Category Archive Conseils

Rénovation clé en main

Rénovation clé en main : pourquoi donner carte blanche à votre entreprise de rénovation ?

2021-01-15 Commentaires fermés sur Rénovation clé en main : pourquoi donner carte blanche à votre entreprise de rénovation ? By Thierry Lacroix

Pour diverses raisons, on peut être amené à concevoir et réaliser des projets de rénovations. S’occuper soit même de la mise en œuvre de ces tâches n’est pas chose aisée bien que ce soit plus économique. Néanmoins, confier ces projets à une entreprise de rénovation est plus avantageux. Cet article fait un accent sur ces avantages.

, Read More

Isolation sous bardage

Isolation sous bardage : en quoi consiste cette solution d’isolation de maison ?

2021-01-14 Commentaires fermés sur Isolation sous bardage : en quoi consiste cette solution d’isolation de maison ? By Thierry Lacroix

Afin d’optimiser la performance thermique de votre habitation sans changer l’aspect de vos murs, il est astucieux d’opter pour l’apposition de bardage. Cette méthode d’Isolation Thermique par l’Extérieur vous donne particulièrement la possibilité de gagner en commodité tout en améliorant le charme de votre façade. Découvrez ici en quoi consiste cette technique.

, Read More

Plafond tendu

Plafond tendu, une solution moderne pour rénover un plafond abîmé

2021-01-09 Commentaires fermés sur Plafond tendu, une solution moderne pour rénover un plafond abîmé By Thierry Lacroix

Votre plafond est abîmé et vous réfléchissez à une solution ? Plus de soucis, la pose d’un plafond tendu est l’alternative parfaite. En plus d’être utile, le plafond tendu est assez moderne. En quoi consiste-t-il ? Quels sont ses avantages ? Autant de questions dont les réponses sont dans cet article.

, Read More

L’agrandissement de votre maison est-il faisable ?

2021-01-09 Commentaires fermés sur L’agrandissement de votre maison est-il faisable ? By Aubrey Leduc

Les membres de la famille sont plus nombreux depuis que vous avez construit votre maison ? Vous recevez souvent des amis et les amis de vos enfants viennent de temps en temps passer la nuit ou le weekend chez vous ? L’espace vital de votre maison paraît de plus en plus réduit ? Votre solution est d’agrandir votre logement. Voici comment augmenter la surface de votre habitation.

Extension ou surélévation ?

Tout dépend de l’architecture de votre maison.

Si  le terrain comporte des surfaces constructibles, optez pour l’extension latérale. La nouvelle construction peut être accolée à l’ancienne. Elle peut être construite en annexe, séparée de l’ancien bâtiment mais reliée par un couloir. Bref, vous pouvez imaginer toutes les formes de construction pour agrandir votre espace de vie.

L’avantage de l’extension est la facilité de mise en œuvre. Nul besoin de tenir compte des structures existantes. Vous pouvez construire directement en créant des assises indépendantes à votre nouveau bâtiment.

Une extension en surface diminue les contraintes imposées aux occupants de la maison.

Cependant, comme c’est une nouvelle construction, il faut vous conformer au plan d’urbanisme local et demander un permis de construire.

Une autre alternative est la surélévation de votre maison. Cette solution est adaptée pour vous si vous manquez de surface au sol.

Dans ce cas, il faut une étude minutieuse et détaillée des structures existantes. Les fondations doivent être à même de supporter un surplus de poids. Les murs porteurs doivent également être assez solides.

La surélévation du bâtiment ne doit comporter aucun risque. Elle doit être faite sur des bases mécaniques sûres.

Pour surélever un bâtiment, la dépose de la toiture et des charpentes est obligatoire. Et il faut tout remettre en place ensuite. Cela risque d’incommoder les habitants de la maison pendant un certain temps.

Si vous envisagez d’agrandir votre maison, pensez à le faire sans risque. Prévoyez  des travaux adaptés à votre budget. Tenez compte des incommodités que doit subir votre famille. Abrégez le temps de construction. Faites un agrandissement à ossature en bois.

Pourquoi une extension ou une surélévation avec ossature en bois ?

Ajouter une construction sur une autre existant déjà équivaut à ajouter du poids sur toutes les structures et notamment sur les fondations. Or, la solidité des assises d’un bâtiment a des limites. Le bois a l’avantage de la légèreté par rapport aux autres matériaux comme le parpaing ou le béton.

