Category Archive Rénovation

bardage

Pourquoi choisir le bardage pour votre façade ?

La façade est un élément essentiel permettant de donner du cachet à votre maison. Elle forme, avec les ouvertures, la totalité de l’aspect extérieur de votre habitation. Les options étant nombreuses, le choix peut paraître difficile. En effet, plusieurs critères doivent être considérés avant de choisir un modèle spécifique. L’apparence, le confort, la robustesse, l’apport en isolation sont autant de qualités qu’il est indispensable de prendre en compte.

L’importance du bardage

Cet élément présente plusieurs avantages que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction. Il permet à la fois de parfaire votre revêtement extérieur, de rajeunir l’apparence de votre bâtiment et d’augmenter la performance énergétique de l’habitation.

En effet, en optant pour ce type de revêtement, la maison gagnera en confort grâce à l’amélioration de la qualité de l’isolation. Cela dépend, toutefois, du type de matériau choisi pour composer votre revêtement de façade.

Bien choisir le matériau pour équiper votre façade

L’apparence, la performance de l’isolation, le coût de la pose et l’entretien constituent les points à considérer lors du choix du matériau pour votre revêtement.

Les multiples avantages du bois

Il séduit et s’intègre mieux à l’environnement par son aspect naturel. Si ce matériau a été longtemps recherché pour son apparence unique et inimitable dans la réalisation de bardage, ses avantages vont au-delà de son esthétisme. En effet, si l’aspect anglo-saxon de la maison a été l’une des raisons pour lesquelles les propriétaires ont opté pour le bois, désormais, la performance énergétique devient de plus en plus considérée.

Le bois est un excellent isolant et, dans ce contexte, opter pour ce matériau est un choix idéal. Néanmoins, il est indispensable de bien choisir l’essence, car d’elle dépendront les performances énergétiques et l’esthétique du revêtement.

  • Le pin : c’est un incontournable pour le revêtement de votre façade. Cependant, il a besoin de protection contre les moisissures et la formation de champignons. Dans ce cas, la peinture est la meilleure solution. Cela lui permet également d’avoir une meilleure longévité.

  • Le mélèze, quant à lui, est dur, mais résiste peu aux déformations et aux différentes conditions météorologiques. Il nécessite également un traitement spécifique pour ne pas se décolorer.

  • L’épicéa : outre sa couleur unique, cette espèce est également très résistante aux champignons et aux insectes.

Le bardage en PVC

Les avantages de ce type de matériau résident dans sa facilité de pose. En effet, en optant pour le PVC, le volume de travail est considérablement réduit. De plus, grâce à son prix, il est économique. Son aspect esthétique permet de changer radicalement l’apparence de votre habitation.

En outre, il n’est pas malléable, contrairement au bois. Cependant, la personnalisation ne peut se faire qu’au niveau du coloris et des motifs.

Si le PVC n’est pas réputé pour la qualité d’isolation qu’il offre, la suppression du pont thermique lors de l’installation permet de corriger le problème.

L’aluminium, au top de l’esthétisme

Dans l’architecture moderne, l’aluminium est à l’honneur. Il en est de même dans la réalisation de bardage. Habituellement, il s’agit de profilés ou de panneaux en aluminium installés sur une façade ventilée. Les panneaux sont placés en superposition sur une ossature fixée à la façade. Un petit espace est laissé entre la façade et le revêtement pour l’installation de l’isolant. Cet espace est également utile pour la ventilation et pour protéger le système contre les variations de la température et l’humidité. Dans ce cas, non seulement l’isolation est protégée, mais est aussi plus performante.

Sollicitez l’intervention d’un professionnel

L’entreprise LUXANCE à Long-le-Saunier est spécialisée dans tous les travaux de bâtiment, que ce soit la construction ou la rénovation. Elle œuvre également dans les travaux de menuiserie, d’extension de maisons et de bardage.

Tags, ,

Les erreurs fréquentes lors d’une rénovation de salle de bain

Le choix d’une nouvelle salle de bains est assez problématique. Vous devez en effet penser à l’agencement, à la plomberie, aux sanitaires… Il est probable que vous fassiez des erreurs si vous êtes novice. Voici quelques-unes que vous devez éviter à tout prix.

Tout transformer

Un agencement réussi repose sur une optimisation et une exploitation efficace de l’espace disponible. Pourtant, de nombreuses personnes ont tendance à vouloir tout transformer. Certes, le coût d’un réaménagement est élevé en raison des modifications apportées à la plomberie et à l’électricité, mais cette étape est nécessaire.

Un simple réaménagement donne la possibilité d’intégrer des éléments de conception qui maximisent l’espace et la fonctionnalité. Une baignoire indépendante donne l’illusion d’une pièce plus grande, une niche murale qui crée un espace de rangement sophistiqué ou encore des radiateurs plus petits et plus économes en énergie sont quelques illustrations .

