Author Archive Michel Duprès

Repeindre ses murs : les 9 erreurs à ne jamais commettre

Souhaitez-vous repeindre vous-même vos murs et votre plafond ? Ce travail de rénovation est à la fois facile à réaliser et amusant, sans vous ruiner. Mais attention ! Voici 10 erreurs importantes à éviter en matière de peinture.

1 La négligence

La plupart du temps, on a toujours tendance à négliger la protection de nos meubles ainsi que de nos décorations intérieures. Alors qu’une peinture renversée sur le sol ou sur la moquette ne fait que multiplier la tâche à effectuer. Faire tomber un pot de peinture sur un canapé blanc ou sur les meubles est très fâcheux. En effet, le nettoyer ne sera pas une mince affaire. Il est donc essentiel de protéger vos affaires avant de prendre le pinceau. Cela vous aidera à s’éloigner des éventuels problèmes.

Déplacez avant tout vos meubles dans un endroit qui n’est pas touché par votre projet de relookage. Le but est de pouvoir travail en toute tranquillité en vidant totalement la salle. Si cela est impossible, mettez-les au centre de la pièce. Une fois déplacés, ils peuvent être couverts d’une bâche ou d’une couverture épaisse. En suite, mettez bien à l’abri les objets hypersensibles à la projection de la peinture.

2La tolérance

Démonter les prises et les interrupteurs de la pièce vous paraît peut-être insignifiant. De même pour les vices sur les murs ainsi que les divers supports y attachés. Détrompez-vous ! En les laissant sur place, la peinture risque de se déborder sur eux. Il faut prendre en compte des petits détails de chaque coin de la surface entière pour bien réussir le travail. Il ne faut jamais mettre les tapis et les rideaux dans une place hors de portée des éclaboussures de la peinture.

3Peindre sans aucun contrôle

Avant de peindre, il est crucial d’avoir un minimum de connaissance sur le sujet. Cela est nécessaire pour éviter les contrecoups. En effet, sans maîtriser les techniques comme tenir un pinceau ruinera la qualité du travail. De plus, à trop vouloir peindre rapidement sans réfléchir provoquera des projections partout.

4Ne jamais peindre de bas en haut

Vous devez toujours commencer par le haut du mur. À force de faire le cas contraire, des larmes de peintures (des gouttes) couleront tout au long de la partie déjà peint. Vous devez alors recommencer depuis le début. En outre, si peindre le plafond fait partie de votre tâche, le mieux est de le faire en premier. Vous pouvez ensuite passer aux murs pour éviter les mêmes problèmes.

5Ignorer les fissures murales : une erreur fatale

Ne jamais peindre la partie où il existe une fissuration sur vos murailles. D’abord, grattez la surface à l’aide d’un grattoir triangulaire. Puis, rebouchez l’endroit fissuré avec de l’enduit. Enfin, poncez-le avant de poser la couche de peinture. C’est efficace pour assurer la durabilité de votre peinture murale.

6Ne pas peindre sur l’ancienne peinture dégradée

C’est une grave erreur de mettre une couche de peinture neuve sur une couche qui s’écaille. C’est de la peine perdue, car la couleur neuve risque à son tour d’être abîmée. Retirez d’abord la peinture détériorée en vous servant d’une brosse métallique. Après, poncez la surface à l’aide d’un papier de verre.

7Utiliser un matériel inapproprié

On a tendance à avoir du mépris sur le matériel à utiliser alors que la qualité des outils compte. Effectivement, choisir des rouleaux de trop fins n’est pas accommodant. Opter pour un pinceau de basse qualité (un pinceau qui perd leurs poils) n’est pas non plus approprié. Si vous n’avez aucune expérience sur le choix des matériaux et outils, demandez conseil à un expert.

8Peindre sans avoir mis une sous-couche

Réaliser une sous-couche ou une couche d’impression est nécessaire. Si le mur est trop poreux, il absorbera la peinture. Vous êtes donc dans l’obligation d’augmenter le nombre de pots de peinture et d’augmenter le nombre de couches. Cette situation est déplaisante surtout au niveau du budget. Alors, veillez à toujours mettre de la sous-couche appelée aussi primaires d’accrochage. On peut adopter de la peinture bon marché, mais l’idéal est de choisir un solvant anti-taches.

9Ne jamais confondre la peinture à l’eau et à l’huile

La glycéro, plus connue sous le nom de peinture à l’huile, est différente de celle à l’eau. Étant à base de solvant, elle est particulièrement utilisée par les professionnels. Sa durabilité, sa résistance ainsi que son caractère tendu la permettent d’être lavable. Par contre, elle dégage une forte odeur et est assez polluante.

La peinture à l’eau ou acrylique, de son côté, n’engendre presque pas d’odeur, et elle est facile à appliquer. De plus, elle sèche plus rapidement que la glycéro et est lessivable comme sa rivale. Seulement, sa capacité de résistance est beaucoup plus basse que celle de la peinture à l’huile. En vous penchant sur ces informations, faites le bon choix entre ces 2 différentes peintures. Cela, en prenant en compte la nature de votre mur ainsi que son état. Mais le plus important est de bien choisir la couleur la mieux adaptée à votre décoration intérieur.