Le bois est vite sec. La maison en bois est immédiatement habitable après la construction. Le côté esthétique des constructions en bois est aussi à considérer. Celles-ci peuvent être intégrées dans l’environnement architectural existant.

La performance énergétique d’une maison en bois est appréciable. Le bois étant un isolant naturel, vivez dans le confort. Restez à l’abri des agressions sonores et des variations thermiques.

Vous avez l’avantage de la rapidité d’exécution des travaux du moment que vous optez pour l’ossature en bois. La préparation des éléments en atelier prend plus de temps que  le montage et l’assemblage sur place. Les contraintes imposées aux occupants de la maison sont moindres.

A qui confier l’agrandissement de votre maison ?

A partir du moment où vous décidez d’agrandir votre maison, demandez l’avis de professionnels. Ils peuvent vous donner des conseils avisés sur la façon d’augmenter votre espace vital. Ils peuvent vous indiquer si vous devez étendre en surface ou surélever.

L’extension de maisons avec ossature en bois est une des spécialités  de l’entreprise Aménagement Structure Bois de Hérouvillette. Cette entreprise intervient dans tout le Calvados. Elle vous offre des prestations efficaces dans tous les secteurs du bâtiment. Le travail est soigné, effectué dans les règles de l’art et le respect des normes en vigueur.

 

La cloison amovible, pour réussir votre aménagement intérieur

2021-01-04 Commentaires fermés sur La cloison amovible, pour réussir votre aménagement intérieur By Michel Duprès

Vous souhaitez changer l’aménagement de votre intérieur ? De nombreuses options s’offrent à vous. Le changement de revêtement des murs, du sol, du plafond et l’amélioration de l’agencement du mobilier. Cependant, sans avoir à réaliser de grands travaux, on peut tous les réaliser. C’est dans ce contexte que la cloison amovible représente une alternative qui permet de réaliser un aménagement de qualité sans entreprendre de grands travaux comme la modification des murs. La cloison amovible s’adapte à toutes les configurations, car elle est disponible en plusieurs matériaux proposant, par la même occasion, de nombreuses fonctionnalités.

Les rôles des cloisons amovibles

Fondamentalement, les cloisons amovibles servent à séparer deux ou plusieurs espaces d’une pièce. Cependant, au fil des utilisations, cette capacité a été ensuite adaptée à des fins décoratives. De plus, cette nouvelle utilisation a été favorisée par les nombreux progrès apportés dans la confection de ces éléments. À cause du grand nombre, choisir un modèle qui vous convient peut devenir difficile. Toutefois, faire correspondre les modèles disponibles avec vos besoins permet de faciliter le choix.

Pour quel type de cloison opter ?

Le choix du type de cloison se fait en fonction de la configuration de votre pièce et de l’utilisation que vous souhaitez.

Une cloison séparative permet de séparer des logements ou des espaces. De ce fait, elle doit répondre à une norme bien précise, notamment en termes d’isolation acoustique. Pour ce faire, vous pouvez opter pour la configuration à double parement.

La cloison peut être également distributive, c’est-à-dire, qu’elle sépare les espaces d’une même pièce ou d’un logement. Elle sert surtout à moduler l’espace et à améliorer l’aménagement intérieur.

Choisir selon le matériau, le meilleur critère

C’est le critère de choix le plus important. Le matériau influe à la fois sur l’apparence, la résistance et la fonctionnalité de votre cloison. Chaque matériau présente ses avantages et ses points faibles. Il est donc nécessaire de considérer ces caractéristiques avant de choisir.

La cloison en bois

Comme dans la confection des ouvertures, le bois fait son grand retour pour équiper les cloisons amovibles. Ce matériau est élégant, noble, écologique et s’adapte naturellement à l’apparence de votre maison. Selon l’essence de bois choisie, il peut être résistant, même s’il est fin. Préférez dans ce cas, un mode d’ouverture battant, car il est plus facile à mettre en place. Certes, un mode d’ouverture coulissant peut toujours être envisagé, mais il est difficile à réaliser. Néanmoins avec le bois, les possibilités sont illimitées dans la confection, comme l’ajout de verre, de petites ouvertures ou de motifs.

