Tag Archive couverture toiture

La charpente traditionnelle : tout comprendre en quelques lignes

2020-08-07 Commentaires fermés sur La charpente traditionnelle : tout comprendre en quelques lignes By Michel Duprès

En général, la charpente est constituée de pièces de métal et de bois et est également composée de poutres et de poteaux, notamment d’une ossature ayant pour rôle de supporter le poids de la couverture d’une maison.. Il s’agit donc d’une structure indispensable pour maintenir la toiture. Néanmoins, la charpente permet de répartir les charges sur les ouvrages porteurs ainsi que sur les murs. Parmi les différents types de charpentes, la charpente industrielle et la charpente traditionnelle sont les plus utilisées. Découvrez en quelques lignes tout ce que vous devez savoir sur cette dernière.

La charpente traditionnelle : quelles sont les règles à respecter ?

Les travaux de la charpenterie sont très importants, car il s’agit d’une structure portante sur laquelle le toit est fixé. Ainsi, elle doit être à la fois pérenne, très résistante et surtout robuste. Avant de choisir la charpente de votre maison, vous devez prendre en considération certains points essentiels :

  • Il faut bien choisir les matériaux lors de la construction d’une charpente ;

  • Une charpente doit résister aux chocs, aux charges lourdes, aux feux et aux intempéries ;

  • Une charpente doit être durable ;

  • Il faut bien choisir le mode d’installation ;

  • Une charpente doit respecter les DTU (Documents Techniques Unifiés), notamment le DTU règles CB 71, DTU BF 88, DTU 31.1 et 31.2.

Vous pouvez trouver différentes sortes de charpentes qui répondent à ces critères sur le marché. Néanmoins, vous devez bien définir votre budget ainsi que vos attentes avant de faire votre choix. En effet, le coût d’une charpente varie en fonction de sa structure, de sa taille et du matériau utilisé, notamment du type de métal ou du bois.

La charpente traditionnelle : quelles sont ses particularités ?

Que ce soit dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation de toiture, la charpente traditionnelle peut être utilisée. D’ailleurs, elle est très réputée pour son aspect esthétique et sa facilité de mise en œuvre. En effet, l’assemblage des pièces ne nécessitant pas forcement de connecteurs rendent les travaux plus faciles. Pour assurer la solidité et la stabilité de l’ensemble, les structures sont raccordées à l’ossature via plusieurs fixations en métal.

La charpente traditionnelle est constituée de plusieurs éléments importants, comme les chevrons, les voliges, la ferme (la structure porteuse), les liteaux et les pannes. Ils ont le même rôle, celui de supporter la charge de la toiture.

La charpente traditionnelle : en bois massif ou métallique ?

La charpente métallique

Bien que la charpente en métal ne soit pas très répandue, elle est aussi écologique que celle en bois. Elle est également réputée pour sa solidité ainsi que sa résistance aux moisissures et à l’humidité.

La charpente en bois

Les charpentes traditionnelles sont généralement construites en bois massif et sont également utilisées dans les logements anciens.

Comme les charpentes métalliques, celles construites avec du bois présentent également de nombreux avantages. En effet, le bois est facile à travailler et il s’agit aussi d’un matériau écologique.Grâce à son aspect intemporel, la charpente traditionnelle en bois donne de l’originalité et de l’esthétisme à toutes les maisons. Vous pouvez choisir entre :

  • La charpente en bois lamellé-collé ;

  • La charpente en bois exotique ou massif ;

  • La charpente en bois industrialisé ou à fermette.

Avant de faire votre choix, vous devez découvrir les avantages et inconvénients de chaque type de charpente, qu’il s’agisse d’une charpente en bois ou métallique. Et vous devez également prendre en compte leur coût d’installation et de fabrication. Ainsi, faites appel à ÉDIFICE INGÉNIERIE, un bureau d’études spécialisé dans les charpentes métalliques à Saint-Paul.