Tags, ,

Fabrication de marquise, l’art du ferronnier

Autrefois, afin de donner un côté esthétique à leurs portes d’entrée, les propriétaires installaient des marquises. Une mode qui revient en force, aujourd’hui. Toutefois, les modèles ont évolué pour pouvoir s’adapter aux styles des maisons actuelles. De plus, elles deviennent de plus en plus pratiques.

L’utilité des marquises

Les marquises sont des auvents installés au-dessus des portes d’entrée. Elles servent surtout à protéger la maison contre la pluie et les intempéries. Ainsi, vous pourrez facilement vous y abriter pour ouvrir votre porte quand il pleut. De plus, elles peuvent revêtir différents styles et formes. Elles sont donc aussi très utiles pour ajouter de l’esthétisme à la maison.

Le type de matériau en fonction du style de la maison

Les marquises dont l’armature est fabriquée en fer forgé sont surtout adaptées aux maisons anciennes. Pour les maisons modernes, par contre, vous pouvez opter pour les marquises en aluminium et en PVC. Mais, le bois est également un matériau très sollicité, car il est capable d’apporter beaucoup de contraste à une construction moderne. Une marquise peut revêtir des formes variées : elles peuvent être en pyramides, rondes, carrées, etc. De plus, la plaque peut être transparente, en verre, ou colorié en noir, en blanc, en jaune.

La dimension idéale des marquises

L’auvent de votre porte doit être proportionnel à la dimension de celle-ci. En principe, la largeur d’une marquise est comprise entre les 150 et 200 cm, et elle peut atteindre jusqu’à 40 cm de haut.

Toutefois, puisque les dimensions des portes de chaque maison sont différentes, l’idéal est de construire une marquise sur-mesure. Toutefois, vous devez impérativement contacter un ferronnier pour cette prestation. Vous pouvez, par exemple, contacter l’Entreprise Pizette qui se trouve à Chartres. Elle travaille dans le secteur de la métallerie et de la ferronnerie depuis plus de 49 ans. Vous pouvez lui confier toutes vos attentes concernant la forme, la dimension et le matériau à utiliser pour la construction de votre auvent. Une équipe qualifiée et compétente se chargera de l’ensemble de la fabrication. À part les marquises, vous pouvez également la contacter pour la construction de tous types de menuiseries comme les portes, les fenêtres et les vérandas.

Les étapes de la pose d’une marquise

Vous pouvez entreprendre la pose de votre auvent vous-même. Pour cela, vous devez vous munir de plusieurs outils et équipements comme un mètre, un crayon, une perceuse. Commencez par poser tous les joints de fixation sur votre support mural. Ensuite, percez le mur pour pouvoir y introduire les chevilles de l’auvent. Fixez ensuite le tasseau sans oublier les potences avec la clé à pipe. Une fois qu’elles sont solidement installées sur le mur, glissez la barre de support, en avant, afin de pouvoir insérer la couverture du toit. Enfin, clipsez les tringles sur le tube avant et vissez la tige. Pour que la pose soit faite rapidement et de façon esthétique, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un professionnel.

Quel est le prix d’une marquise de porte ?

Le prix d’une marquise varie en fonction du type de matériau utilisé ainsi que de sa dimension. Pour un modèle standard, vous devez prévoir dans les 100 à 800 euros. Les modèles en plaques de verre, quant à elles, sont les plus chères sur le marché. Selon la qualité de la vitre, leurs prix peuvent monter jusqu’à 500 euros.

Est-il possible de réparer et de rénover les anciennes marquises ?

Peu importe le type de matériau utilisé pour la fabrication de votre marquise, il est toujours possible de la rénover. Toutefois, vous devez uniquement confier cette tâche à un professionnel : un maçon ou un ferronnier, par exemple. En effet, ils sont les seuls à pouvoir vous conseiller sur le type de réparation à réaliser.

Tags, ,

Parlons de la détérioration de la toiture

Garantir la sécurité, la protection contre les intempéries et l’isolation, sont les rôle de la toiture. Face à cela, les détériorations à cause de l’usage sont fréquentes. Perte d’étanchéité, cassures, découvrez ici les problèmes liés à la toiture pour pouvoir les corriger.

Le toit, un élément qui s’use rapidement

Les intempéries, le changement climatique et la vétusté des éléments sont les raisons qui peuvent mener à la dégradation du toit. Pour la plupart, sauf en cas d’accident, les matériaux usés sont les cas les plus communs.

La résistance des matériaux qui composent la toiture dépend de leurs natures. Les uns résistent mieux aux intempéries que d’autres . Les plus vulnérables sont les tuiles plates ou les ardoises. Elles s’usent rapidement et ont de temps en temps, besoin d’être contrôlées et vérifiées.

En revanche, les tuiles en béton sont les éléments qui résistent le mieux aux caprices du temps. Cette variété de tuiles a une durée d’utilisation qui peut atteindre 30 ans. Elle est cependant, difficile à installer et compliquée à rénover. Si vous projetez de rénover votre toiture en tuile en béton, il est conseillé de faire appel à un professionnel.