Placer votre porte-serviette trop loin de la douche

La conception d’une salle de bain commence toujours par l’élaboration d’un plan. Mais les experts s’accordent à dire que tout dépend de l’emplacement des toilettes. Vous pouvez par la suite placer la baignoire. Veillez à ce que les équipements utiles ne soient pas éloignés. Pour cela, un appareil de chauffage peut faire office de porte-serviette. Cela vous évitera de traverser toute la salle de bain pour y accéder.

Par ailleurs, la planification est essentielle. C’est pour cette raison que vous devez faire appel aux services d’un concepteur de salles de bains expérimenté comme Atout Rénovation à Pognodoresse. Tous les éléments doivent être placés à des endroits stratégiques, tout en tenant compte de la configuration de la pièce. Veillez à ce que la tuyauterie soit bien en place. Assurez-vous que le chauffage soit bien positionné de façon à ce qu’aucune fixation ne puisse l’endommager pendant l’installation.

Installer qu’une seule lampe

Comme dans la plupart des pièces d’une maison, un bon éclairage contribue à transformer l’aspect et l’ambiance. La salle de bain ne déroge pas à cette règle. L’éclairage doit être placé autour des miroirs afin d’avoir une lumière suffisante. Faites en sorte que l’emplacement des systèmes ne crée aucune zone d’ombre. Vous pouvez placer un seul luminaire au-dessus du miroir ou des appliques murales de chaque côté. Vous pouvez également opter pour un éclairage au sol de faible puissance afin que vous puissiez voir où vous marchez sans avoir à allumer la lumière.

Lors de l’aménagement de salles de bain, utilisez toujours deux circuits d’éclairage, l’un pour l’éclairage principal et l’autre pour les autres types de lumières (lampes d’encastrement, appliques murales et lampes de repérage). Si vous utilisez un seul circuit, vous ne serez pas l’abri d’éventuelles coupures d’électricité.

Ajouter trop d’éléments séparés

Une salle de bains doit être suffisamment pratique et polyvalente pour répondre aux besoins de chacun, sans impacter sur le style. De simples ajouts peuvent la rendre plus fonctionnelle sans avoir besoin d’installations séparées. Par ailleurs, respectez une certaine distance entre les divers éléments. Pour les toilettes, veillez à garder 40 cm d’espace libre devant et 20 cm de chaque côté et pour les douches, prévoyez 80 cm de surface au sol.

Ne pas faciliter le nettoyage et l’entretien

Les produits éparpillés dans votre salle de bain crée forcément un désordre. Pour éviter l’encombrement, créez un espace propre et rangé. Pour cela, choisissez des accessoires de rangement muraux autour de votre lavabo pour garder tous vos objets à portée de main. Des paniers, des étagères figurent parmi les diverses options de rangement que vous avez à votre disposition. Cependant, veillez à ne pas trop surcharger l’espace, surtout si votre salle de bains n’est pas spacieuse.

Tags

plafond tendu

Plafond tendu : avantages, techniques de pose et coût

Le plafond tendu est devenu de plus en plus prisé dans de nombreux foyers grâce aux nombreux avantages qu’il offre. C’est une solution très efficace qui permet de rénover le plafond et qui ne demande pas la réalisation de grands travaux. Si votre ancien plafond n’est pas en bon état ou si vous souhaitez tout simplement en installer un neuf, la meilleure alternative est d’opter pour celui-ci. Il s’adapte également bien sur une nouvelle construction.

Quels sont les avantages du plafond tendu ?

1.La facilité d’entretien

C’est l’un des principaux avantages du plafond tendu. En fait, pour le nettoyer, il vous suffit d’effectuer un lessivage avec du savon de Marseille et de l’eau. Servez-vous d’une lingette ainsi que d’un balai télescopique pour enlever les toiles d’araignées et les poussières. Pour effacer les petites taches disgracieuses, utilisez une éponge mouillée avec de l’eau savonneuse. Mais cela ne vous empêche pas d’employer un nettoyant à vapeur.

2.La rapidité et la facilité d’installation

D’une manière générale, la pose de plafond tendu à Lons-le-Saunier est réalisée par un professionnel. Voilà pourquoi, sa mise en place est très rapide et simple, car elle prend seulement quelques heures. Cette solution est très efficace si vous voulez surprendre votre famille ainsi que vos amis sur le changement dans votre habitation en une seule journée.

3.Sa durée de vie

Un plafond tendu de qualité supérieure a généralement une longévité allant jusqu’à 30 ans. C’est donc un véritable exploit vis-à-vis des autres types de revêtements. En choisissant cette sorte de plafond, vous n’avez pas à vous soucier de la rénovation pendant plusieurs années.

4.Personnalisation et embellissement des pièces

La finition du plafond tendu est parfaite. De ce fait, cet aménagement permet d’intégrer facilement des luminaires encastrables. En outre, de nombreuses finitions sont proposées, allant du mat à l’aspect satiné, en passant par du brillant, du marbré, du laqué ou de l’imprimé.

