Author Archive Michel Duprès

réalisation de travaux de rénovation énergétique

Travaux de rénovation énergétique : pourquoi est-ce si important ?

Le coût annuel en énergie représente un budget conséquent pour un foyer. Cela s’explique par l’augmentation incessante du prix de l’énergie. Pour y remédier, l’État Français a mis en place un plan de rénovation énergétique accompagné d’aides financières. Ce programme a pour objectif de privilégier certains travaux visant à réduire les besoins énergétiques au sein d’un logement. Il est destiné aux logements privés et sociaux qui sont considérés comme énergivores. En quoi ces travaux sont ils si importants ? Découvrez les réponses à cette question dans cet article.

Quels sont les avantages de réaliser des travaux de rénovation énergétique ?

Le secteur du bâtiment contribue considérablement dans l’émission de gaz à effet de serre. C’est une raison pour laquelle le gouvernement incite de plus en plus les propriétaires à la  réalisation de travaux de rénovation énergétique. Ce type de travaux procure bien des avantages aussi bien sur le plan personnel qu’environnemental. En effet, cela permet :

-De réduire la consommation en énergie

Qui dit réduction de la consommation en énergie, dit économie. En effet, qu’il s’agisse d’isolation ou de chauffage, la mise en place d’un équipement moins énergivore réduit inévitablement la facture. Cette démarche est donc avantageux pour votre porte feuille.

-De lutter contre la pollution

Mis à part l’objectif d’ordre économique, réaliser des travaux de rénovation énergétique permet aussi de sauvegarder notre environnement. Comme on le sait tous, les énergies fossiles sont très polluantes, car elles rejettent du dioxyde de carbone dans l’atmosphère. De ce fait, leur utilisation abusive impacte considérablement sur notre environnement. En réduisant les consommations énergétiques de votre logement, vous limiterez aussi les émissions de gaz à effet de serre dans l’air.

-D’augmenter la valeur du bien

La performance énergétique d’une maison est un paramètre non négligeable dans le monde de l’immobilier, en particulier si celle-ci est à vendre. En effet, un logement dont le diagnostic de performance énergétique est classé entre A et B coûte largement plus cher que les autres. En effectuant cette démarche, vous contribuez à la hausse de la valeur de votre patrimoine immobilier.

Quels travaux prioriser pour une rénovation énergétique ?

Quand on parle de travaux de rénovation énergétique, cela inclut généralement l’isolation, le chauffage et la ventilation. En effet, ce sont ces trois paramètres qui déterminent les besoins énergétiques d’un logement. Toutefois, même si vous disposez d’un système de chauffage très performant et économique, ce sera peine perdue si votre logement est un véritable passoire. D’où l’importance de prioriser en premier les travaux d’isolation.

-Privilégiez l’isolation de votre logement

Pour réduire les consommations énergétiques d’un logement, il est primordial de commencer par les travaux d’isolation. En fait, une maison mal isolée est responsable d’une part importante de déperditions de chaleur. Pour cela, toutes les parties de la maison sont concernées : toiture, murs, sols, portes et fenêtres. D’autant plus qu’en ce qui concerne les travaux d’isolation, les possibilités de procéder sont nombreuses.

-Le chauffage et la ventilation

Le chauffage représente un budget conséquent dans les charges d’un foyer. Par conséquent, si vous voulez réduire votre consommation en énergie, il est préférable d’opter pour des équipements plus performants. En d’autres termes, des appareils qui consomment et qui dépensent moins. Pour cela, l’idéal est d’opter pour ceux qui sont de haute performance et qui sont éligibles à la prime énergie comme la pompe à chaleur ou la chaudière. Toutefois, il est possible de faire installer un programmateur de chauffage. Ce dispositif permet de contrôler la consommation en énergie en limitant le gaspillage. Par ailleurs, il ne faut pas oublier la ventilation qui permet de renouveler l’air dans la maison et de limiter les risques d’humidité.

Tags, ,

Quelle solution pour relooker son escalier en béton ?

Actuellement, l’escalier en béton est redevenu à la mode. C’est un matériau à la fois très solide et inusable qui peut apporter une touche de modernité à votre intérieur. Mais après avoir vécu plusieurs années, comment le redonner un coup de neuf ? Découvrez des astuces et conseils pour relooker votre escalier en béton.

Pourquoi rénover son escalier en béton ?

Auparavant, les escaliers sont maçonnés avec des pierres taillées et des moellons. Toutefois, il faut entretenir les passages, mais les réparations ne sont pas toujours satisfaisantes. Dans ce cas, une nouvelle rénovation s’impose.

Relooker un escalier en béton : à quel prix ?

Avant de se lancer dans les travaux, il faut établir un diagnostic de l’existant. Une fois terminé, vous pouvez choisir entre la peinture, la pose d’un carrelage ou d’autre revêtement pour donner un coup de jeune à votre escalier. Cette démarche permet d’éviter de faire des dépenses inutiles et de définir le budget nécessaire pour la rénovation.