L’aluminium

Ce matériau est également grandement utilisé dans la confection de cloison amovible. Comme dans toutes ses applications, il apporte élégance, design et modernité dans la maison. De plus, l’aluminium est disponible en plusieurs finitions, que ce soit sur la couleur ou le rendu, mat, brillant ou avec motif. Il est souvent équipé de grande surface vitrée pour laisser passer la lumière.

L’aluminium s’adapte également à tout type d’ouverture, qu’elle soit battante ou coulissante. Pour un meilleur agencement et pour s’assurer d’une fonctionnalité optimale, il est indispensable de confier les travaux d’installation à un professionnel comme l’entreprise SICRAL, spécialiste dans l’installation de cloisons amovibles à Compiègne. C’est surtout indispensable pour les locaux commerciaux, pour qui l’utilisation des espaces est un enjeu important.

Le verre

Opter pour le verre dans la confection de cloison amovible, c’est opter pour le luxe absolu. Que ce soit dans le cadre d’une décoration ou un aménagement intérieur, c’est l’idéal. S’il était jusqu’ici réservé aux locaux commerciaux, il s’adapte facilement aux maisons individuelles.

Le verre laisse passer la lumière ce qui apporte une touche esthétique dans votre maison. Les films et les motifs servent de séparation pour ce type de cloison. Il est également nécessaire de l’équiper d’ossature en acier ou en aluminium pour le protéger. Enfin, optez pour le mode d’ouverture coulissant, car le verre est trop lourd pour un autre type d’ouverture.

, ,

Aménager vos combles perdus en 5 étapes

2020-12-08 Commentaires fermés sur Aménager vos combles perdus en 5 étapes By Aubrey Leduc

La crise du logement est un fait réel. Le marché de l’immobilier est en crise, avec des demandes de plus en plus fortes pour des infrastructures insuffisantes. Le mot d’ordre actuel est donc de ne gaspiller aucun espace disponible. Raison, pour laquelle plusieurs personnes se sont lancées dans l’aménagement de leurs combles perdus. Un bon investissement pour avoir une pièce de vie supplémentaire sans trop de frais. Zoom sur cette nouvelle tendance dans un marché du logement en plein boom.

Étape 1 : faire expertiser vos combles perdus

Il faut savoir que certains combles ne peuvent être transformés principalement à cause d’un manque d’espace. Cette première étape servira donc, à répondre à la question sur la faisabilité de votre projet.

En règle générale, lorsqu’une maison comprend des combles en bois ou en métal et que la pente du toit est supérieure à 30°, l’aménagement est toujours possible.

Afin d’avoir un devis et connaître toutes les options disponibles, nous vous conseillons de prendre contact avec PROSUDISOLATION. Une entreprise experte en aménagement de comble. Elle détectera sans mal les vices cachés de cette partie de votre maison.

Étape 2 : lancer les travaux d’isolation

Rappelons que les combles perdus sont une partie de la maison située en hauteur, sous le toit. C’est l’espace délimité par les versants de la toiture et le dernier plancher. Les combles sont souvent assimilés au grenier, ce qui est en un sens n’est pas inexact.

Ces derniers sont fortement sujets aux dérives thermiques entraînés par les changements de saison.

De ce fait, pour s’y installer, il ne suffit pas d’ajouter quelques meubles et une jolie décoration. Il est primordial de faire en sorte que celui-ci soit vivable grâce à des travaux d’isolation thermique et sonore.

L’objectif est de réduire la consommation en énergie de 30 % en usant de diverses techniques. Des combles bien isolés, veulent dire une facture d’énergie moins salée.

Étape 3 : créer un accès

Après les travaux d’isolation thermique et sonore, il est temps d’installer les escaliers pour accéder à vos combles. Vous avez l’embarras du choix vis-à-vis du modèle selon l’esthétique de votre domicile.

Selon la difficulté de réalisation et l’espace à travailler, ces travaux ne prennent que quelques jours.

Pour ceux dont l’espace disponible à l’étage inférieur ne permet pas l’installation d’escaliers traditionnels, nous vous conseillons les escaliers escamotables. Une alternative simple, discrète mais toujours efficace.

Étape 4 : mettre en place le chauffage et l’électricité

Maintenant que vos combles sont isolés et que vous pouvez y avoir accès facilement. L’étape suivante consistera à installer l’électricité et le chauffage.