Ce type de plafond offre également une large gamme de coloris (jusqu’à 150). Ainsi, vous aurez l’opportunité de bien personnaliser votre intérieur, selon vos goûts. De plus, cet équipement peut être installé dans toutes les pièces de votre appartement, et ce, à la hauteur souhaitée.

5.Un confort de vie complémentaire

Opter pour le plafond tendu est très bénéfique, car il offre plus de confort à votre intérieur. En fait, cet équipement assure l’isolation acoustique et thermique de votre habitation. Votre quotidien gagne certainement en convivialité et en chaleur, car ce plafond permet d’atténuer les bruits et participe à la régulation de la température.

En outre, les dégâts des eaux sont limités grâce à cet aménagement, car celui-ci agit comme étant une sorte de barrière. De plus, sa norme M1 ininflammable freine les incendies.

Comment poser le plafond tendu ?

Un plafond tendu est généralement fixé sur les murs par le biais de rails profilés.

Il existe deux techniques de pose, à savoir :

1.La pose à froid

Elle est couramment effectuée sur les toiles en polyester. La pose à froid consiste à étendre le plafond sur les rails en utilisant des outils spécifiques. Cette technique rend les toiles plus résistantes, et surtout durables. Cependant, les finitions et les teintes sont limitées.

2.La pose à chaud

Elle s’adapte uniquement au PVC. Cette technique consiste à porter la température d’une pièce à 50° pour que le matériau puisse se dilater et s’assouplir. La toile se tend doucement en fonction du refroidissement de la pièce. Cette toile fournit une large gamme de personnalisations et de couleurs. Pourtant, ce type de plafond est beaucoup plus fragile qu’un plafond installé à froid.

Qu’en est-il de son coût ?

Le prix du plafond tendu est très élevé sur le marché et varie en fonction de certains critères comme les matériaux, la personnalisation, les particularités de la pièce à revêtir, etc. Il coûte environ 70 euros le m², y compris l’achat de la toile.

Contactez l’entreprise VUILLERMOT à Montmorot dans le Jura pour la pose de votre plafond tendu.

Tags, ,

Informations pratiques sur la rénovation de vitre

Vos vitres sont-elles cassées ? Avez-vous juste besoin de plus d’esthétisme ou plus de sécurité ? Nombreuses raisons peuvent pousser à la rénovation de vitre.

Rénover pour plus d’hygiène

La plupart du temps, les vitres cassées provoquent de nombreux dégâts. Afin de ne pas envenimer la situation, elles doivent être réglées sans attendre. Votre maison sera très empoussiérée et vous ne serez plus à l’abri des saletés extérieures et des insectes, sans oublier les bruits. En outre, les courants d’air venant des fenêtres cassées peuvent exposer votre santé à divers dangers.

Rénover pour être plus en sécurité

La pollution n’est pas le seul mauvais effet des fenêtres cassées. Les vitres en mauvais état peuvent indiquer qu’une maison est délaissée ou dépeuplée. Par conséquent, les tentatives d’effraction sont très élevées. Votre habitation sera en danger, car les cambrioleurs pourront y pénétrer facilement. Cela va constituer une grande menace pour votre bien-être et celui de votre famille, et surtout pour vos biens.

Pourquoi faire appel à un expert vitrier ?

Sans contredit, vous pouvez procéder au remplacement de vos vitres cassées à l’aide de quelques astuces. Pourtant, faire recours aux services d’un professionnel est plus bénéfique.

En faisant appel à M.V.S, vous profiterez des services de professionnel hautement qualifié. En plus de ses compétences, son savoir-faire lui permet de proposer à ses clients des rénovations de vitre parfaitement réalisées et durables.

Quelques conseils pratiques

Peindre une vitre sans l’endommager

Les conditions climatiques telles que le soleil, la pluie, le vent et la grêle peuvent abîmer vos vitres. Une fois que vous ayez poncé votre fenêtre, protégez les vitres à l’aide d’un adhésif, à mettre délicatement sur la vitre sans en déposer sur le bois.

Pour de meilleurs rendus, une journée sans vent est l’idéal pour peindre les vitres. De cette manière, les poussières ne s’incrustent pas dans la peinture.

Découper un verre sur-mesure

Aucune improvisation ne doit être réalisée lorsque vous découpez un verre. Avoir une connaissance sur la bonne technique pour le découper et disposer du matériel nécessaire sont les bases. Si vous êtes un bon bricoleur, cette opération peut se réaliser facilement. Dans le cas contraire, il est préférable de faire appel à un vitrier professionnel.

En général, les découpes droites sont les plus appréciées. Il est aussi possible de couper les courbes et les angles à l’intérieur du verre. Toutefois, ces techniques sont à réaliser avec tellement de minutie pour de résultats impeccables.

Simple, double ou triple vitrage ?

Envisagez-vous de rénover les vitres dans votre logement ? Alors, il est essentiel que vous sachiez les différents types de vitrages afin de bien en choisir un. Le simple vitrage est une fenêtre avec une seule vitre qui n’offre pas de bonne isolation thermique ou phonique. Il est déconseillé dans les régions dont les hivers sont froids et dans les endroits bruyants.

