreint ou achetez un ensemble de chaises vertes à votre bar de petit déjeuner.

5. Placer des fruits et des légumes sur le comptoir de cuisine

Bien sur qu’il existe de nombreux designers d’intérieur où il vaut mieux laisser les comptoirs complètement nus. Mais quel plaisir y a-t-il là-dedans ? Tant que vous omettez les choses intentionnellement et de manière ordonnée, c’est un moyen idéal pour faire entrer l’extérieur !

Notre conseil : prenez de magnifiques paniers en grès ou un terrarium pour exposer vos citrons, limes et poivrons multicolores. C’est comestible et fonctionnel !

Et voilà, nous avons couvert les cinq façons d’incorporer cette couleur amusante dans votre maison. Nous espérons que vous déposerez une touche de vert dans votre cuisine, ou même dans votre salon pour aider à soulager le stress après une longue journée.

Tags, , ,