Relooker un escalier en béton : la phase de la préparation

Cette première étape consiste à faire un nettoyage de votre escalier avant de lui donner un coup de jeune. Avant de choisir l’habillage de votre escalier, vous devez vérifier son état. En effet, si le béton est mal posé, il peut s’effriter ou se fendiller. Dans ce cas, il faut réaliser un ragréage ou demander des conseils à un expert. En revanche, s’il est encore en bon état, vous pouvez commencer la rénovation.

D’un côté, vous devez préparer une chape en béton brut ou en ciment et de l’appliquer sur la zone à restaurer. Néanmoins, il n’est pas nécessaire d’attendre que le support soit sec pour continuer le travail. En effet, le fait que la surface soit sèche est suffisant. Vous devez aussi traiter toute trace de produit gras ou d’huile avec une poudre absorbante, une acétone ou un autre détachant. Éliminez également les irrégularités en utilisant un burin ou une meule à la carborundum.

Relooker un escalier en béton : les étapes à suivre

Si vous voulez obtenir un bon résultat à la fin des travaux, vous devez impérativement suivre ces étapes :

  • Rejointoyez les fissures : cette tâche consiste à réparer les irrégularités de surface ainsi que les fissurations. Pour ce faire, utilisez du mastic acrylique qui doit être trompé dans de l’eau savonneuse.

  • Déterminez les zones à restaurer : vous pouvez délimiter les zones que vous voulez restaurer à l’aide d’une plastiline (un cordon de pâte à modeler). Le nez de marche doit également être réparé.

  • Remplissez la cavité avec du résine : vous devez comprimer la plastiline entre une contremarche et une plaque (en bois). Ensuite, remplissez la cavité de résine. Une fois durci, poncez-le.

  • Collez des plaques de plâtre : Celles-ci doivent être découpées avant d’être fixées avec du mortier adhésif (tout en suivant la pente de l’escalier).

  • Attaquez-vous aux bordures : il s’agit de les protéger lors de l’application de la peinture pour éviter les éclaboussures. Pour ce faire, masquez-les avec un adhésif de masquage.

Relooker un escalier en béton : la mise en peinture

Si vous envisagez d’habiller votre escalier avec de la peinture, sachez que les « peintures sols » sont faciles à mettre en œuvre. D’ailleurs, elles se déclinent en différents coloris. Dans tous les cas, vous devez appliquer 2 couches et finir avec du vernis afin que la peinture ne s’estompe pas.

Si vous choisissez une peinture à base de résine, il faut attendre trois jours pour qu’elle soit totalement résistante. En attendant qu’elle soit sèche, collez des bandes de revêtement sur les marches.

Si vous souhaitez mettre en valeur votre escalier, n’hésitez pas à contacter A.R.E.B. une entreprise spécialisée dans l’extension, la construction et la rénovation de maisons individuelles à Paray-Vieille-Poste.

Tags, ,

Qu’est-ce que le décapage ?

Même les enfants savent ce que c’est que la peinture. Mais savez-vous qu’avant de peindre un support qui a déjà été peint, il est indispensable de passer par le décapage ? Mais quelle est donc cette opération ? Pour tout savoir sur ce sujet, lisez cet article.

Enlever pour mieux peindre

Tel est le but de cette opération. Pour enlever l’ancienne peinture d’un support, les experts en usinage industriel et les artisans ont recours à 3 techniques de décapage : le décapage chimique, le décapage mécanique et le décapage thermique.

– Le décapage chimique

Ce procédé consiste à décaper ou à désagréger la peinture via un solvant très puissant sans endommager le support. En quelques minutes, le décapant va faire décoller la peinture. Il est possible de répéter plusieurs fois l’opération afin de retirer définitivement les différentes couches. Cette méthode est notamment utilisée pour décaper la peinture terne et usée des moulures. En raison de la complexité de cette intervention, il est plus prudent et plus sage de la confier à un professionnel comme lentreprise Cadécap Industrie située à Lisieux. En principe, cette opération se déroule en 6 étapes :

  • Les résidus de peinture superficiels sont retirés à l’aide d’une spatule et d’un pinceau en nylon ;
  • Le décapant est appliqué uniformément sur toute la surface ;
  • Au bout de 10 minutes, la peinture commence à se boursoufler et à se détacher progressivement du support ;
  • Le spécialiste se servira d’un couteau de peintre et d’une spatule pour gratter la surface ;
  • Une fois terminé, il rincera le support avec de l’eau claire pour retirer le produit chimique ;
  • En guise de finition, le professionnel grattera de nouveau la surface avec du papier de verre fin pour obtenir une belle finition.