Le double vitrage est une version plus améliorée du simple vitrage. En plus de présenter plus de performances en isolation thermique et phonique, il fournit plus de sécurité à votre logement.

Bien qu’il ait les mêmes caractéristiques que le double vitrage, le triple vitrage est considéré comme le concurrent direct du double vitrage. Composé de trois épaisseurs de vitrages, il diffère du double vitrage par ses performances thermiques plus améliorées.

Que faire avec une vitre cassée ?

Dangereuse et contraignante, une vitre cassée doit être remplacée rapidement. Choc thermique, intempéries, accidents domestiques et autres peuvent briser une vitre. En attendant une nouvelle vitre, vous pouvez protéger votre intérieur avec un papier polyane ou des sacs-poubelles. Avant de changer la vitre cassée, ôtez délicatement les morceaux de verres, tout en enlevant la poussière. Ensuite, prenez les mesures précises de la fenêtre et choisissez entre les types de vitrage. Si vous optez pour le double ou le triple vitrage, il vaut mieux s’adresser à un professionnel pour l‘installer.

Tags

L’essentiel à connaître sur l’extension de maisons

La plupart des personnes sont enthousiastes et désireuses de se lancer dans un projet d’extension de maisons . Toutefois, cela requiert une planification et une organisation minutieuses. Avant de vous lancer tête baissée dans ce type de projet, considérez les paramètres qui suivent.

Les critères fondamentaux

Les besoins

L’une des premières questions que vous devez vous poser est « pourquoi voulez-vous faire une extension de votre maison ? » Bien que les réponses varient d’une personne à une autre, les motivations les plus récurrentes sont :

  • un agrandissement de l’espace habitable

  • une amélioration de la propriété existante

  • un souhait d’augmenter la valeur de revente de la maison

  • une amélioration de l’esthétique et du design

Le coût

Pour un tel projet, il est essentiel de déterminer un budget précis. Ce dernier peut être évalué à partir de la conception que vous souhaitez. De ce fait, il faut que vous soyez réaliste et objectif. Contrairement à ce que tout le monde pense, le montant de votre budget d’extension de maisons ne dépend aucunement des honoraires d’architectes ou de ceux des entrepreneurs. En effet, ces derniers ajusteront toujours leurs devis en fonction de la somme dont vous disposez. Un autre point à retenir est que les projets de construction d’extensions et de modifications de maisons sont toujours soumis à la TVA. Celle-ci sera appliquée sur tous les honoraires du constructeur, les matériaux, les frais de contrôles de la construction.

Le temps

Combien de temps devra prendre votre projet d’extension ? En règle générale, vous devez compter environ :

  • un mois et demi pour l’étude et la conception

  • deux mois et demi pour la planification

  • un mois et demi pour produire les plans d’exécution et les soumettre au contrôle des bâtiments pour approbation.

  • deux à quatre semaines pour la recherche d’un prestataire

Dans certains cas, des exigences supplémentaires liées à l’obtention du permis de construire peuvent retarder votre projet. Essayez donc de planifier le début des travaux. Pour des raisons évidentes, la plupart des architectes souhaitent que les projets commencent au printemps ou en été. Gardez cela à l’esprit et prévoyez un temps nécessaire pour la conception, l’obtention de vos autorisations ainsi que les appels d’offres.

Lorsque le projet démarre sur le chantier, la durée de la construction dépendra de la taille du projet, de la nécessité et non d’échelonner les travaux ainsi que de la complexité des travaux à entreprendre.

Critères de choix d’un professionnel

La qualité des réalisations

Votre première priorité lors du choix d’un prestataire est la qualité de son travail. Demandez à voir ses réalisations précédentes, vérifiez les références et interrogez-le sur les matériaux qu’il choisit, car ils garantissent la pérennité de votre extension.

La politique adoptée

La plupart des prestataires de renom privilégient une totale transparence durant tout le déroulement des travaux. Cela se reflète à travers les reporting qu’ils vous délivrent ainsi que les devis détaillés. Ils vous établiront également une liste de tous leurs partenaires.

Le mode de transmission des informations

Optez toujours pour un prestataire qui soit facilement joignable et disponible. Il est recommandé de choisir un interlocuteur unique afin que toutes les informations et rectifications à faire soient bien transmises aux différents corps de métiers.

Par ailleurs, si vous habitez Montauban, vous pouvez faire appel aux services de l’entreprise EPR BÂTIMENT. Elle vous propose son savoir-faire en matière de maçonnerie, de travaux de toitures et de charpentes. Elle s’occupe aussi bien des constructions neuves ( maison, villas…) que des projets de rénovations (isolation thermique, ravalement de façades…). En outre, tous les travaux sont couverts par une garantie décennale

Tags

L’essentiel à connaître sur la rénovation de salle de bains

La salle de bains est une des pièces maîtresses de votre maison. En outre, elle représente un argument de choc au moment de la vente d’un immobilier. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il vous est conseillé de la rénover de temps en temps. Pour mener à bien ce projet, voici quelques points à considérer.