Prévoyez un compteur pouvant supporter des appareils de chauffage et quelques ampoules.

Concernant la partie technique, n’effectuez pas les travaux vous-même. Bon nombre de particuliers s’y est essayé et se retrouve avec plus de souci sous le bras.

D’autant plus que la mise en œuvre des modifications au niveau d’une installation électrique est régulée par la norme NF C 15-100. Si ces exigences vous sont inconnues, faites appel à un électricien. Il en va de votre sécurité et celui de votre famille.

Étape 5 : décorer les combles

Comme toutes les pièces de votre logement, vos combles sont désormais habitables. Bureau, petit appartement ou encore une chambre d’amis, la décoration intérieure doit être au top !

Le thème bohème chic est une tendance intéressante pour ces types de pièces. N’hésitez pas à laisser votre imagination s’exprimer tout en veillant à rester dans le thème.

En cas de besoin, il existe plusieurs idées de décorations innovantes que vous pouvez creuser sur le net. Mais, rien ne vaut votre touche personnelle.

 

 

, , , ,

Portes de garages : guide d’achat

2020-12-07 Commentaires fermés sur Portes de garages : guide d’achat By Aubrey Leduc

Un garage désigne une salle généralement fermée et privative. Il sert à accueillir des véhicules et les abrite des intempéries. Souvent assimilé à un parking, un garage est plus axé sur la sécurité d’une automobile. Néanmoins, il peut également servir d’atelier ou d’espace de rangement. Il est donc essentiel que celui-ci soit pourvu d’un système de fermeture : la porte. Ci-après quelques points à découvrir sur une porte de garage.

Que dit la législation sur les portes de garage ?

Il n’y a pas de règlement spécifique en ce qui concerne les portes de garage. Toutefois, chaque typologie de porte est soumise à une réglementation personnalisée.

Par exemple, pour les portes de garage télécommandées, elles sont sujettes aux normes européennes CE et doivent être certifiées avant installation.

Si votre choix se porte sur ce type de produit, mieux vaut contacter des professionnels en vente et installation de portes de garage, pour plus de garanties au niveau de la prestation.

Par contre, il est essentiel dès la construction de mentionner l’existence du garage à la mairie, surtout pour les logements en zone résidentielle.

Quels sont les critères pour choisir une porte de garage ?

L’achat des portes de garage s’effectue en fonction de plusieurs critères. En voici quelques-uns.

L’espace :

Selon la dimension et l’encombrement de votre garage, vous pourrez sélectionner certains produits. Choisissez une ouverture enroulable.

Elle s’adapte facilement à tous types de garages, n’empiète pas sur l’esthétique extérieure et détient des qualités isolantes.

Le matériau :

Une porte de garage peut être confectionnée avec divers matériaux comme : le bois, le PVC ou le métal. Il vous revient de choisir celui qui sied le mieux à votre garage.

Notons que le bois est plus naturel, le PVC a une bonne isolation thermique et que le métal a une longue durée de vie.

L’esthétique :

Le garage faisant partie de la maison, il ne passe pas inaperçu. De ce fait, dans certaines régions, le Plan locale d’urbanisme doit être consulté avant tout achat car il impose des normes à observer.

Le prix :

Cela peut paraître banal, mais une porte de garage se choisit en fonction du prix. Si votre budget est strict, vous devez vous tourner vers des portes plus abordables, en sachant que le prix moyen va de 630 à 2000 euros.

Quels sont les types portes de garage ?

En fonction de la configuration de votre espace, voici quelques types de portes disponibles :

  • • Les portes coulissantes : suspendues par un rail, cette porte nécessite un pan de mur entier. Plusieurs panneaux reliés entre eux composent l’ouverture ;
  • Les portes battantes : composées de deux vantaux, ces portes nécessitent un espace correspondant à la zone de passage de chaque battant. Cette installation privilégie l’optimisation d’espace intérieur et peut être motorisée ;
  • Les portes à enroulement : ergonomie identique à un volet roulant. Elles optimisent l’espace car non-encombrantes ;
  • Les portes sectionnelles plafonds : elles sont composées de plusieurs panneaux articulés guidés par des rails latéraux. Leurs ouvertures n’encombrent aucun côté puisque les rails sont suspendus ;
  • Les portes basculantes débordantes : d’un seul panneau, un espace minimum est nécessaire à l’extérieur pour son ouverture ;
  • Les portes basculantes non-débordantes : l’ouverture de la porte ne dépasse pas l’aplomb de l’embrasure de la porte du garage.