– Le décapage mécanique

Cette deuxième technique est assez simple et n’exige pas nécessairement l’intervention d’un professionnel. Elle est préconisée pour le décapage de petites surfaces en bois dur et en métal. C’est une méthode qui consiste à décaper une surface avec un abrasif pour retirer lentement les résidus de peinture. Elle est donc entièrement faite à la main. Comme vous vous en doutez, le décapage mécanique produit beaucoup de poussière et demande un effort continu. Contrairement au ponçage, cette opération ne vise qu’a enlever la couche de peinture. Elle ne sert ni à corriger les aspérités ni à lisser une surface. Voici les étapes pour faire un décapage mécanique :

  • Couvrir les meubles et les objets qui se trouvent près du support à décaper d’une bâche de protection ;
  • Retirer les gros résidus de peinture avec un grattoir triangulaire et une spatule;
  • Frotter énergiquement la surface avec du papier de verre à gros grains (pour ne pas gaspiller trop d’énergie, il est possible d’utiliser une ponceuse électrique) ;
  • Laver la surface pour éliminer les petits résidus.

– Le décapage thermique

Comme le décapage chimique, il est préférable de confier cette opération à un professionnel. Elle vise à enlever l’ancienne peinture d’un support à l’aide d’un jet d’air chauffé à haute température (entre 500 et 600°C). Sous l’effet de l’air chaud, la peinture va se ramollir, se cloquer, puis se fondre. Après quelques minutes, elles se décollera du support. Il ne reste alors plus qu’à la retirer à l’aide d’une spatule en métal, d’un couteau de peintre ou d’un grattoir triangulaire. Le matériel utilisé à cet effet dépend du type de support à traiter. Les experts en travaux de décapage utilisent généralement un décapeur thermique (pistolet à air chaud) ou un chalumeau. Dans certains cas, ils peuvent aussi utiliser un enduit de lissage.

Tags,

extension de maisons

Extension de maison : quelle surface choisir ?

Dans le cadre d’une extension de maisons, de nombreuses options s’offrent à vous. Cependant, avant de vous lancer dans ce projet, déterminez d’abord la surface à agrandir et renseignez-vous sur les réglementations relatives à ces travaux.

L’extension inférieure à une superficie de 5 m²

Les travaux d’agrandissement de maisons qui ne dépassent pas les 5 m² ne sont soumises à aucune réglementation. Toutefois, les propriétaires n’ont pas le droit de réaliser de petits chantiers plusieurs fois. Ils peuvent par exemple faire les 2 m² en premier temps et en second temps les 3 m² restants. Ainsi, aucune autorisation n’est indispensable.

L’extension de maisons inférieures ou égales à 40 m²

Dans le cas d’un agrandissement de maisons de moins de 40 m², les propriétaires ne sont pas tenus de demander une autorisation. Toutefois, ils doivent déposer une déclaration préalable de chantier auprès de la mairie. Elle doit être en double exemplaire. La réponse à votre requête vous parviendra un mois après le dépôt de votre demande.

Cependant, pour ne pas avoir à demander un permis de construire, certaines conditions sont à remplir :

– les travaux doivent concerner une construction existante. Dans le cas contraire, vous êtes obligé de demander un permis de construire.

– le bâtiment doit se trouver dans une zone urbaine couverte par un document d’urbanisme tel que le plan local d’urbanisme. En principe, vous trouverez ces documents auprès de votre mairie. Si ce n’est pas le cas, un permis de construire est requis à la limite d’un agrandissement de surface de 20 m².

– l’augmentation de la surface du plancher ne doit pas dépasser les 150 m². Sinon, vous êtes contraint de demander un permis de construire et d’avoir recours aux services d’un architecte.

L’agrandissement de maisons de plus de 40 m²

L’extension de maisons à plus de 40 m² requiert un permis de construire. Vous devez aussi remplir un formulaire Cerfa n°13406*05 avant que le dossier complet soit envoyé auprès de votre commune. Celui-ci doit être en quatre exemplaires. Pour les maisons individuelles, le délai d’instruction ne dépasse pas les 2 mois, tandis que dans les autres cas, il peut aller jusqu’à 3 mois. Dans le cas où votre requête est rejetée, les services de la mairie devront se justifier.

Dans le cas où la mairie ne donne aucune réponse, cela vaut une acceptation de l’administration. Vous pouvez donc débuter votre chantier.

Faites attention, les personnes qui ne respectent pas ces formalités encourent une amende. Celle-ci est comprise entre 1 200 et 6 000 par m². Cela peut aussi entraîner l’arrêt immédiat des travaux, voire la démolition de la nouvelle construction. Si vous tardez à appliquer les décisions du tribunal, vous risquez également une amende journalière de 500 . La mairie peut être amené à exécuter ces travaux à votre place. Cependant, les frais seront à votre charge.

Cette infraction peut être signalée par n’importe qui, y compris le voisinage. Cela ne doit pas simplement dépasser une période de 10 ans après la fin des travaux.