Les conséquences de la détérioration du toit

La détérioration de la toiture ne doit pas être pris à la légère. Il renferme en effet toute une structure comme l’ossature et une partie du système d’isolation thermique.

Si le toit est défaillant et qu’il manque d’étanchéité, les eaux de pluie s’infiltreront et pourriront les installations qui se trouvent directement en dessous. La moisissure, les fuites et la défaillance du système d’isolation s’en suivront alors.

Quelles solutions adapter pour rénover le toit ?

Les travaux de rénovation dépendent de la gravité et l’ampleur des dégâts. Si les dommages ne sont que superficielles, le propriétaire à condition de posséder les outils nécessaires, pourra lui-même réaliser les travaux. Ces derniers consistent à détecter la source des fuites et de remplacer les éléments défaillants.

D’abord, il convient de bien délimiter les travaux. Quelle parcelle vous devez rénover ? Allez-vous utiliser des matériaux neufs, usés ou encore mélanger les deux ? Si l’intérieur de la toiture est endommagé, les travaux ne se limiteront pas à changer quelques tuiles. Il peut être nécessaire de refaire toute la toiture. Dans ce cas, seul le professionnel pourra intervenir efficacement. La rénovation totale nécessite un savoir-faire spécifique et des outils adéquats. De ce fait, il est dangereux d’entreprendre ces travaux soi-même.

Si votre toiture est usée, il se peut que l’isolation le soit aussi. N’omettez jamais de faire un diagnostic avant toutes réparations. Vous pourrez, par la suite, avoir une idée du montant des travaux.

Tags, ,

L’intérêt de rénover les portes et les fenêtres ?

Les portes et les fenêtres font office de régulateur de ventilation et de température à part être des éléments d’ornements sur les maisons. Leurs usures causent un véritable désavantage pour toute habitation.

Pour assurer l’isolation thermique

Les portes et fenêtres sont les plus exposées aux caprices de la nature et aux changements climatiques. Leurs résistances sont mises à rude épreuve et cela impacte souvent sur leurs performances.

L’isolation de l’habitat est assurée à la fois par le toit, le revêtement extérieur et parfois le plancher. Les portes et les fenêtres sont, cependant les endroits où les variations de température sont les plus significatives. Un défaut pour remplir les tâches peut donc mener à l’inefficacité de tout le système d’isolation.

Ces défauts ne sont pas toujours forcément visibles et flagrants. Il peut, en effet, parfois s’agir du manque d’étanchéité dû à l’usure. Pour s’en assurer, il faut faire appel à un professionnel pour un diagnostic afin de détecter si oui ou non il y a déperdition de chaleur et de ce fait, décider si une rénovation est requise.

Bien sûr, l’isolation est bien plus qu’une question d’ouvertures dans un mur. Néanmoins, c’est par ces entrées que les failles sont les plus visibles. Le coupe-froid est un dispositif sur les fenêtres qui permet à l’air froid de l’extérieur d’y rester. Cela conditionne leurs qualités d’isolant. Si à cause du temps et de l’usure, ce dispositif ne fonctionne pas correctement, les variations de température se feront sentir. Le coup de froid dans la maison est, par exemple, un signe de cette défaillance.

Redonner un second souffle à l’allure de votre maison

Dus aux cycles saisonniers, les effets de l’usure de la porte sont vite remarquables sur ces orifices. Le changement de couleur, les défaillances de fonctionnement, la difficulté à s’ouvrir et à se fermer (de quoi parle-t-on ici ? ), telles sont les indications qui prouvent que des changements ou des rénovations s’imposent.

Pour le bois, les usures sont souvent dues à l’humidité et à la chaleur. Le changement de couleur est souvent le signe de cette usure. Pour remédier à cette situation, on peut éventuellement se contenter de repeindre et ainsi donner un semblant de nouveau souffle. Cette méthode n’est, cependant, pas fiable. En effet, l’usure du bois n’est jamais qu’extérieur. Un bois qui présente des marques d’usures extérieurs est souvent fragilisé de l’intérieur. Ainsi, la porte devient moins massive et perd de sa qualité d’isolation.

Pour le bois, remplacer est la seule issue. Pour cela, des portes en bois étanches et légères sont disponibles et facile à installer.

Par contre, pour les portes en aluminium ou en PVC, les rénovations sont plus simples. Il s’agit généralement, de repeindre, d’ajuster les isolants. Cela nécessite quand même l’intervention d’un menuisier professionnel. Si vous optez pour le remplacement, les fonctionnalités coulissantes sont idéales. En plus de leurs qualités et leurs résistances à l’usure, elles donneront un nouvel aspect à votre maison.

Tags, ,

Relooker sa maison grâce au papier peint

Il existe plusieurs matériaux de décoration, en l’occurrence le papier peint. Celui-ci est devenu populaire, car les avantages qu’il offre sont très nombreux. En effet, son installation est rapide, on peut le changer tout le temps. Aussi, il présente un large choix de motifs. Donc, pour réussir  sa décoration intérieure, optez pour le papier peint.