, ,

Quelques questions à se poser avant de rénover son toit

2020-06-18 Commentaires fermés sur Quelques questions à se poser avant de rénover son toit By Michel Duprès

Dans la rénovation d’une maison, la toiture est toujours classée dans les priorités. Mais avant de commencer la rénovation de la toiture, de la charpente ou de l’isolation, il y a plusieurs questions importantes à se poser : le choix des matériaux, l’étanchéité ainsi que le budget. Est-il nécessaire de rénover la charpente ? Quelles sont toutes les réglementations ? Découvrez toutes les réponses dans cet article.

1 – Quels sont les matériaux adoptés en matière de rénovation de toiture ?

Le choix des matériaux dépend généralement des conditions climatiques de votre région. Par exemple, les tuiles sont totalement déconseillées en cas de chutes de neige très fréquentes. En outre, il existe différents types de matériaux, comme les ardoises ou les bacs acier.

2 – Faut-il rénover la couverture dans son ensemble ?

Un chéneau percé, des tuiles cassées ou d’autres fuites qui sont localisées ne nécessitent pas toujours des gros travaux. En effet, cela peut être rapidement réparé. En revanche, le remplacement de la couverture est inévitable s’il y a une présence de mousse sur la toiture par exemple. Évidemment, cette dernière peut provoquer de la porosité de la toiture. Dans ce cas, il n’existe aucun traitement à court terme ou à moyen terme qui soit efficace.

Cependant, une couverture neuve a le plus souvent un poids que la charpente ne pourra pas supporter.

3 – Quelle est la surface du toit ?

En général, un logement de taille moyenne peut avoir une surface de toiture de 80 m². Mais il faut tenir compte de l’existence du recouvrement. Ainsi, ce toit nécessite entre 100 et 120 m² de matériaux de couverture.

4 – Quand avez-vous réparé votre toit ?

Si la couverture mise en place n’a pas tenu très longtemps que prévu, dans ce cas, il est possible que le toit ait un ou plusieurs défauts de conception (surexposition aux vents ou manque d’inclinaison). Ainsi, il est recommandé de consulter un architecte ou un couvreur professionnel. En effet, il peut facilement identifier le problème et les défauts à corriger. Ainsi, n’hésitez pas à contacter l’entreprise MCI COUVERTURE, située à Mesnils sur Iton.

5 – Est-il nécessaire de refaire la charpente ?

Lorsque des insectes ont attaqué le bois en profondeur ou si les poutres sont fendues ou cassées, alors il est recommandé de refaire la charpente. Cependant, si le toit doit obligatoirement être remplacé, dans ce cas, vous devez également envisager de refaire la charpente. En effet, le coût de sa restauration est plus raisonnable que celle du toit. Aussi, son espérance de vie régit celle de la toiture.

6 – Est-ce que l’isolation est toujours efficace ?

Afin d’éviter une aggravation des désordres, il faut bannir toute trace d’humidité sur l’isolant, notamment les films pare-vapeurs, les polystyrènes et les laines de verre. En revanche, s’il n’y a pas d’isolation alors c’est le bon moment d’y penser. En outre, si vous envisagez déposer l’ensemble de la couverture, dans ce cas, il vaut mieux choisir une isolation par l’extérieur.

7 – Quand est-il de l’étanchéité ?

En matière de rénovation, il y a une règle d’or qu’il faut toujours respecter : celle d’assurer l’étanchéité de la toiture. En effet, comme dans le cadre des travaux indispensables, cette tâche est également très importante. Dans ce cas, il faut effectuer des améliorations sur le plan de l’isolation thermique.

8 – Comment définir le budget nécessaire pour refaire la toiture ?

Dans tous les cas, il est tout à fait naturel que vous optiez pour la solution la plus économique. Néanmoins, vous avez deux options : soit envisager de recommencer les travaux dans 30 ans, soit choisir pour le long terme (60, 70, 100 ans).