Si vous envisagez de réaliser des travaux d’extension à Saint-Denis, n’hésitez donc pas à avoir recours aux services de l’entreprise BS CONSTRUCTION. Elle œuvre dans le secteur du bâtiment depuis plus d’une dizaine d’années. Vous pouvez ainsi lui confier vos travaux de construction et de rénovation (que ce soit en intérieur ou à l’extérieur.). Elle peut réaliser votre projet de A à Z.

L’établissement est aussi reconnue dans les travaux d’assainissement, de VRD et de la pose de clôtures.

Tags,

Quelques questions à se poser avant de rénover son toit

Dans la rénovation d’une maison, la toiture est toujours classée dans les priorités. Mais avant de commencer la rénovation de la toiture, de la charpente ou de l’isolation, il y a plusieurs questions importantes à se poser : le choix des matériaux, l’étanchéité ainsi que le budget. Est-il nécessaire de rénover la charpente ? Quelles sont toutes les réglementations ? Découvrez toutes les réponses dans cet article.

1 – Quels sont les matériaux adoptés en matière de rénovation de toiture ?

Le choix des matériaux dépend généralement des conditions climatiques de votre région. Par exemple, les tuiles sont totalement déconseillées en cas de chutes de neige très fréquentes. En outre, il existe différents types de matériaux, comme les ardoises ou les bacs acier.

2 – Faut-il rénover la couverture dans son ensemble ?

Un chéneau percé, des tuiles cassées ou d’autres fuites qui sont localisées ne nécessitent pas toujours des gros travaux. En effet, cela peut être rapidement réparé. En revanche, le remplacement de la couverture est inévitable s’il y a une présence de mousse sur la toiture par exemple. Évidemment, cette dernière peut provoquer de la porosité de la toiture. Dans ce cas, il n’existe aucun traitement à court terme ou à moyen terme qui soit efficace.

Cependant, une couverture neuve a le plus souvent un poids que la charpente ne pourra pas supporter.

3 – Quelle est la surface du toit ?

En général, un logement de taille moyenne peut avoir une surface de toiture de 80 m². Mais il faut tenir compte de l’existence du recouvrement. Ainsi, ce toit nécessite entre 100 et 120 m² de matériaux de couverture.

4 – Quand avez-vous réparé votre toit ?

Si la couverture mise en place n’a pas tenu très longtemps que prévu, dans ce cas, il est possible que le toit ait un ou plusieurs défauts de conception (surexposition aux vents ou manque d’inclinaison). Ainsi, il est recommandé de consulter un architecte ou un couvreur professionnel. En effet, il peut facilement identifier le problème et les défauts à corriger. Ainsi, n’hésitez pas à contacter l’entreprise MCI COUVERTURE, située à Mesnils sur Iton.

5 – Est-il nécessaire de refaire la charpente ?

Lorsque des insectes ont attaqué le bois en profondeur ou si les poutres sont fendues ou cassées, alors il est recommandé de refaire la charpente. Cependant, si le toit doit obligatoirement être remplacé, dans ce cas, vous devez également envisager de refaire la charpente. En effet, le coût de sa restauration est plus raisonnable que celle du toit. Aussi, son espérance de vie régit celle de la toiture.

6 – Est-ce que l’isolation est toujours efficace ?

Afin d’éviter une aggravation des désordres, il faut bannir toute trace d’humidité sur l’isolant, notamment les films pare-vapeurs, les polystyrènes et les laines de verre. En revanche, s’il n’y a pas d’isolation alors c’est le bon moment d’y penser. En outre, si vous envisagez déposer l’ensemble de la couverture, dans ce cas, il vaut mieux choisir une isolation par l’extérieur.

7 – Quand est-il de l’étanchéité ?

En matière de rénovation, il y a une règle d’or qu’il faut toujours respecter : celle d’assurer l’étanchéité de la toiture. En effet, comme dans le cadre des travaux indispensables, cette tâche est également très importante. Dans ce cas, il faut effectuer des améliorations sur le plan de l’isolation thermique.

8 – Comment définir le budget nécessaire pour refaire la toiture ?

Dans tous les cas, il est tout à fait naturel que vous optiez pour la solution la plus économique. Néanmoins, vous avez deux options : soit envisager de recommencer les travaux dans 30 ans, soit choisir pour le long terme (60, 70, 100 ans).

Tags, ,

rénovation maison ancienne

Maison ancienne : comment la rénover ?

Vous souhaitez offrir un coup de jeune à votre maison ancienne, mais ne savez pas comment procéder ? Vous devez lire attentivement cet article, car il contient de précieux conseils qui pourront vous aider à réussir votre projet de rénovation.

Les critères à considérer avant de rénover votre maison ancienne

La rénovation d’une maison ancienne n’est pas du tout pas chose aisée. C’est pour cette raison que vous devez contacter un professionnel. Il vous aidera à déterminer les travaux à réaliser. En fait, de nombreux critères et contraintes doivent être pris en compte, tels que l’état de la toiture et de la charpente, l’isolation des murs, la performance de la chaudière, etc.