Les types de papier peint à choisir

Vous pouvez choisir entre un papier peint classique et papier peint intissé, entre un papier peint vinyle et un papier peint expansé.

Le papier peint classique est le plus célèbre. Ce papier est formé à partir de feuilles de papier et son appellation varie en fonction de son épaisseur. De ce fait, on l’appelle simplex si le papier est ne contient qu’une seule feuille, et duplex s’il est composé de deux feuilles. Faites attention si vous optez pour ce papier, car il est très fragile. Cela implique que vous ne pouvez pas le laver. Alors, posez-le sur des murs préalablement préparés,c’est-à-dire des murs secs, lisses et propres.

Le papier peint intissé, quant à lui, est composé de fibres de cellulose. En outre, une couche de vinyle le recouvre et cela lui donne un aspect résistant aux déchirures. Ce papier est facile à poser, car sa pose consiste à un collage direct sur le mur.

Le papier peint vinyle est constitué de papier tapissé de plastique. Ce papier est très résistant et imperméable grâce à la présence du Polyvinylchloride dans son contenu. Vous pouvez donc le nettoyer. Ce papier peint est idéal pour la décoration de la cuisine et la salle de bain.

Par contre, le papier peint expansé se distingue des autres papiers par son épaisseur. Aussi, ce papier comporte du PVC qui lui attribue une forte résistance. Le papier peint de type expansé offre une atmosphère agréable à une maison, car il est fabriqué de manière différente.  Il est conduit à une température hautement élevée et donne après des effets tels que le gaufré ou le relief.

Le papier peint adapté à chaque pièce

Chaque papier peint a sa propre spécificité, alors il faut tenir compte de ce critère afin de donner un look parfait pour chaque pièce.

Pour la cuisine, optez pour le papier peint vinyle, car celui-ci est lavable.

Pour la salle de bain, choisissez le papier peint expansé, car il supporte bien l’humidité. Privilégiez le motif trompe-l’œil pour que cette pièce soit un véritable lieu de détente.

Pour le salon, optez pour le papier peint intissé.

Pour la salle à manger, vous pouvez choisir entre le papier peint classique et le papier peint intissé.

Pour la chambre des parents, préférez le papier peint intissé ou vinyle. Optez pour le trompe-l’œil et évitez les motifs géométriques, car ceux-ci peuvent vous fatiguer.

Pour la chambre des enfants, l’idéal est d’opter pour le papier peint vinyle, car il est facile à entretenir.

Pour l’entrée, la cage d’escalier et le couloir, vous pouvez utiliser le papier peint classique. Choisissez le motif vintage pour une touche plus originale.

Les étapes à suivre pour la pose du papier peint

La pose du papier peint est très facile. Suivez juste les quatre étapes suivantes afin d’obtenir un meilleur résultat.

1 ère étape : la préparation du mur

Cette préparation consiste à enlever l’ancien revêtement du mur, à laver celui-ci, à reboucher les fissures et trous et à démonter les interrupteurs ainsi que les prises.

D’abord, retirez votre ancien revêtement en le décollant. Ensuite, lavez votre mur et laissez sécher. Veillez à ce qu’il soit lisse. Puis, rebouchez toutes les fissures et trous à l’aide d’un enduit spécial. Après cela, aplatissez la surface en ponçant les murs. Quand les murs sont poncés, dépoussiérez toute la surface. Pour finir la préparation du mur , coupez l’électricité, démontez les interrupteurs et les autres prises sur le mur à revêtir.

2 ème étape : la préparation de la colle

Vous avez le choix entre l’utilisation de la colle prête-à-l’emploi et l’utilisation de la colle en poudre. 

Si vous optez pour le premier choix, il vous suffit de bien mélanger la colle.

Par contre, vous devez bien préparer la colle si vous optez pour le second choix. Pour ce faire, versez de l’eau dans un seau, versez également la colle en poudre. Mélangez bien afin d’obtenir un mélange homogène. Laissez la reposer entre 3 à 20 minutes, cela lui permet de s’épaissir.

3 ème étape : la prise de mesure

Tracer l’emplacement des lés au mur est important pour réussir la pose du papier peint. Alors, vous allez prendre la cote des lés et rapporter celle-ci sur le mur. Marquez ensuite leur emplacement en faisant un trait vertical. En plus, vous pouvez utiliser un niveau pour assurer que les lés sont droits.

4 ème étape : la pose du papier peint

La pose du papier peint classique est différent de celle du papier peint intissé. 

Pour le papier peint classique, l’encollage est effectué sur le revers du lé. 
Après le traçage sur le mur, découpez le lé et prévoyez 7 cm de débord. Appliquez ensuite la colle et repliez le papier sur lui-même. Encollez le second lé pendant que la colle agisse sur le premier lé. Après, posez-le sur le mur et marouflez, puis passez à la découpe de la partie qui excède.