Les différentes étapes de la rénovation

La rénovation de salle de bains se réalise en plusieurs étapes. La prise de mesure est la première phase à effectuer. Elle facilite le choix de vos accessoires d’ameublement et l’établissement du devis final. Dans le cas où vous envisagez d’installer une douche à l’italienne, n’oubliez pas de prendre la hauteur sous plafond.
Ces mesures doivent être reportées sur un plan afin que vous puissiez corriger les erreurs et avoir un aperçu du résultat.
Une fois avoir établi le plan, commencez à retirer les anciens éléments de la salle de bains afin de donner place aux nouveaux accessoires. Faites attention à ne pas les abîmer. Certains peuvent encore vous servir.
Procédez ensuite à la mise en place de la douche. Elle peut être placée au centre de la pièce ou dans un coin. Pour garantir son bon fonctionnement, investissez dans de nouveaux robinets.
L’installation du nouveau mobilier vient après cette phase. Veillez à ce que le style des meubles s’adaptent à celui de votre pièce. Mettre en place un radiateur peut aussi être une bonne idée.
Travailler l’éclairage est l’étape suivante. Élégants, designs et discrets, les appliques murales et les spots encastrés sont à privilégier. En dernier, rénovez votre revêtement de sol. Le carrelage est le plus prisé du fait qu’il est facile à entretenir et résiste à l’humidité. Cependant, d’autres revêtements sont adaptés à une salle de bains. Néanmoins, certains critères doivent être considérés : résistance à l’usure, épaisseur et qualité.

Le prix de la rénovation de salle de bains

La rénovation de salle de bains implique de nombreux travaux. Les Adapter en fonction de votre budget est donc une bonne idée. Voilà pourquoi, il est indispensable d’établir un devis avant de les commencer.
En réalité, le devis repose sur plusieurs critères, notamment la taille de la pièce. Si vous avez une petite pièce, prévoyez entre 3 000 et 6 000 €. Dans le cas d’une salle de bains moyenne, un budget entre 5 000 et 10 000 € suffit. En ce qui concerne une salle de bains de luxe, le coût des travaux peuvent s’élever entre 8 000 et 15 000 €. Toutefois, cela est variable selon les travaux à entreprendre.
Bien choisir les matériaux est un autre moyen de réduire le coût des travaux de rénovation de salle de bains.

L’artisan responsable des travaux de rénovation

Pour réaliser les travaux de rénovation de salle de bains, les services de différents professionnels peuvent être sollicités. Au niveau de la mise en place de l’éclairage, adressez-vous à un électricien. En ce qui concerne la pose de carrelage, prenez contact avec un carreleur. Pour assurer l’aménagement de la pièce, ayez recours aux services d’un designer.
Pour réduire vos dépenses, prenez contact avec une entreprise spécialisée. Si vous vous situez près de Domène, Meyer’s est le professionnel qu’il vous faut. Son équipe est qualifiée pour réaliser des travaux de rénovation de salle de bains. Elle peut intervenir en neuf comme en rénovation. Confiez-lui également vos travaux de maçonnerie, d’isolation et de rénovation immobilière.
L’établissement propose aussi des services de dépannage en serrurerie, en plomberie et en électricité. Bref, il s’occupe de toutes sortes de travaux de second œuvre : peinture, faux plafond, menuiserie PVC/alu ou bois, doublage, béton décoratif, cloisons, etc.

Tags,

L’essentiel sur la rénovation immobilière

Il est nécessaire de procéder à la rénovation immobilière. En effet, les éléments qui constituent la bâtisse ont chacun leur propre cycle de vie. Un chauffage peut être opérationnel jusqu’à 10 ans, voire plus. La couverture en tuiles peut tenir jusqu’à 20 ans voire plus, etc. Au fil des années, tout se détériore, est endommagé ou devient obsolète et dangereux. L’objectif est d’améliorer les conditions dans lesquelles une bâtisse se trouve.

Il y a deux sortes de rénovation :

– La rénovation totale

La rénovation touche toute la bâtisse. Les travaux, plus lourds ou contraignants, concernent les équipements de la cuisine, les installations de chauffage et de plomberie, les conduites sanitaires d’alimentation et d’évacuation, les fenêtres, les portes extérieures, les portails, etc.

– La rénovation partielle

Elle peut concerner uniquement une pièce, la salle de bains par exemple. Il peut, également, s’agir de la robinetterie, des serrures, des appareils comme le réfrigérateur ou le sèche-linge, des travaux de peinture (intérieure ou extérieure), des revêtements de sols et de parois, etc. Les travaux sont plus légers.

Toutes les raisons d’entreprendre les travaux de rénovation

Les raisons qui incitent les gens (propriétaires, locataires, etc.) de rénover l’appartement, la maison ou le bâtiment sont nombreuses.