À noter que selon l’arrêté du 12 novembre 1990 (portes automatiques de garage), les portes motorisées doivent être entretenues semestriellement. Plus précisément, le code de la construction et de l’habitat, article R125-5, oblige une vérification minutieuse, même dans les lieux de travail. N’oubliez pas d’ajouter un gyrophare qui s’allume lors des manœuvres garages pour plus de sécurité. Il permettra d’alerter les piétons et les automobilistes de l’ouverture ou de la fermeture du battant.

 

 

, ,

Conseils pour rénover votre salle de bains

2020-12-02 Commentaires fermés sur Conseils pour rénover votre salle de bains By Aubrey Leduc

Vous trouvez votre salle de bains vétuste ? Vous avez envie d’en changer le look parce que vous rêvez d’une salle de bains tendance ? Voici quelques conseils si vous projetez de rénover votre salle de bains.

Comment aménager ?

N’ayez aucune crainte, votre salle de bains n’a pas besoin d’être démolie pour changer d’aspect. Rappelez-vous que toute la famille passe au moins deux fois par jour dans cette pièce. Pensez donc à l’agencer en fonction des besoins et du confort de chacun.

Pour cela, changez ou repeignez les meubles, décorez les murs, renouvelez la robinetterie, mettez une ambiance relaxante ou tonique comme il vous plaira. Et surtout faites les travaux en une seule fois. La rénovation partielle augmente le coût et vous privera trop souvent de l’usage de votre salle de bains.

Les murs

Votre salle de bains a peut-être assez longtemps servi. Les murs ont des traces d’humidité et de la moisissure peut même être présente sur les joints de carrelage. Vous avez le choix entre repeindre vos murs ou utiliser des astuces plus modernes pour leur donner meilleure mine.

Si vous choisissez de repeindre, vous pouvez trouver sur le marché de la peinture spéciale pour carrelage. Choisissez tout simplement la couleur qui vous convient. Toutefois, la tendance est actuellement aux couleurs vives telles le rouge ou le bleu

Si vous voulez opter pour une autre solution, vous pouvez carrelages adhésifs ou les papiers peints pour salle de bains. A motifs ou unis, à vous de choisir selon vos goûts. Dans tous les cas, ce sont des produits qui résistent à l’humidité.

Le sol

L’idéal est d’avoir la même couleur pour les murs et le sol. La peinture pour carrelage est toujours une option valable. Si vous voulez essayer une autre option, mettez du vinyle. Vous avez au choix l’imitation carreaux, béton et métal. Ce revêtement est à la fois souple, imperméable, résistant, facile à poser et à nettoyer.

La plomberie et la robinetterie

Remplacez la robinetterie et les tuyauteries anciennes par du neuf, du brillant suivant la tendance actuelle. Par contre la vasque, le lavabo, la baignoire et le récepteur de douche peuvent rester à leur place après un détartrage leur redonnant un aspect neuf.

L’éclairage

Mettez un éclairage se rapprochant de la lumière naturelle, surtout s’il n’y a pas de fenêtre. Posez les miroirs de façon à ce qu’ils reflètent la lumière et évitez de mettre de la peinture autour pour qu’ils captent mieux la lumière. Des appliques murales à la même hauteur que les miroirs sont préférables aux plafonniers.

Les meubles

Changer les meubles n’est pas obligatoire. Repeignez-les Tout simplement pour qu’ils soient en accord avec la couleur que vous avez choisie pour vos murs. Enlevez les portes de placards pour avoir des étagères. Installez-en des neuves au besoin. Remplacez également les boutons et les poignées. Faites travailler votre imagination pour obtenir un résultat original.

La décoration

Osez créer un décor personnalisé dans votre salle de bains en y mettant des plantes, en accrochant des tableaux… Des tapis, des porte-serviettes, des paniers à linge ne seront pas de trop.

Comment le réaliser ?

Des artisans spécialisés ont fait leur métier la rénovation et l’aménagement de salles de bains. Ils proposent ainsi leurs services et leurs conseils pour la réalisation de vos travaux de rénovation. Ils établissent un devis, vous fournissent les matériaux et se chargent des travaux. Vous aurez une salle de bains neuve en temps convenu.