Pour le papier peint intissé, l’encollage s’effectue directement sur le mur. C’est-à-dire que vous allez appliquer immédiatement la colle sur le mur et y poser votre papier. Répétez l’opération jusqu’à ce que vous recouvrirez la surface. Enfin, marouflez et découpez la partie qui déborde.

 

Tags, ,

3 points à connaître sur le démoussage de toitures

Il existe différentes méthodes pour entretenir un toit, parmi lesquelles le démoussage. Si vous disposez d’une toiture plate ou peu inclinée, vous pouvez le réaliser vous-même. En revanche, s’il s’agit d’une couverture en pente, il est conseillé de faire appel à un professionnel. Dans tous les cas, voici quelques points à connaître sur le démoussage de toitures.

Les différentes méthodes

Le démoussage de toitures peut s’effectuer sans nettoyant. En principe, il faut utiliser une fraise de crasse. Elle élimine facilement les mousses et les immondices. Si celles-ci persistent, faites usage d’un jet en forme V. Afin d’éviter l’infiltration de l’eau sous les fermetures, assurez-vous de toujours nettoyer en direction descendante.

Il est aussi possible de démousser une toiture avec nettoyant. Pour ce faire, il faut d’abord nettoyer votre couverture à haute pression. Puis, placez le nettoyant en n’oubliant pas d’installeur un arroseur de mauvaises herbes. Cela peut prendre quelques heures, voire une journée. Ensuite, il faut nettoyer de nouveau votre toit. Cette méthode de démoussage est très prisée sur les toits en ardoise, les vielles toitures et les toiles.

Quelle que soit la méthode que vous avez choisi, les étapes de démoussage sont les mêmes.

Les différentes phases

Le démoussage de toitures se réalise en plusieurs étapes. Il commence par le nettoyage des gouttières qui consiste à enlever tous les débris à l’aide d’un sécateur. Utilisez une échelle pour accéder aux gouttières.

Puis, le travail continue par le nettoyage à la brosse et à l’eau. Ce sont les parties les plus sales et celles avec des taches qu’il faut frotter rigoureusement. Ne vous servez pas de l’eau de javel parce que celle-ci peut décolorer votre toit.

Ensuite, le démoussage de toitures passe l’application de fongicide. Pour ce faire, servez-vous d’un pulvérisateur manuel. Pour que cela soit efficace, commencez par le haut en continuant vers le bas. Si nécessaire, mettez une deuxième couche en n’oubliant aucune zone. Laissez agir le produit anti-mousse.

Après, passez au rinçage. Seul le traitement fongicide à action rapide nécessite ce lavage. Sur les toits en tuiles et en ardoises, préférez un nettoyeur à basse pression. Si vous ne disposez pas de ce matériel, une brosse dure et un tuyau d’arrosage feront l’affaire.

Enfin, passez à l’application d’un hydrofuge à l’aide d’un pulvérisateur. Ce produit empêche la réapparition des mousses. De plus, il n’est pas nécessaire de le rincer.

Le prix

Le prix d’un démoussage varie selon plusieurs facteurs : le type, l’état et la taille de la toiture ainsi que l’artisan qui prend en charge l’opération. Pour la réalisation des travaux, vous avez le choix entre faire appel à un professionnel qualifié et les réaliser vous-même. Bien sûr, si vous vous en occupez, cela reviendra moins cher. Cependant, pour bénéficier d’un démoussage respectant les normes, il est préférable de prendre contact avec un technicien. Dans le cas d’un démoussage de toitures avec hydrofuge, prévoyez entre 1 050 et 1 400 euros pour un toit de 70 m². S’il s’agit d’un démoussage sans hydrofuge, cela s’élève entre 420 et 700 euros. Pour être sûr du coût à payer, demandez un devis.

Si vous comptez démousser votre toit à Lisieux, adressez-vous à l’entreprise RUFFIN COUVERTURE. Elle vous propose un traitement à sec ou à haute pression pour éliminer les mousses. Pour éviter la prolifération des mousses, elle vous suggère également des traitements anti-mousses. En outre, des travaux de dépigeonnage vous sont proposés afin de limiter les dégâts provoqués par des volatiles sur votre toit. Pour satisfaire les besoins de ses clients, l’entreprise offre d’autres prestations telles que le ramonage de cheminées, les travaux d’étanchéité de toiture, la désinsectisation et la création de terrasses.

Tags

Quelques points à connaître sur la véranda

Une véranda peut jouer le rôle d’un bureau, d’un salon, d’une salle de détente et même d’ un jardin si vous le voulez. Vous allez découvrir dans cet article quelques points sur cette structure.

Quelles sont les démarches administratives à suivre pour construire une véranda ?

Construire une véranda nécessite une validation de la mairie pour s’assurer du respect des règles d’urbanisme. Il faut d’abord s’informer sur la carte communale. Puis consulter à la mairie ou à la préfecture et à la sous-préfecture où dépend la commune où vous êtes le Plan Local d’Urbanisme. Ensuite, il faut connaître le Plan d’Occupation des Sols qui renferme le rapport de présentation, le plan de zonage, le règlement et les annexes.

Quels matériaux choisir pour la construction de votre véranda ?