, ,

https://www.couverture-rambervillers.com/

La zinguerie : l’une des différentes étapes de la rénovation de toiture

2020-02-29 Commentaires fermés sur La zinguerie : l’une des différentes étapes de la rénovation de toiture By Michel Duprès

Si vous souhaitez avoir une toiture parfaite, que ce soit sur le point esthétique ou technique, il faut mettre en valeur la zinguerie. En effet, cette dernière permet également de parfaire la rénovation d’une maison. Pour en savoir plus, lisez cet article.

La zinguerie : c’est quoi au juste ?

La zinguerie est généralement l’étape qui précède celle de la finition durant la réalisation des travaux de couvertures. Comme son nom l’indique, elle est constituée de zinc. Ce dernier est plus résistant aux intempéries, comparé à d’autres matériaux.

Mais cela n’empêche pas l’utilisation d’autres matériaux tels que :

  • Le PVC : qui est généralement dédié aux gouttières ;

  • Le cuivre ;

  • Le plomb ;

  • L’aluminium.

L’aplomb ainsi que l’étanchéité de la toiture dépendent d’une grande partie de la zinguerie. De plus, celle-ci contribue à son esthétisme et à l’apparence extérieure de la maison tout entier.

La zinguerie : comment procéder ?

Quand on parle d’étanchéité et de résistance en termes de toiture, la zinguerie est toujours incluse. Plusieurs étapes sont nécessaires pour que votre toit soit bien étanche et résistant. En premier lieu, il faut effectuer une soudure ou un brassage de la toiture (seulement si nécessaire). En second lieu, pour que les résultats soient optimisés, il faut décaper toutes les parties à souder. Néanmoins, cette deuxième étape doit être réalisée par des professionnels tels que M.Masson, une entreprise spécialisée dans les travaux de rénovation et de construction(maçonnerie, charpente, couverture, isolation et zinguerie). Située à Sainte-Hélène, elle intervient dans les Vosges.

Les travaux de zinguerie

En général, la zinguerie regroupe plusieurs opérations liées à l’isolation et à la finition de la toiture, notamment la pose de chéneaux, de gouttières, etc. Cependant, les travaux ne doivent pas être pris à la légère, car une petite erreur suffit pour engendrer des fuites d’eau.

La pose de gouttières

L’évacuation de la fonte de neige et des eaux pluviales nécessite l’installation de gouttières. Leur mise en place est donc impérative. Mais avant de commencer à les installer, vous devez connaître certains points importants.

En effet, sachez que la gouttière est directement fixée sur le toit. Celle-ci peut être une gouttière pendante, carrée, anglaise ou même lyonnaise. Il existe également différentes sortes d’outils spécifiques utilisés pour réaliser les travaux, comme des clous, une scie, un fil à plomb et un mètre.

La pose de chéneaux

Les chéneaux permettent de canaliser toutes les eaux de pluie, sans avoir à retoucher la façade de la maison. Leur mise en place permet également d’éviter un entretien régulier. Ils ont une largeur très épaisse que celle des gouttières, et leur forme limite l’obstruction.

Quelle couverture choisir ?

Généralement, votre toiture peut être recouverte de différents types de matériaux. Mais votre choix doit être en fonction du toit lui-même, du climat et de la région où votre maison est située. Vous devez savoir que dans certaines régions, l’ardoise ainsi que la lauze sont considérées comme les meilleures couvertures. Par contre, les couvertures à tasseaux et les tuiles de terre cuite sont beaucoup plus pratiques dans les autres régions.

L’entretien de la zinguerie est-elle nécessaire ?

Pendant la période de forte pluie et à cause des intempéries, les éléments en zinc ainsi que les gouttières peuvent se dégrader. Cette dégradation ne touche pas non seulement ces éléments de la zinguerie, mais les murs, la menuiserie et l’étanchéité de la toiture également. Dans ce cas, celle-ci doit être entretenue régulièrement, pour qu’elle puisse rester fonctionnelle.