, , ,

Que faut-il savoir avant de déneiger le toit ?

2020-09-23 Commentaires fermés sur Que faut-il savoir avant de déneiger le toit ? By Michel Duprès

L’hiver Québecois est bien connu pour ses importantes chutes de neige. Les travaux de déneigement sont donc indispensables chaque année. Ci-après les informations dont vous avez besoin concernant le déneigement du toit.

Le moment idéal pour déneiger le toit

Sachez qu’il n’y a pas de moment précis pour effectuer un déneigement. Cela dépend uniquement de la densité et du poids de la neige sur le toit, ainsi que de la solidité de la maison. Néanmoins, un déneigement une fois pendant la période hivernale est indispensable.

Vous pouvez déneiger le toit dès que la neige atteint une hauteur de six pouces, tout comme vous pouvez attendre une accumulation d’un pied. Souvenez-vous seulement que la neige mouillée est plus lourde et risque de causer davantage de problèmes au niveau de la structure du toit et de la maison.

Apprenez à identifier les signes d’une toiture surchargée par la neige : portes coincées, plafond déformé, craquements inhabituels, etc. Dès que l’un de ces signes apparaît, ne perdez pas de temps et déneigez votre toit. Si vous attendez la fin de l’hiver, les problèmes vont s’aggraver.

L’importance du déneigement

Procéder à un déneigement, c’est prévenir la surcharge du toit. En effet, une importante masse au-dessus de la toiture peut l’endommager et conduire à des problèmes d’étanchéité. Des fissures sur les murs porteurs peuvent également apparaître à la suite d’une forte accumulation de neige. L’alternance de la neige, du gel et de la pluie est catastrophique pour la couverture du toit. D’où l’intérêt de l’entretenir correctement.

Le déneigement présente aussi un aspect sécuritaire. Les amas de neige sur une toiture en pente peuvent se détacher à tout moment, surtout lorsque la couverture est glissante. Ils peuvent obstruer l’entrée ou tomber sur quelqu’un à tout moment.

Vérifiez régulièrement l’accumulation de neige sur le toit, surtout si votre maison est mal isolée. À cause d’une mauvaise isolation, la chaleur interne sort du toit pour faire fondre la neige. Le froid extérieur la glace à nouveau et la gèle progressivement sur le rebord de la toiture, créant ainsi une barrière de glace. Celle-ci empêche l’eau de circuler correctement dans les gouttières.

La méthode à utiliser

Réaliser le déneigement soi-même est tout à fait possible, à condition d’avoir l’équipement nécessaire et de connaître tous les paramètres. Cette opération peut être plus au moins simple suivant la quantité de neige à enlever, la disposition du toit et la météo. L’utilisation d’un râteau est très pratique sur une maison basse, car il permet de réaliser l’opération tout en ayant les deux pieds sur terre. L’équipement devra se munir d’une manche assez longue pour atteindre aisément la toiture.

Si vous devez monter sur le toit pour le déneiger, travaillez avec une pelle. Celle-ci devra être légère, résistante, mais pas très large, afin d’éviter de soulever une charge trop lourde. Une pelle à manche longue ménagera le dos lors de l’opération. Pour une intervention rapide et facile, optez plutôt pour un pousse-neige.

Les précautions à prendre

Que le déneigement se fasse depuis le sol ou sur le toit, il existe différentes précautions à prendre pour garantir le succès de l’opération.

Sur le sol, sur une échelle ou sur un équipement élévateur, veillez à vous tenir hors de portée des chutes des amas de neige.

Sur le toit, équipez-vous d’un harnais bien ancré sur un point stable afin d’éviter les risques de glissade. Portez également des chaussures adaptées à un terrain enneigé.

Compte tenu de l’effort fourni, des problèmes de santé (malaise, crampes, stress, courbatures…) peuvent apparaître, sans compter les risques de gelure.

Déneiger du haut vers le bas est une évidence, surtout sur un toit lisse où le détachement soudain d’une grosse masse de neige est très fréquent.

Vérifier les câbles et les équipements électriques à proximité ou sur le toit.

Pour éviter d’endommager les bardeaux, laissez une petite marge de quelques centimètres.