En outre, vous devez vous conformer à la loi en vigueur. En fait, les obligations légales vous incombant varient selon le cadre où votre projet de rénovation de maison ancienne s’inscrit.

S’il s’agit d’une simple maison ancienne, vous devez respecter toutes les contraintes établies par le PLU de votre domicile.

Par contre, si votre maison ancienne se trouve dans une zone protégée, votre projet de rénovation doit être soumis au point de vue d’un ABF ou architecte des bâtiments de France. C’est après cela que votre déclaration de travaux doit être posée auprès de la mairie.

Dans le cas où votre maison ancienne est classée comme étant un monument historique, vous devez obligatoirement consulter un ACMH ou architecte en chef des Monuments historiques. Une fois la consultation effectuée, votre demande de travaux doit être adressée auprès de la DRAC ou la direction régionale des affaires culturelles la plus proche de votre lieu de résidence.

Quelles sont les différentes étapes de la rénovation d’une maison ancienne ?

1.Faire un état de lieux de la maison ancienne

C’est la première étape à faire lorsque vous envisagez de rénover votre maison ancienne. Elle consiste à réaliser un diagnostic afin de déterminer les objectifs. Il doit, non seulement, prendre en compte le côté énergétique, mais aussi toutes les problématiques de votre habitation. En fait, ces grands travaux vous donnent l’occasion de réagencer les différentes pièces de votre habitation. Ainsi, elle sera beaucoup plus pratique.

Notez que vous pouvez confier ce diagnostic à un architecte, à un bureau d’études ou encore à un maître d’œuvre.

2.Faire une évaluation de l’envergure des travaux

Une fois l’élaboration de l’étude terminée, vous êtes maintenant en mesure d’estimer l’ampleur des travaux à réaliser pour la rénovation de votre maison ancienne.

Isolation, agencement intérieur, ravalement de façade, remise aux normes électrique, etc., vous y voyez finalement plus clair.

Afin de bien définir l’envergure de votre projet de rénovation de maison ancienne, dressez une liste de toutes les pièces et n’hésitez pas à détailler ce que vous souhaitez effectuer dans chacune d’entre elles.

3.Établir un budget prévisionnel

D’une manière générale, le m2 la rénovation d’une maison ancienne coûte environ 1 000 euros. Pourtant, cette donnée peut varier en fonction de la nature des travaux à réaliser, de la durée du chantier, des matériaux choisis, etc.

Vous devez savoir que certains postes doivent être priorisés. Afin de fournir tout le confort indispensable à votre maison ancienne, commencez la rénovation par l’isolation, l’assainissement ainsi que les différentes installations électriques.

4.Réaliser les travaux de rénovation

Même si vous pouvez réaliser vous-même la rénovation de votre maison ancienne, il est important de la confier à un professionnel. En fait, ces travaux nécessitent une grande compétence en la matière, un grand effort physique, et surtout du temps.

Par ordre de priorité, les travaux de rénovation d’une maison ancienne procèdent comme suit :

  • L’assainissement et les travaux de gros œuvre
  • La plomberie
  • Les installations électriques
  • Le remplacement des divers équipements de chauffage et de climatisation
  • L’isolation de la toiture, des combles et des murs
  • Le changement des revêtements, la décoration et l’ameublement

Tags, ,

rénovation charpente

Rénovation de la charpente : comment procéder ?

La toiture de la maison est composée de plusieurs éléments : le toit, la couverture, l’isolation et la charpente. Dans le cadre des travaux de rénovation, chacun de ces éléments peut être rénové partiellement ou complètement. Pour la charpente en particulier, les raisons de la rénover sont nombreuses et les besoins varient d’un propriétaire à un autre. Les armatures en bois sont souvent endommagées par une infiltration d’eau prolongée. Dans ce cas, le remplacement d’une partie ou de la totalité de l’ouvrage est nécessaire pour éviter les complications, et à terme, l’effondrement du toit.

Les problèmes de la toiture de la maison

Il existe de nombreux problèmes concernant la toiture. Si certains concernent uniquement les revêtements extérieurs, d’autres peuvent causer plus de désagréments. De plus, les dégâts ne sont visibles qu’à un stade avancé. Cela complique considérablement la réhabilitation et peut nécessiter le remplacement de certains éléments. Il est donc indispensable de vérifier régulièrement sa toiture.

La formation de mousses

C’est un problème assez récurrent du toit, surtout des tuiles, de la toiture en ardoise et les fibrociments. Le problème est souvent dû à une mauvaise évacuation des eaux de pluie. À un stade avancé, le problème atteindra la couverture et les charpentes.