Cela dépendra de votre choix, de votre budget, de son entretien, de sa résistance et du style de votre maison.

Si vous voulez une véranda économique, optez pour la véranda en PVC. C’est le matériau le moins cher et qui présente un bon rapport qualité-prix. Il s’entretient facilement et est résistant. Il a également un bon niveau d’isolation.

Si c’est une véranda ultra isolante que vous recherchez, choisissez la véranda en bois. Ce matériau représente une bonne performance d’isolation.

Si vous recherchez une véranda facile à entretenir, construisez une véranda en aluminium. Ce type de matériau est inoxydable, il ne nécessite aucun entretien. De plus, il est léger, stable et résiste à l’usure. C’est le plus recommandé pour construire une véranda.

Si votre choix est une véranda de caractère c’est-à-dire une véranda traditionnelle, prenez celle en fer forgé. Elle aura un style rétro et élégant.

Comment choisir l’orientation de votre véranda ?

Le but est de profiter au mieux des rayons du soleil toute l’année. Pour les régions chaudes, il est recommandé de l’orienter vers l’Est Sud-Est afin de bénéficier les apports du soleil le matin et d’éviter la chaleur l’après-midi. Pour les régions tempérées, choisissez l’orientation Sud ou Sud-Est pour que vous puissiez profiter du soleil toute la journée.

Quels sont les avantages et inconvénients d’avoir une véranda ?

La véranda apporte une amélioration du mode de vie et du confort de l’occupant au quotidien. Elle peut être un espace de détente. Elle peut jouer le rôle de plusieurs pièces également. Elle apporte de la lumière dans la maison grâce aux baies et aux toitures vitrées qui y sont construites. Cependant, pour bénéficier des innombrables avantages de la véranda, il est primordial de bien concevoir et installer celle-ci selon les exigences nécessaires. Afin d’arriver aux résultats attendus, il est conseillé de faire appel à un professionnel tel qu’ ALU SERVICES pour la construction de votre véranda. C’est une entreprise spécialisée dans les stores, les menuiseries et les vérandas.

Comment bien entretenir votre véranda ?

Une véranda a besoin d’un nettoyage régulier afin de conserver son aspect esthétique. Il est à savoir également que le bois nécessite un entretien spécifique. Pour la véranda en bois, protégez les parties exposées aux intempéries en appliquant de la lasure satinée avec une éponge les parties à teinter. Concernant les vitrages, utilisez des lavette-éponges en microfibres. Pour les chéneaux et les descentes d’eaux, faites une inspection une fois par an.

A combien coûte l’ajout d’une véranda?

Le prix va dépendre de l’orientation et de l’emplacement de votre véranda. Voici quelques indices de prix :

  • Pour une véranda en PVC : le prix minimum est de 2000 euros et le prix maximum est de 15 000 euros.
  • Pour la véranda en bois, le prix sera entre 15 000 euros au minimum et au maximum 45 000 euros.
  • Pour une véranda en fer forgé, ce sera de 30 000 euros le prix le plus bas et 55 000 euros le plus haut.
  • Pour construire une véranda en aluminium, c’est entre 15 000 et 50 000 euros.

Tags

Tout ce qu’il faut savoir sur la rénovation d’une maison ancienne

Les maisons anciennes sont robustes, car elles sont construites avec des matériaux qui résistent aux intempéries et aux changements climatiques. Voilà pourquoi, la plupart des personnes qui souhaitent acquérir une nouvelle maison choisissent plutôt de les acheter au détriment des nouvelles maisons. De plus, il est très possible de leur redonner une seconde vie en les rénovant.

Les avantages d’opter pour l’achat d’un bâtiment ancien

Acheter un bâtiment ancien est beaucoup plus avantageux que l’achat d’ une nouvelle maison. En effet, le prix est plus abordable et les modalités administratives ne sont pas trop complexes. De plus, il est possible de le rénover et de le personnaliser en fonction des vos goûts et vos envies. En outre, les anciennes maisons ont l’avantage de posséder un style et une esthétique unique, de ce fait, vous n’aurez pas besoin de tout changer .

 

Préparation du travail de rénovation

Commencez par le diagnostic

Avant de débuter les travaux de rénovation, vous devez faire un diagnostic complet des travaux à entreprendre. Vérifiez l’état de l’isolation, l’étanchéité, l’aménagement intérieur, la plomberie, etc. N’oubliez pas que, même si la maison est ancienne, elle dispose tout de même de nombreuses parties qu’il vous faudra à tout prix conserver afin de ne pas changer son style.

Préparez le budget adéquat

Une fois que vous avez déterminé l’ensemble des travaux, vous devez préparer un budget pour pouvoir les mener à bien. Sachez qu’actuellement les travaux d’isolation peuvent vous coûter dans les 30 à 70 euros le m². Prévoyez 500 euros pour refaire partiellement la plomberie et jusqu’à 2000 euros pour tout remettre en état. . Comme la rénovation de la toiture est un travail assez fastidieux et dangereux, le coût de la rénovation est très variable. Toutefois, sachez que le tarif moyen se situe entre 200 et 300 euros par m².