Si vous rencontrez un quelconque problème lors des travaux, n’hésitez pas à contacter TOITURES DUBOIS. Située à McMasterville, cette entreprise intervient sur la Rive-Sud.

, ,

Quels sont les critères pour bien choisir son plancher ?

2020-09-22 Commentaires fermés sur Quels sont les critères pour bien choisir son plancher ? By Michel Duprès

Choisir un revêtement pour son plancher est une décision importante. Sur cet élément reposent l’esthétique et le confort de l’habitation. Il est donc important de prendre en compte plusieurs critères avant de choisir son plancher. Quels sont-il ? Où trouver un professionnel ? Voici un tour d’horizon des éléments à considérer pour bien choisir son revêtement de sol.

1- Le revêtement

Il existe différents types de revêtements de sol. Leur choix doit dépendre des configurations du bâtiment et des travaux entrepris.

– Le plancher en bois massif

Il est apprécié pour son impressionnante durée de vie (plusieurs années avec un bon entretien), ses propriétés isolantes (thermique et acoustique), ses possibilités de finitions (huilées, vitrifiées, cirées…) et sa polyvalence (pose dans le salon, le couloir, la chambre à coucher, etc.).

– Le plancher en bois franc

Ce type de plancher possède de nombreux atouts, tant sur le plan esthétique que pratique. En effet, il se décline en plusieurs couleurs et s’adapte à tous les styles (traditionnels et modernes). Il donne également du cachet à l’habitation et augmente sa valeur sur le marché. Par ailleurs, le plancher en bois franc apporte un grand confort à la pièce qu’il habille. Étant un matériau renouvelable, il est très écologique et réduit les risques d’allergie.

– Le plancher en bois d’ingénierie

Le plancher en bois d’ingénierie offre de nombreux avantages. Il résiste à l’humidité et peut être posé sous forme de plancher flottant.

– Le parquet stratifié

Le parquet stratifié imite parfaitement le sol en bois et le carrelage. Esthétique, il se décline en plusieurs styles, motifs et finitions (lisses ou en relief).

– Le sol en liège

Le liège est un matériau apprécié pour ses performances en termes d’isolation thermique. Il permet de réguler efficacement la température d’une habitation.

Finis les bruits de pas et de choc sur le plancher. Le sol en liège absorbe également les sons et réduit la transmission des bruits.

Le parquet en liège est aussi recommandé pour ses caractéristiques esthétiques. En effet, il apporte une touche d’élégance à l’intérieur qu’il revêt.

Les qualités du sol en liège ne se limitent pas à ses atouts esthétiques. Ce type de parquet est solide et ne se déforme pas avec le temps. Il est facile à poser et dure de nombreuses années. D’ailleurs, il peut être installé dans différentes pièces : salle à manger, salon, chambre à coucher, couloir, cuisine, etc.

– Le sol en bambou

Le sol en bambou résiste aussi bien au choc qu’à l’humidité. Il peut donc être posé dans une cuisine ou une salle de bains.

– Le parquet en linoléum

Le parquet en linoléum est un sol souple. Il résiste aux salissures, aux chocs, à l’usure et au temps. Il dure entre 20 et 30 ans.

– Le sol en composite (métal/bois)

Le sol en composite est imputrescible et étanche. Il allie les avantages du métal et du bois : résistance (aux termites, aux chocs et aux taches), esthétique, durabilité (garantie 30 ans par les fabricants), facilité d’entretien (nettoyage avec une serpillière et de l’eau savonneuse).

2- La facilité de pose

Il est important de prendre en compte la facilité de pose pour simplifier le travail et limiter le coût de la main d’œuvre. Pour des endroits difficiles d’accès tels que les condos ou le sous-sol, le plancher en bois d’ingénierie est le revêtement adéquat.

3- L’entretien

Un revêtement qui nécessite un minimum d’entretien est un revêtement durable. Choisissez donc un matériau qui ne retient pas la poussière et qui ne craint pas les taches et les chocs.

4- Le prix

Il est nécessaire de connaître le prix du plancher à l’avance pour préparer le budget et éviter les mauvaises surprises.

Pour vous aider à choisir votre type de plancher, sollicitez les services d’une entreprise de confiance. La société Planchers Clarence Hallée est située à Sherbrooke. Elle est spécialisée dans l’installation, le sablage et la finition de plancher.

, , , ,