HomeRénovation

Pose de carrelage en rénovation : comment ça se passe ?

Pose de carrelage en rénovation : comment ça se passe ?
Like Tweet Pin it Share Share Email

Que ce soit pour donner une seconde vie aux vieux bâtiments à la structure intacte ou pour rendre encore plus jolie une construction, il faut rénover. Pour cela, le carrelage et ses applications loin d’être vieillot n’ont aujourd’hui pas de limites. À cet effet, la pose de carrelage requiert une attention particulière pour un choix minutieux des matériaux et pour l’exécution proprement dite. Comment s’y prendre ? On vous en dit ici.

Comment choisir le carrelage

Micromosaïque ou immenses plaques de grès, façon pierre, bois ou métal, le carrelage prend aujourd’hui toutes les apparences. En fonction de l’endroit où il est destiné (salle de bain, couloir, véranda…), le carrelage de sol demande à être choisi avec attention. Il est recommandé pour sa pose de recourir aux professionnels. Divers matériaux se présentent à vous.

  • Le grès cérame pour une résistance optimale : c’est un revêtement tendance. Il est posé dans les endroits passants et en extérieur, car il est antidérapant et résiste à l’acide.
  • Le grès émaillé aux innombrables décors : il est plus résistant et est parfait pour les pièces de vie
  • Les carreaux de ciment au charme vintage : ce n’est pas à proprement parler un carrelage. Ils sont appréciés pour leurs motifs désuets et se posent dans toutes les pièces même les plus passantes. Faites attention à leur entretien.
  • La mosaïque : c’est un assemblage de petits morceaux de pierres ou de céramique en vue de former une œuvre d’art. On les pose sur les sols de salle de bain.
  • La terre cuite : Ils ont un magnifique aspect désuet et se posent en salle de bain ou à la cuisine.
  • Les pierres naturelles : Ils peuvent être d’ardoise, de marbre, de pierre calcaire, de quartzite ou de granit et se posent

Le style importe autant que le matériau alors il est à retenir que les couleurs foncées sont plutôt destinées à une pièce de grande superficie. Le noir est intemporel, à la fois moderne et raffiné. Les teintes claires agrandissent visuellement l’espace alors, elles sont parfaites pour les petites pièces. Les teintes vives apportent une touche dynamique. Quant aux tonalités douces, elles sont préférables pour créer une ambiance zen.

La pose proprement dite

Il existe deux principales méthodes de poses pour la pose du carrelage. Il s’agit de la pose scellée et la pose collée que vous allez découvrir plus en détail. Le choix de la méthode dépendra du type de carrelage choisi.

La pose de carrelage scellée

La pose scellée, aussi appelée méthode traditionnelle, est une technique de pose qui consiste à coller les carreaux directement sur la chape avant qu’elle ne soit complètement sèche. Le carrelage est ainsi scellé à cette dernière. Cette technique est déconseillée pour les sols chauffants en raison d’un fort risque de dilatation due à la chaleur. Elle permet de rattraper de grosses différences de niveau et est utilisée pour la pose de carrelage de grandes dimensions.

La pose carrelage collée

C’est la technique de pose la plus utilisée aujourd’hui. Elle se réalise sur une chape déjà existante ou un ancien carrelage. Dans ce cas, le support doit être parfaitement plat. Dans le cas contraire, il faudra l’uniformiser. La pose collée consiste à poser du mortier colle sur le support à l’aide d’un peigne, puis de poser le carreau. Pour les carreaux de grandes dimensions il faudra mettre du mortier colle sur le carreau aussi. Cette méthode offre une meilleure désolidarisation des supports et bénéficie d’une capacité d’adhérence durable sur tous les éléments intérieurs ou extérieurs. De plus, elle est plus accessible et plus facile.

Pour conclure, retenez que quelque soit le type de carrelage pour lequel vous optez, prenez le temps de choisir quelque chose que vous aimez vraiment et un matériau de qualité, car le carrelage est un revêtement difficile à enlever.

%d blogueurs aiment cette page :