HomeIsolation

Isolation de combles : les méthodes possibles avec leurs avantages et leurs inconvénients

Isolation de combles : les méthodes possibles avec leurs avantages et leurs inconvénients
Like Tweet Pin it Share Share Email

Saviez-vous également qu’un grenier non isolé est l’une des sources les plus courantes de perte de chaleur dans les maisons ? En fait, chaque année, une grande quantité de chaleur s’échappe par les combles. Par conséquent, les factures d’énergie s’élèvent, et la maison devient moins agréable à vivre. Heureusement, l’isolation des combles est peu coûteuse, et facile à réaliser, peu importe que votre grenier soit aménagé ou non, car l’isolation ne se voit pas une fois qu’elle est installée. L’installation d’une isolation des combles vous aidera à réduire vos coûts énergétiques et à rester à l’aise toute l’année.

Que devez-vous savoir avant d’isoler vos combles ?

 

La première chose à savoir est que l’isolation des combles n’est généralement pas une opération que l’on peut faire une fois et oublier. S’il est possible d’isoler une fois le sous-sol, les combles doivent être isolés de façon plus régulière. En effet, le toit, les murs et le plancher d’un grenier sont exposés à l’extérieur et sont donc soumis à d’importantes fluctuations de température. Ils se dilatent et se contractent tout au long de l’année, ce qui signifie qu’ils doivent être soutenus par une isolation.

Si vous installez une isolation dans votre grenier, elle perdra probablement une grande partie de son efficacité dans les cinq ans à venir. En effet, l’isolation perd sa capacité à piéger l’air au fil du temps lorsqu’elle se salit et se comprime, ou lorsqu’elle est impactée à chaque fois que vous entrez dans le grenier.

Quels sont les types d’isolation les plus courants ?

Voici les méthodes les plus utilisées pour l’isolation des combles aménageables :

  • Isolation en mousse

La mousse isolante est un matériau synthétique fabriqué à partir d’un produit chimique appelé isocyanate et elle se dilate lorsqu’elle entre en contact avec l’air. Cette mousse est généralement utilisée pour sceller des zones et remplir des espaces, ainsi que pour l’isolation. On la trouve le plus souvent en boîtes.

L’isolation en mousse est efficace pour empêcher l’air de s’échapper par le grenier, ce qui peut réduire vos factures d’énergie. Elle est également facile à installer et est souvent moins chère que l’isolation en fibre de verre. En revanche, la mousse peut ne pas être efficace très longtemps, surtout si elle est mal appliquée. De plus, elle peut être difficile à enlever si vous décidez d’opter pour un autre type d’isolation à l’avenir.

  • Isolation par pulvérisation de mousse

La mousse isolante pulvérisée est un type de polyuréthane qui se dilate lorsqu’il est pulvérisé dans une cavité de mur ou de toit. Ce type d’isolation est extrêmement efficace pour colmater les fuites et les interstices. Vous pouvez également le trouver en boîte, comme l’isolation en mousse. À savoir que l’isolation en mousse pulvérisée est fréquemment utilisée dans les bâtiments commerciaux et industriels, mais elle est aussi disponible pour une utilisation à domicile.

  • Isolation en fibre de verre en rouleaux

La fibre de verre est l’un des types d’isolation les plus courants. Elle est fabriquée à partir d’une combinaison de laine minérale et de fibres de coton. La laine minérale est un type de roche qui est filée et chauffée pour devenir flexible. Si vous optez pour ce matériau, il est conseillé d’acheter de la fibre de verre en rouleaux plutôt qu’en vrac pour économiser plus d’argent.

Qu’en est-il des autres types d’isolation ?

Il existe quelques autres options pour isoler vos combles, mais elles ne sont pas aussi courantes ou efficaces que la fibre de verre ou la mousse. Les autres types d’isolation des combles sont la cellulose et la fibre synthétique. La cellulose est fabriquée à partir de journaux recyclés, et la fibre synthétique provient des pneus recyclés.

Ces types d’isolation sont généralement moins efficaces pour piéger l’air, par rapport à l’isolation en fibre de verre synthétique. Alors, si vous cherchez à économiser de l’argent sur votre facture d’énergie, il est préférable d’installer ce type d’isolation. En fait, il est important de se rappeler que l’isolation des combles est un investissement à long terme. Si le coût initial de la fibre synthétique peut être plus élevé que celui des autres matériaux, il s’amortit avec le temps.

Comment isoler vos combles perdus ?

Les greniers non aménagés sont courants dans les vieilles maisons et ils ne sont souvent pas suffisamment isolés. Il existe quelques options envisageables pour réussir l’isolation de vos combles perdus, et chacune présente ses propres avantages et inconvénients.

  • Sceller les trous en le calfeutrant : l’une des choses les plus simples que vous pouvez faire est de sceller les trous dans le toit avec des bourrelets. Cela empêchera la chaleur de s’échapper par les trous. C’est une solution peu coûteuse, mais qui n’assure pas l’efficacité de l’isolation ;
  • Installez des panneaux de mousse rigide : une autre façon d’isoler un grenier non aménagé est d’utiliser des panneaux de mousse rigide. Ces panneaux sont fabriqués à partir de mousse à cellules fermées et peuvent être appliqués sur les solives. Ils sont souvent utilisés comme solution temporaire jusqu’à ce que vous soyez prêt à isoler le grenier ;
  • Installez un isolant soufflé : si vous recherchez une solution plus permanente, vous pouvez installer une isolation soufflée dans votre grenier. Vous pouvez demander à une entreprise de rénovation de le faire ou vous pouvez le faire vous-même si vous avez le temps. C’est une bonne solution si vous prévoyez d’aménager votre grenier dans un avenir proche.
%d blogueurs aiment cette page :