L’infiltration d’eau de la toiture

Au fil des saisons, la couverture peut être endommagée et laisser l’eau s’infiltrer. Les conséquences de ce problème peuvent être désagréables, car si l’humidité parvient jusqu’à l’isolation et l’ossature en bois, des dommages importants sont à craindre.

La charpente : sa constitution

Cet élément constitue à la fois l’ossature de la maison et le porteur de la toiture. Elle est constituée de bois ou de métaux assemblés pour soutenir le toit. Selon la nature de la construction, la charpente peut être traditionnelle à fermette, en bois ou en métal.

Pourquoi rénover la charpente ?

Les dommages causés par l’infiltration d’eau sont l’une des raisons qui poussent les gens à rénover la charpente. Si cette dernière a été longtemps exposée à l’humidité, il y a de fortes chances qu’elle soit énormément fragilisée. Dans ce cas, les réparations sont urgentes, car cette armature peut ne plus supporter la charge du toit. Aussi, vous devez contacter un professionnel en la matière.

L’entreprise GILLAUX COUVERTURES est spécialisée dans les travaux de couverture et de toiture. Elle vous propose également d’autres services comme les travaux de rénovation de la charpente à Vireux-Molhain.

L’extension de maison

Pour les travaux d’extension de maison, modifier la charpente peut également être nécessaire. Il s’agit ici d’une extension verticale. Dans ce cas, le propriétaire peut décider d’ajouter un étage supplémentaire. Pour faciliter les travaux, l’armature sera retirée complètement . Une fois le chantier achevé, l’ensemble de la structure sera remis en place. Le remplacement n’a lieu que si la charpente ne peut être réutilisée.

Dans l’aménagement des combles

La structure des combles dépend de celle de la charpente. Afin de transformer les combles en espace de vie, une certaine configuration est indispensable. La pente du toit ne doit pas dépasser 30 % et la hauteur du sous-plafond doit être au moins 1,80 m. Les travaux d’étanchéité et d’isolation accompagnent habituellement ce procédé.

La charpente traditionnelle

Ce procédé d’extension consiste à aménager les combles. Il existe 2 types de combles et ils sont définis par la configuration de l’ossature du toit. D’un côté, la charpente traditionnelle est constituée de pannes, des structures horizontales qui constituent l’ossature du toit. Les chevrons et les fermes les soutiennent. Ce type de charpente est facilement aménageable et les travaux consistent à viabiliser l’espace sous le plafond.

La charpente à fermette

La situation est plus délicate pour les structures en fermettes à cause de sa nature. Dans ce cas, le triangle habituellement formé par les pannes est soutenu par d’autres éléments en forme de W. Ces éléments doivent être supprimés afin de créer un espace de vie dans la pièce. Une fois cette étape terminée, on procèdera aux travaux d’aménagement.

Tags, ,

Comment moderniser un intérieur à moindre coût ?

La décoration intérieure connaît un vrai engouement depuis quelques années. Il faut dire que de nombreuses émissions de télévision sont consacrées à ce sujet. Les particuliers peuvent également s’inspirer des articles de blogs et des vidéos sur internet pour trouver des idées d’aménagement intérieur. Cet article s’inscrit dans cette nouvelle tendance. Vous y trouverez quelques astuces pour moderniser votre maison, et ce, sans faire des dépenses faramineuses. Ici, nous allons reprendre les principes du « HOME STAGING ».

Le rafraîchissement de la peinture

Les travaux de peinture restent la meilleure solution pour moderniser un intérieur. En effet, il suffit de quelques coups de pinceau pour changer l’aspect général et l’ambiance ressentie dans une maison. Pour cette année 2020, les couleurs les plus tendances sont le bleu canard, le gris et l’indémodable blanc. Si votre logement est assez étroit, le mieux est de peindre les murs avec des tons doux. En effet, les couleurs claires permettent d’illuminer la pièce. Vous créerez ainsi l’illusion que l’espace est plus grand. De nombreux décorateurs d’intérieur jouent également sur le contraste des couleurs. La nouvelle mode est de peindre l’un des murs avec des teintes plus « tape-à-l’œil » comme le rouge, le bleu ou le vert. Cette association de couleurs apportera de l’originalité à la pièce.

Le relooking du mobilier

Pour moderniser un intérieur, il n’est pas toujours nécessaire d’acheter de nouveau mobilier. Vos meubles d’époque feront très bien l’affaire. Pour donner une seconde jeunesse à vos tables, chaises et placards en bois, rien de tel qu’une touche de peinture. Lors du relooking de ces meubles, osez d’autres teintes que le marron. Vous pouvez opter pour le blanc, le gris, le beige et même le noir. Le remplacement des poignées des buffets, des armoires et d’autres espaces de rangement est également une solution intéressante. Vos vieux canapés méritent aussi une attention particulière. Pour ce faire, l’astuce consiste à changer la tapisserie ou à mettre une couverture plus tendance.

