La toiture chaude vs la toiture froide : laquelle choisir ?

La toiture chaude vs la toiture froide : laquelle choisir ?

Quand on construit un toit, la question d’étanchéité et ses performances en termes d’isolation sont des points importants. En effet, on parle de toiture froide et de toiture chaude pour faire référence au toit plat. Dans le cadre de cet article, nous allons voir la différence entre ces deux types de toits afin de vous diriger dans votre choix.

 Les spécificités des deux types de toitures

La toiture froide désigne la toiture plate dont l’isolant est posé sous le support de l’étanchéité avec une lame d’air ventilée entre les deux. Plusieurs couches de matériaux composent ce toit. De l’intérieur vers l’extérieur, l’ordre de ces couches en question se présente comme suit : le plafond, le pare vapeur étanche à l’air, la lame d’air ventilée, le support, la membrane d’étanchéité et le lestage (optionnel).

Pour ce qui est de la toiture chaude, elle dispose d’un isolant qui est placé sur le support sans qu’il n’y ait aucune lame d’aire entre les différentes couches. La plupart du temps un écran pare-vapeur est posé entre l’isolant et le support. L’isolant est ensuite recouvert par une membrane d’étanchéité. Ce qui lui sert de protection. Ce qui lui permet de rester sec et, par conséquent, de conserver sa performance d’isolant thermique. Le lestage n’est pas obligatoire car l’isolant et la membrane d’étanchéité sont généralement collés ou fixés mécaniquement. De l’intérieur vers l’extérieur, les couches qui composent cette toiture sont donc: le support, le pare-vapeur, l’isolant, la membrane d’étanchéité et éventuellement le lestage.

C’est cette deuxième catégorie de toiture qui est privilégiée des professionnels comme ce couvreur expérimenté dans l’Aude.En  effet, sa légèreté fait qu’elle soit adaptée aux structures déjà existantes qui ne sont pas enclins de supporter une charge supplémentaire.

Pourquoi opter pour la toiture chaude et non pour la toiture froide ?

Le système d’isolation par la toiture froide est un système défaillant. En effet, il est responsable de la majeure partie de la condensation interne. Cela s’explique par le fait qu’une condensation interne de la vapeur venant de l’intérieur des isolants va se créer dans la lame d’aire et vient se pose sur le support. Ce qui entraîne un sur-refroidissement. Ce qui a pour conséquence la détérioration de l’isolant même. L’humidité présente sur la paroi de l’isolant favorise l’apparition des moisissures, le ramollissement voire même le décollement des matériaux et l’altération du plancher.

Les atouts de la toiture chaude

Déjà, les risques de condensations sont écartés pour la toiture chaude. En effet, le bon état de la structure est garanti par l’impossibilité d’installer une lame d’air ventilée. Elle offre également à votre toiture un meilleur aspect visuel que lorsque vous utilisez une toiture froide. Elle a aussi l’avantage de s’adapter à tous les types de toits (toit plat, pentue, pyramidale). Quant à son prix, il y a une différence négligeable est constaté par rapport au prix d’une toiture chaude. Toutefois, pour qu’elle puisse conserver sa performance, faites confiance à un couvreur professionnel pour sa pose.Ce professionnel pourra également vous conseiller sur le type de toit qui convient à votre maison.

Comments are closed