, ,

Focus sur la toiture

La toiture joue un rôle primordial aussi bien dans la protection l’intérieur de la bâtisse et les habitants que dans l’esthétisme du bâtiment. Cette cinquième façade peut être plate, courbée, mansardée, arrondie, à deux ou à quatre pans, en pavillon, terrasse, mono pente… Son originalité dépend généralement des formes, de la matière et du coloris. En tenant compte de ses fonctions et spécificités, cette zone mérite d’être traitée consciencieusement.

Cet article servira de guide pour les novices et les bricoleurs désirant s’occuper eux-mêmes des petits travaux d’entretien de toiture, mais qui ont peut-être zappé certains détails.

Le toit et ses composants

De nombreux éléments forment cette structure communément appelée « toit ».

En premier lieu, il y a la charpente. Il s’agit de l’ossature de la construction, sur laquelle sera posée la toiture. Elle peut être faite en bois, en métal ou en béton. Les modèles varient en fonction du style architectural. Il en est de même pour sa composition.

Ensuite, on peut distinguer :

– la sous-toiture,

– les liteaux,

– le chevron,

– la couverture (chaume, shingle, ardoise, tuile, métal, bois, végétaux…),

– la zinguerie (descentes d’eau, corniches, tours de cheminées, etc.),

Les éléments qui contribuent à l’étanchéité de la toiture sont : les closoirs de faîtage et arêtiers, les solins, l’abergement, les noues, etc.

Pour le choix des matériaux, il faut se baser sur des critères bien définis : la qualité, la résistance (au feu et aux intempéries), la solidité, la durabilité, la capacité d’isolation, la facilité de pose et d’entretien, l’esthétisme, le coût…

Les ouvertures et les accessoires

Les ouvertures citées ci-dessous sont des solutions très pratiques, simples et efficaces si vous souhaitez faire entrer la lumière extérieure dans vos pièces.

Il y a :

– la lucarne ;

– le chien-assis ;

– la fenêtre de toiture ;

– le puits de lumières ;

– le conduit de fumée ;

– les chatières d’aération ;

– les coupoles ;

– les lanterneaux…

Les travaux d’entretien à entreprendre

Le toit est une des surfaces les plus exposées au soleil, à la pollution et aux différentes agressions extérieures (gel, neige, pluie). Au fil du temps, la présence de mousses, de lichens et de dégradations est donc très courante. Un entretien régulier est exigé pour la bonne tenue du toit. Nettoyage de la toiture, démoussage, enlèvement des lichens, élimination des végétaux… Ces opérations réduisent les risques de déperditions thermiques, d’infiltrations ainsi que d’autres dégâts plus importants. Il faudra prendre les précautions nécessaires, disposer des équipements adéquats et utiliser les produits d’entretien adéquats.

Avoir une toiture bien étanche et en parfait état est plus qu’une simple nécessité. D’ailleurs votre confort et votre sécurité en dépendent. Alors, faites le nécessaire pour que tout soit réalisé dans les normes ! De nos jours, il est tout à fait possible d’apprendre via les tutoriels et les documents en ligne sur comment refaire la toiture, comment procéder aux éventuelles petites réparations, comment aiguiser votre talent de bricoleur.

Toutefois, il est recommandé de solliciter des couvreurs – zingueurs professionnels et expérimentés, pour la réalisation des travaux plus complexes. Ils seront en mesure de considérer tous détails techniques et d’apporter les solutions adaptées à votre situation.

Adressez-vous à la société FÉRON, le prestataire de confiance pour tous travaux de couverture à Médan et ses environs. Des artisans expérimentés et dévoués sont spécialisés dans les domaines suivants :
– Pose de fenêtres de toit et de puits de lumière ;
– Installations de gouttière, de descente d’eau pluviale et de chaîne de pluie ;
– Nettoyage et entretien de toiture ;
– Réfection de toiture en tuiles mécaniques et plates, ardoise, zinc et tuiles de bois,
– Changement de tuiles ;
– Changement des éléments de la zinguerie, etc.

,