Cependant, ces prix ne sont donnés qu’à titre indicatif ; la valeur réelle varie en fonction du prestataire, alors, n’hésitez pas à en contacter plusieurs et à comparer leur devis avant de vous décider.

 

Les étapes de la rénovation d’une maison ancienne

À cause de la vétusté des matériaux de construction, les maisons anciennes peuvent être infestées de plusieurs éléments toxiques comme le plomb et l’amiante. Voilà pourquoi, les travaux de rénovation commencent toujours par des travaux de désamiantages et de déplombages. Il est parfois nécessaire d’effectuer une dératisation et une désinsectisation totale de la maison. Ensuite, vous pouvez passer à la mise aux normes des travaux de plomberies et d’électricités. Il est toujours important de rénover l’isolation des maisons anciennes afin d’augmenter leurs capacités énergétiques.

Les autres travaux de rénovation pour assurer l’esthétique de la maison, quant à eux, doivent être faits en dernier comme la pose d’une nouvelle peinture, l’aménagement intérieur, la pose de nouveau revêtement, etc.

 

Les aides dont vous pouvez bénéficier au cours de la rénovation de votre maison

Pour encourager la remise aux normes du patrimoine, l’État offre aux particuliers plusieurs aides financières. Vous pourrez par exemple obtenir une aide de 6000 euros provenant de l’ANAH. Vous bénéficierez également d’une réduction de 2400 euros sur votre taxe énergétique. Pour connaître les aides et les subventions auxquelles vous avez droit, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre commune ou sur internet.

 

À qui confier les travaux de rénovation de son bâtiment ?

Pour que la rénovation de votre maison se fasse rapidement, l’idéal est de confier les travaux à un professionnel. En effet, ils sont les seuls à disposer des équipements et du savoir-faire nécessaire pour mener à bien les travaux. Vous pouvez par exemple contacter l’entreprise Rénov’Clean qui se trouve à Montenay. Elle prend en charge la rénovation intérieure et extérieure de votre maison. Elle peut aussi vous aider à avoir une idée précise de la réalisation finale de votre projet grâce à la création d’une maquette 3D.

Tags, ,

Tout pour avoir de belles façades

La façade, qu’elle soit principale, postérieure ou latérale, a toute son importance. Visible par tout le monde, elle reflète l’image du propriétaire, son style, la beauté de toute la propriété. Cette partie extérieure est l’une des plus-values de la maison ou du bâtiment, customisable à volonté.

Les matériaux disponibles pour construire, revêtir, protéger et habiller la façade sont nombreux. Les méthodes d’entretien ou de personnalisation sont multiples.

Cette devanture mérite des soins particuliers, un entretien régulier. Autant prendre les mesures nécessaires pour qu’elle ne paraisse ternie, défraîchie, dépassée par le temps.

Et c’est valable pour tous les murs extérieurs.

L’enduit de façade

Les travaux d’enduisage permettent d’obtenir un rendu uniforme et impeccable aux façades, de les protéger et les embellir. L’enduit s’applique sur tous types de support (brique, béton, pierre, terre, etc.), à l’exception du bois.

ENDUIT PRO à Azay-le-Brûlé propose ses services pour la pose d’enduit sur les façades à Nior, Poitiers et les environs. Les finitions réalisées sont : projetée, grattée, talochée, lissée, ribbée.

La société garantit la qualité de ses prestations, la concrétisation du projet suivant les consignes et recommandations des clients, le respect des délais impartis, les tarifs intéressants. Son équipe est qualifiée et expérimentée.

Les façades végétalisée

La végétalisation des façades est un concept de plus en plus prisé. C’est une autre façon d’orner et d’égayer un bâtiment, qui fait aussi partie des enjeux de certains projets d’urbanisme par ses innombrables avantages : esthétisme, développement de la biodiversité, qualité de l’air, isolation thermique et phonique, etc. Les murs végétalisés sont efficaces pour remédier aux éventuelles imperfections des murs. Toutefois, il faut éviter la présence de mousses, de feuilles mortes, etc.

Les végétaux utilisés en guise de couverture sont généralement des plantes grimpantes (glycines, lierres, hortensias grimpants, akébias, bignones, bougaivillées, ipomées, passiflores, chèvrefeuilles, rosiers, houblons dorés, etc.), des vignes vierges…

Sans omettre les sublimes fleurs colorées, et pourquoi pas les fruits gourmands tels que les abricotiers, les pêchers, les poiriers, les figuiers…

Le choix dépend de l’effet attendu. La mise en place des végétaux demande de la technicité et du savoir-faire. De même pour l’installation des panneaux, des goutteurs, de la structure porteuse, de la fixation, du circuit de distribution pour les solutions nutritives,

NB : Il faut considérer le climat, l’exposition lumineuse, l’emplacement, le développement des végétaux et leurs besoins spécifiques, leur système d’accrochage…

Le travail est assez complexe, et requiert l’intervention des experts en la matière. Le rendu doit être joli et harmonieux.