– Un bâtiment trop vieux

– Une maison ancienne

– Un appartement récemment acheté, donc à rénover

– Un besoin d’un meilleur confort de vie

– Une envie de changement ou d’un coup de neuf

– Un espace de vie ou de travail inadapté

– Un changement d’activité pour les commerciaux

– Un projet de vente ou de location de la maison ou du bâtiment

Les travaux à effectuer

Les travaux de rénovation à réaliser dépendent des constats et des besoins de changement définis. Effectivement, un diagnostic doit être effectué préalablement. L’état des lieux permettra de définir l’ampleur des dégâts, de mettre en place les stratégies adéquates.

– En extérieur :

La charpenterie, la couverture – toiture, la zinguerie, l’isolation, l’électricité, les façades, les revêtements (murs et sols), les menuiseries extérieures, le mobilier du jardin…

– En intérieur :

La plomberie, le chauffage, les menuiseries intérieures, le mobilier, la plâtrerie, la tuyauterie, les revêtements muraux (carrelage, peinture, papier peint…), les revêtements du sol…

Il faut prendre toutes les mesures nécessaires pour optimiser l’économie en énergie.

Le coût des travaux est évalué suivant leur envergure. Il ne faut jamais oublier que les imprévus et les mauvaises surprises peuvent toujours survenir. Ce qui risquera de compromettre le calcul effectué.

Tout le monde n’a pas été formé pour tout maîtriser et piocher les moindres détails pour ce type de projet. Et cela, quelle que soit son envergure. À défaut d’expertise et d’habileté, un beau projet peut se transformer en un véritable cauchemar. L’avis et l’intervention d’un spécialiste sont alors très important. Il est le mieux placé pour tout organiser et anticiper. Il déterminera les meilleures stratégies pour mener à bien toute l’opération. Il connaît toutes les normes et réglementations en vigueur.

ARTISANALE BLANDYNOISE à Blandy-les-Tours propose ses services aussi bien dans les travaux de rénovation que de construction. Active depuis 1989, la société dispose des titres Artisan Confiance MAAF et Maître Artisan d’Art. L’équipe, dirigée par un professionnel certifié, donne des conseils personnalisés en restauration d’habitat et en aménagement intérieur. Elle passe par l’étude du projet avec un devis à l’appui. Elle se distingue par son expérience, son savoir-faire, son professionnalisme, sa polyvalence, son aptitude à réaliser tous types de rénovation de maison ou de bâtiment de professionnel. Elle respecte les délais convenus. Elle garantit un résultat de qualité.

Les particuliers et les professionnels font appel à elle pour la réalisation de leur projet.
Elle intervient dans de nombreuses communes comme Savigny-le-Temple, Melun, Le Mée-sur-Seine, Le Châtelet-en-Brie, etc. Toutes les réalisations sont couvertes pas la garantie décennale.

Tags, , ,

extension verticale

Les 3 étapes essentielles d’une extension verticale

Avez-vous décidé de réaliser une extension verticale ? Découvrez les démarches et les précautions à prendre.

1.      Préparez l’extension

Vous vous demander par où commencer les travaux d’extension ? Il faudra, dans un premier temps, faire réaliser un audit technique de votre maison par un spécialiste. Assurez-vous que les murs porteurs sont capables de supporter un poids supplémentaire. De ce fait, choisissez les matériaux les plus adaptés à votre projet. Votre budget dépend également des matériaux choisis, qu’il s’agisse de bois, acier, alu, verrière… Si les fondations et les murs porteurs ne sont pas assez résistants pour supporter une charge supplémentaire, il faudra renforcer les structures. Dans ce cas, prévoyez un important surcoût. Après, vous devez obtenir un permis de construire. Rapprochez-vous de votre mairie concernant les règles à suivre conformes au Plan Local d’Urbanisme (PLU). Renseignez-vous sur la hauteur maximale d’un bâtiment, le choix des coloris et matériaux. Après avoir étudié la faisabilité de votre projet, déposez une demande préalable de travaux auprès de votre mairie pour les travaux d’extension de moins de 20 mètres carrés. Si votre construction est supérieure à cette surface, un permis de construire sera requis. Attendez deux à trois mois pour obtenir la réponse de votre permis de construire et un mois pour votre demande préalable de travaux. Seuls les projets conformes au PLU pourront être réalisés. Lorsque les paperasses sont prêtes, vous pouvez calculer le budget en fonction de la surface par mètre carré à aménager et les honoraires de l’architecte. Faites un calcul minutieux pour éviter le débordement de budget.