En matière de valorisation immobilière (home staging), la modification de la disposition des meubles paraît incontournable. En changeant l’emplacement du canapé, de la table à manger, du lit ou de l’armoire, vous modifiez complètement le visuel de la pièce. Profitez également de l’occasion pour faire le tri dans vos affaires. N’hésitez pas à donner, à vendre ou à jeter les objets encombrants et vieillots.

L’installation de luminaires design

Le temps où l’éclairage se résumait à des ampoules disgracieuses posées sur le plafond est désormais révolu. En effet, sur le marché, vous trouvez des luminaires au design travaillé. Ces accessoires, déclinés en plusieurs modèles, formes et coloris, sont devenus des objets de décoration à part entière. Ils sont également plus économes en énergie.

Pour la réalisation de tous travaux d’électricité, sollicitez GOSSELIN RODOLPHE. Ce professionnel assure l’installation d’éclairages et d’autres équipements électriques. Vous pouvez aussi compter sur GOSSELIN RODOLPHE pour la rénovation intégrale de votre système électrique. Cet électricien intervient à Vire, Saint-Lô, Villeudieu-les-Poêles, Condé-sur-Noireau et leurs environs.

L’ajout d’objets de décoration

Les objets de décoration sont également des éléments phares en matière d’aménagement intérieur. Il suffit d’ajouter des cadres photo, des montres murales design, des miroirs et quelques plantes vertes pour embellir une pièce. Le prix de ces objets reste abordable. Pour profiter des meilleures offres, n’hésitez pas à visiter plusieurs magasins spécialisés dans la vente d’objets de décoration. Vous pouvez aussi naviguer sur les sites de vente en ligne pour comparer les prix proposés pour tel ou tel article.

Au final, il suffit de quelques centaines d’euros et de la créativité pour embellir une maison. En mettant en pratique ces conseils, votre intérieur aura un cachet unique. D’ailleurs, si vous envisagez de vendre votre logement, la réalisation de ces travaux de home staging permettra de créer un style d’intérieur tendance. Votre maison séduira les acquéreurs potentiels.

Tags, , , , , ,

Conseils pour mener à bien un projet de rénovation immobilière

Avec le temps, tout bâtiment se détériore. Plusieurs signes peuvent vous alerter concernant la nécessité de réaliser des travaux de rénovation. Il s’agit, par exemple, de l’apparition de fuites d’eau provenant du toit, la présence de fissures au niveau des murs, la dégradation du revêtement de sol, l’écaillement de la peinture, etc. Afin de remédier à ces pathologies, la restauration de la maison s’avère indispensable. Pour mener à bien votre projet, il est essentiel de gérer le chantier d’une main de fer. Voici quelques conseils à ce sujet.

Évaluez votre capacité financière et l’ampleur des travaux à réaliser

La rénovation d’une maison engendre des dépenses plus ou moins importantes. La principale erreur à éviter consiste à commencer le chantier sans prendre en compte le budget requis. Cette désinvolture vous coûtera cher. En effet, le prestataire en charge des travaux peut laisser votre maison en piteux état, faute de renversement du salaire. Avant de vous lancer dans un projet de rénovation immobilière, faites d’abord le point sur votre capacité financière, c’est-à-dire, l’évaluation des sommes d’argent dédiées au financement des travaux. La deuxième étape consiste à réaliser un diagnostic global de l’état de votre maison. Identifiez les structures du bâtiment qui nécessite une rénovation urgente. Lorsque vous avez un budget assez limité, il vaut mieux procéder progressivement à la restauration du bâtiment. En effet, le financement des travaux d’envergure comme le ravalement de façade, la rénovation de la toiture, la consolidation des murs se chiffre à des milliers d’euros.

Vous êtes novice dans le domaine du bâtiment et de la construction ? Le mieux est de solliciter l’aide de vos proches lors de la réalisation du diagnostic global du bâtiment. Ce dernier saura vous conseiller sur les principaux travaux de rénovation à réaliser.

Sélectionnez rigoureusement le prestataire en charge des travaux

Lors de cette étape, vous savez plus ou moins les travaux de rénovation à entreprendre sur votre maison. Il est donc temps de demander un devis auprès de plusieurs professionnels dans le domaine. Certaines entreprises profitent de la naïveté des propriétaires pour surévaluer les tâches à réaliser. Les prestataires peu scrupuleux vous suggéreront un ravalement de façade au lieu d’un simple rafraîchissement de la peinture extérieure, une rénovation intégrale de la toiture au lieu d’un simple changement des tuiles abîmées, etc. Grâce au diagnostic sommaire réalisé préalablement, vous serez à même d’éviter ce genre d’arnaque courant dans le domaine de l’immobilier.