Un entretien est indispensable pour la santé, l’épanouissement et la belle allure des végétaux dans les temps, quelle que soit la saison. Tout cela relève des compétences des paysagistes, jardiniers et spécialistes des murs végétalisés.

Le relooking

Parfois, une simple action apporte la touche de singularité et de modernité qui manque à la bâtisse. Voici quelques astuces pour casser la grise mine, donner plus d’allure et de style aux façades.

– La pose de papier peint extérieur. Les teintes, motifs et designs sont infinis et originaux

– Le choix de jolis volets et stores

– L’ajout de luminaires : appliques murales, leds colorés, guirlandes pour les fêtes, projecteurs…

– La pose de pots de fleurs suspendus, des couronnes de fleurs naturelles et artificielles, de divers autres objets de décoration murale.

– Le bricolage d’objets d’ornement originaux et stylés.

– La création de tableau de décoration murale (en bois, en acier, etc.) sur les espaces vides.

– L’installation de jardins verticaux, de fontaines murales ou de palissades en bois.

– La réalisation de décorations murales en pierre ou en mosaïque.

– Les travaux de peinture.

– Le bardage pour plus de design et une meilleure isolation.

– Le ravalement de façade, selon le cas.

Et bien plus encore, l’aménagement de l’espace extérieur va de pair avec ces travaux précédemment cités.

Tags, ,

Le marbre, le revêtement à la pointe de la tendance

Le marbre pour décoration a toujours séduit plusieurs personnes par ses nombreuses caractéristiques pratiques et esthétiques. Malgré la prédominance des autres matériaux, le marbre a su se faire une place dans le revêtement intérieur. Cela est notamment relatif à sa qualité et sa finition personnalisable qui font du marbre un habillage très recherché.

Une esthétique de qualité inégalée

L’utilisation de la pierre polie, granite ou marbre est d’une esthétique considérable. La texture et la finition brillante sont les caractéristiques les plus convoitées pour ce matériau. La pierre peut faire office de revêtement de mur, mais également de mobilier pour parfaire un habillage uniformisé et homogène de votre pièce.

La polyvalence du matériau est également une qualité qui fait qu’il soit un incontournable de la décoration. En effet, il convient à tout type de pièce : de la salle de bain à la chambre à coucher, en passant par le salon.

Une robustesse à toute épreuve

À part son aspect, le marbre est aussi très résistant. Il résiste tant bien aux chocs, aux rayures, aux piétinements, qu’au temps. De plus, il n’a besoin que d’un minimum d’entretien et garde l’aspect, brillant, caractéristique spécifique de la pierre travaillée.

Un revêtement homogène et uniformisé

Opter pour ce type de matériau, c’est choisir un élément décoratif incontournable qui se marie parfaitement aux autres éléments constituant de votre pièce. La décoration en pierre polie se fond naturellement dans l’habillage de votre maison. Le marbre est, de ce fait, idéal pour un intérieur contrasté ou homogène. Jouez beaucoup sur les couleurs et il en ressortira un revêtement design de haute qualité.

Le confort, un des avantages des matériaux en pierres

Outre son aspect et sa résistance, la pierre offre un confort considérable. Cela est particulièrement valable pour les meubles avec finitions en pierre polie. Le rendu lisse et brillant est la caractéristique spécifique de ce matériau.

Le marbre fait le même effet que le carreau pour la salle de bain. Il résiste à l’usure et à l’humidité, à part constituer un revêtement de qualité. Vous pouvez opter pour les couleurs typiques de la salle de bain (bleue ou blanche) pour faire ressortir un contraste afin de donner un look design à votre pièce.

Pour la cuisine également, il offre plusieurs avantages. Ce matériau donne, en effet, une touche d’élégance et de charme à cette pièce.

Le marbre pour la chambre à coucher

La chambre à coucher est une pièce de prédilection pour la décoration en marbre. Pour cela, optez pour les couleurs sombres, uniformisées ou contrastées. Ajustez l’éclairage pour parfaire l’agencement. Il s’agit de créer plusieurs sources de lumière tamisées pour obtenir un éclairage doux.

Le marbre pour l’élégance de votre salon

Le salon est l’une des pièces les plus importantes de la maison. Il inspire la convivialité et donne la première impression à vos invités. Le marbre représente le charme incontestable pour votre salon. Son allure éclatante fait ressortir le charme de votre salon en répartissant uniformément la lumière naturelle et en mettant en valeur le mobilier. Cela représente à la fois un confort et une qualité esthétique authentique à votre salle de séjour.

Contacter une entreprise professionnelle

Pour votre revêtement intérieur, optez pour le marbre et bénéficiez des nombreux avantages que ce matériau procure. La pose, cependant, nécessite les travaux d’un professionnel. Cela garantit à la fois la qualité de travail et la résistance de la structure.

L’entreprise EUROPE GRANITE à Gironde vous accompagne dans vos projets de revêtement en marbre. Elle œuvre également dans la confection d’articles funéraires personnalisés en marbre. Opter pour un service d’artisans garantit une qualité de travail à la hauteur de vos exigences.

Tags, ,