2.      Effectuez l’extension en toute sérénité

Si vous n’avez pas de mètres carrés supplémentaires au sol, optez pour l’extension verticale. Cette dernière s’appelle également la surélévation de maison ou extension par le toit. En d’autres termes, il s’agit d’agrandir la maison en hauteur par une belle élévation du toit. Il suffit de rehausser la toiture en créant de nouveaux murs. Vous pouvez également concevoir une pièce supplémentaire au-dessus d’une pièce existante. Différents matériaux peuvent être utilisés pour surélever votre maison comme le béton, l’acier et le bois. D’abord, il faut démonter la toiture. Ensuite, créez un véritable plancher pour installer une nouvelle toiture après avoir monté les murs. Pendant les travaux d’extension, vous n’avez pas forcément besoin de déménager. Vous pouvez rester chez vous, tout en assurant le suivi du chantier.

3.      Après l’extension

Vous pouvez procéder directement à l’inauguration ou améliorer encore certains points. Cette nouvelle extension vous garantira une fluidité d’espace et des pièces supplémentaires fonctionnelles. Il faudra bien sûr finaliser l’ensemble des installations, notamment le raccordement d’eau et électrique. Dans ce cas, prolongez les systèmes existants : eau, électricité, chauffage et gaz. Vous n’aurez pas besoin de creuser de terrain comme dans le cadre d’une extension indépendante. Ces travaux vous permettent d’améliorer les performances énergétiques de votre habitation.

Êtes-vous à la recherche d’une entreprise pour réaliser le projet de vos rêves ? N’hésitez pas à contacter l’entreprise générale de bâtiment ORANBAT qui est spécialisée en maçonnerie. Elle prend en charge tous travaux d’agencement intérieur et d’aménagement extérieur, notamment le ravalement de façade et l’isolation. Dotée d’un grand savoir-faire et de longues années d’expérience, elle est en mesure de réaliser tout projet de construction et de rénovation de maisons. Certifiée RGE QUALIBAT, elle garantit un travail de qualité, réalisé dans les délais. Son équipe de maçons qualifiés, sérieux et polyvalents prend en charge l’intégralité du projet, dès l’étude jusqu’aux finitions. Toutes ses réalisations sont garanties pendant 10 ans.

Concrétisez dès maintenant votre projet d’extension de maison grâce à ces trois étapes. Agrandir signifie aussi agencer votre habitation, tout en optimisant les combles pour une meilleure gestion de l’espace.

Meubles en bois : comment les rénover ?

Utilitaires ou décoratifs, anciens ou neufs, les meubles en bois offrent toujours un rendu visuel magnifique à notre intérieur. Au fil des années, des détériorations peuvent apparaître. Il peut s’agir de fentes, de parties manquantes, de vieillissement du bois, de fissures, d’écaillements de teintes, de patines d’usure, etc. Fans de déco et passionnés de meubles en bois, maîtrisez les techniques de base en termes de réparation afin de réussir votre rénovation.

Le décapage

C’est l’une des techniques les plus prisées pour rénover les meubles en bois. Lorsque leur vernis est abîmé ou leur peinture est très âgée, vous devez procéder à cette méthode. Ainsi, les anciennes finitions seront supprimées.

Pourquoi faire le décapage ?

Le décapage permet d’offrir une seconde vie à vos meubles en bois. De ce fait, un nouveau look sera conféré à votre intérieur.

En outre, cette méthode est efficace pour éliminer les insectes xylophages.

Préparation avant le décapage

Il faut prendre en considération les points suivants avant de décaper vos meubles en bois :

  • Le décapage doit être effectué dans un endroit frais et bien aéré.
  • Munissez-vous de gants, de lunettes de sécurité ainsi que d’un masque, car le contact direct avec le produit est déconseillé.
  • Veillez à ce que les clous et les vis ne surpassent pas le bois. Démontez également vos meubles afin de faciliter votre travail.
  • Les parties à ne pas décaper doivent être protégées à l’aide d’un ruban adhésif.

Quelles sont les techniques de décapage des meubles en bois ?

En général, il existe 4 techniques de décapage. Chacune d’elles nécessite des outils spécifiques.

Le décapage par aérogommage

Pour un résultat impeccable, il est conseillé d’opter pour cette technique. Sa réalisation nécessite des outillages tels que la sableuse pneumatique ou aérogommeuse, compresseur, pistolet de sablage et sable. N’oubliez pas de mettre un casque, des lunettes de protection et un masque.

Autrement appelé sablage, le décapage par aérogommage permet de décaper facilement tous les recoins comme les corniches, les angles, les sculptures sur bois, les moulures, etc. Pour réaliser cette opération, il faut un grand local bien aéré. Vous pouvez aussi la réaliser à l’extérieur. Pour terminer le travail, utilisez un abrasif à grains fins.

Le décapage par décapeur thermique

Cette technique est très efficace, et surtout écologique. Le choix de la buse du décapeur thermique se fait en fonction de la surface à décaper. De ce fait, le temps de pause du décapeur doit être raisonné pour éviter le noircissement du bois. Son action est, en outre, associée au passage d’une spatule à ergonomie combinée sur l’étendue de la surface à décaper. Pour vous aider au mieux, choisissez la feuille de laurier pour le décapage des angles creux et la spatule plate et large pour celui des surfaces planes.