Les entreprises spécialisées dans la rénovation de maisons proposent des tarifs différents. Pour profiter des meilleures offres, n’hésitez pas à comparer les devis établis par les prestataires potentiels. Outre les tarifs, les compétences et l’expérience sont également des critères de sélection à prendre en compte. En effet, la réussite de votre projet de rénovation immobilière repose entre les mains du prestataire en charge du chantier.

Vous êtes à la recherche d’une entreprise fiable et compétente œuvrant dans la rénovation de maisons ? La société PROMABAT, établie à Sainte-Maure près de Troyes, est à votre service. Ce professionnel propose de nombreuses prestations, notamment le ravalement de façade, la pose de chape fluide ou de béton ciré et les travaux de maçonnerie générale. Vous aurez la garantie concernant la qualité des travaux réalisés. En effet, cette entreprise est en activité depuis 15 ans.

Suivez régulièrement le déroulement du chantier

Lors de la rénovation de votre maison, suivez attentivement le déroulement des travaux, car il s’agit d’un projet engendre des dépenses importantes. Ainsi, vous avez le droit de vérifier la bonne réalisation du chantier. D’ailleurs, un bon professionnel ne verra aucun inconvénient à se soumettre à ce genre de contrôle et de suivi.

Tags, ,

Quelle peinture choisir pour son intérieur ?

Avant de choisir la peinture qui convient le mieux à votre intérieur, vous devez connaître la différence entre les peintures satinées, brillantes et mates. En effet, le choix peut être fait en fonction de la pièce à habiller, de l’usage que vous en ferez et du rendu souhaité. Dans ce cas, il est très important de ne pas se tromper lors de l’achat. Trouvez dans cet article plus de détails concernant les différents types de peintures.

1 – Les peintures satinées

La peinture satinée réfléchit la lumière, permettant d’avoir un rendu décoratif. Elle est également tendue et moins poreuse, ce qui permet d’obtenir un rendu moins sobre. Elle est très appréciée pour son nettoyage facile ainsi que sa robustesse. Les peintures satinées sont disponibles dans plusieurs couleurs et peuvent être appliquées sur tous les supports, à condition que ceux-ci soient en bon état et lisses. Cependant, il est préférable de faire les bons gestes au moment de la mise en œuvre, car cette peinture met généralement en avant les défauts et les imperfections du mur : trous, fissures, etc.

Les peintures satinées sont utilisées pur peindre des pièces à fort passage ou humides.

2 – Les peintures brillantes

Les peintures brillantes donnent un aspect laqué aux murs, aux boiseries et aux plafonds. Aussi, leur finition confère un effet miroir à toutes les pièces, permettant à celles-ci de paraître grandes visuellement. Afin de rendre votre intérieur décoratif et de réaliser un jeu de lumière, il est donc préférable de choisir une peinture brillante.

Mais avant de choisir cette peinture, vous devez prendre en compte une condition importante : le support à peindre doit être lisse. En effet, cela est nécessaire pour cacher les défauts du mur. Il est également déconseillé d’appliquer de la peinture brillante sur les quatre murs d’une pièce, car les reflets de la lumière seront trop importants.

Vous pouvez acheter ce type de peinture en aérosol ou en pot, cela dépendra des travaux à réaliser. Cette laque intérieure est parfaite pour repeindre les portes, les poutres, les plinthes et les murs.

3 – Les peintures mates

La peinture mate a de nombreux avantages et est idéale pour peindre les plafonds et les murs. En effet, elle peut absorber la lumière, permettant à la pièce de paraître plus profonde. Cela permet ainsi de masquer toutes les imperfections du plafond et du mur, mais aussi de bénéficier d’une bonne luminosité. La finition mate permet également de cacher les défauts d’un support un peu abîmé. Si vous souhaitez de donner une ambiance sobre et chaleureuse à l’intérieur de votre maison, la finition mate est tout ce qu’il vous faut.

La peinture mate est facile à appliquer et est idéal pour les bricoleurs amateurs. Effectivement, vous n’avez besoin que d’un pinceau et de maîtriser une technique simple et rapide. Sachez que l’application d’une sous-couche est recommandée avant les travaux. Mais à la différence de la peinture satinée, la peinture mate est non lessivable et poreuse.

Quelle pièce peindre avec quelle finition ?

Le choix de la finition dépend généralement des pièces de votre maison. Par exemple :

  • La peinture à finition satinée est parfaite pour peindre le salon, les chambres d’enfants, les couloirs et l’entrée. Vous pouvez également l’appliquer dans la cuisine et la salle de bain.

  • La peinture mate est recommandée pour repeindre le plafond, la chambre, le salon ou le séjour.

  • La peinture brillante est parfaite pour peindre les murs de la salle de bain et de la cuisine, ainsi que les boiseries.

Si vous souhaitez donner un coup de fraîcheur à votre intérieur, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel, comme l’entreprise Peinture Guix, située dans la commune de Pollestres. Elle peut vous aider dans le choix des peintures, les préparations du support et les touches de finition.

Tags, ,