Quant aux outillages, un grattoir, un décapeur thermique, une spatule et un chiffon sont indispensables.

Le décapage au produit décapant ou chimique

Le décapage d’un meuble en bois à l’aide d’un décapant est très efficace. Pourtant, cela requiert beaucoup de temps. Cette opération doit aussi être effectuée avec une brosse en nylon, et ce, dans un local aéré. Une bâche de protection ou un papier journal doit protéger le sol. Le décapant doit être appliqué suivant les consignes du fabricant. L’application de ce produit doit être en proportion du nombre de couches de peinture sur votre meuble. La réalisation de ce procédé nécessite des outillages comme les racloirs, le décapant, le pinceau, le chiffon et la protection de sol.

Le décapage par ponçage

Cette technique est la plus répandue. Pourtant, il faut que la couche de peinture soit épaisse pour que ce procédé soit pertinent. Une ponceuse orbitale, excentrique ou vibrante est indispensable pour effectuer le ponçage. La première ponceuse est destinée aux galbes tandis que la deuxième aux surfaces planes de taille moyenne. La troisième ponceuse est, par contre, idéale pour les grandes surfaces planes.

Tags, ,

Différentes manières de procéder à un aménagement intérieur

L’aménagement des appartements, des maisons et des logements d’étudiants requiert un certain savoir-faire. Voilà pourquoi, il vous est conseillé de vous adresser à un professionnel pour aménager vos différents espaces de vie. Mais, quelles sont les options d’aménagement intérieur qui s’offrent à vous ?

La création de placards

De nombreuses options s’offrent à vous en matière d’aménagement intérieur, y compris la fabrication de placards. Vous avez le choix entre la conception de placards sur-mesure ou standard. Dans les deux cas, veillez à bien choisir le type d’ouverture. Quel que soit le modèle que vous avez choisi, voici quelques points à prendre en compte : matériau, système d’ouverture, etc. Privilégiez une porte de placard composée de vantaux, de profil et de rails.

La création de dressing

Le dressing est une autre solution pour bien aménager vos espaces de vie. Pour trouver le modèle qui répond le mieux à vos attentes, délimitez avant tout l’espace nécessaire. N’oubliez pas également de considérer l’emplacement : dans la chambre à coucher, dans le couloir ou une pièce entière.

Déterminez ensuite la configuration de votre dressing. S’il s’agit d’une petite pièce, optez pour la forme en I. Si vous envisagez de placer votre dressing dans un coin de votre chambre, privilégiez le style en L. En revanche, si votre pièce comprend deux murs parallèles, choisissez la forme en double I. Vérifiez bien qu’il n’y a pas de portes ou de fenêtres à proximité. Dans le cas d’une grande pièce, préférez la configuration en U. Vous bénéficiez ainsi d’une multitude de rangements.

Peu importe la configuration que vous avez sélectionné, la mise en place des équipements intérieurs n’est pas à négliger. En effet, un dressing doit toujours comporter des étagères, des tiroirs, une penderie et d’autres modes de rangements.

La forme du dressing est aussi à considérer. Est-ce qu’il s’agit d’un dressing ouvert ou fermé ? Toutefois, installer une ou des fermetures exige un budget supplémentaire. Vous avez le choix entre une porte battante et une coulissante.

L’éclairage et le matériau sont d’autres éléments à tenir compte. Au niveau de l’éclairage, utilisez des LED, des ampoules, des spots ou une tringle éclairante. En termes de matériau, le bois et le mélaminé sont les plus prisés.

Vous pouvez entre autres personnaliser votre dressing. Choisissez par exemple des accessoires de rangement adaptés à la configuration de votre espace, tels que des bacs, des paniers ou des range-chaussures. Dans la penderie, installez des porte-foulards ou un organisateur à poches. Le principe est de ranger du haut vers le bas.

Que vous décidiez de concevoir un dressing sur mesure ou un modèle standard, il y a toujours un budget à prévoir. Si vous avez décidé de fabriquer un simple dressing, le coût s’élève entre 500 et 700 euros. Dans le cas d’un dressing personnalisé, prévoyez plus de 3 000 euros. La mise en place d’un dressing en forme U demande aussi un investissement conséquent, voire 6 000 euros.

La création de divers meubles

Pour aménager votre espace intérieur, vous pouvez tout aussi installer divers meubles. Dans la cuisine par exemple, posez à la fois des meubles hauts (armoire murale, étagère, etc.) et des meubles bas ( desserte de cuisine, meuble sous évier…). En ce qui concerne le mobilier de salle de bains, vous disposez également de nombreuses options : meuble lavabo, meuble lave-mains et meuble de rangements.

Si vous envisagez de procéder à l’aménagement intérieur de vos espaces de vie à Givors, adressez-vous à DEKOBOIS. C’est une entreprise spécialisée dans l’aménagement intérieur. Elle peut vous proposer entre autres la conception de cuisine et de salle de bains sur mesure. La réalisation de meubles sur mesure entre également dans son champ de compétence.

Tags