HomeNon classé

Évacuer les déchets de chantier après des travaux de rénovation : obligations légales et coûts

Évacuer les déchets de chantier après des travaux de rénovation : obligations légales et coûts
Like Tweet Pin it Share Share Email

Réaliser des rénovations sur un chantier génère des déchets importants qu’il revient à entreposer avant tout traitement spécifique. Pour ce faire, il est conseillé aux entreprises et particuliers de réaliser des convoyages des gravats avec des bacs spéciaux loués. Découvrez dans cet article les réglementations en vigueur en matière d’évacuation des déchets de chantier et les tarifs pratiqués.

Les solutions d’évacuations des déchets de chantiers

Pour dépouiller un chantier de rénovation des déchets dont il regorge, plusieurs pistes sont à envisager. Vous aurez notamment le choix de la location de bennes, l’utilisation des déchetteries communautaires et des goulottes à gravats. Voici quelques-unes de leurs spécificités.

La location de bennes pour évacuation de déchets de chantier

Les déchets que vous disposez sur votre chantier de rénovation sont d’une grande ampleur ? Il vous faut idéalement recourir à la location de bennes pour alléger les dépenses financières. Ce sont des bacs spéciaux de capacités variables entre 8 min 3 s et 30 min 3 s avec des toits coulissants ou des compartiments multiples.

La location d’une benne vous coûtera entre 100 et 500 euros dans les entreprises offrant un tel service. Les facteurs entrant en ligne de compte pour l’évaluation du tarif sont au nombre de trois. Entre autres, vous aurez à évaluer la quantité de déchet à évacuer, l’estimation de la durée et le type de déchet.

Les goulottes à gravats

Si vous recherchez une option économique pour l’évacuation de vos déchets, la goulotte à gravats est assurément l’option la plus plausible. Les budgets à prévoir pour la location d’un tel dispositif varient en moyenne entre 60 et 80 euros. Elles vous serviront à vous débarrasser facilement des gravats autant en entreprise que dans vos propriétés personnelles.

Pour les évacuations, la goulotte à gravats est actionnée par des trémies de chargement et un ralentisseur. Certains modèles proposent en particulier plusieurs motifs de goulottes pour faciliter la tâche. Enfin, selon l’ampleur des activités, vous serez amené à prendre la longueur de l’appareil.

L’utilisation des déchetteries communautaires

La déchetterie des coins de rue proches de votre chantier de rénovation est aussi une solution pratique pour l’évacuation des gravats. Seulement, la capacité de stockage de ces contenants est limitée par des règles communautaires en vigueur. Elle ne doit pas en aucun cas excéder la barre des 3 min 3 s (1 min 3 s= 400 kg).

Aussi, il convient d’appeler les responsables chargés de la déchetterie pour s’enquérir des conditions d’évacuations. Renseignez-vous précisément sur les types de déchets autorisés, les restrictions de l’accessibilité des véhicules et les heures d’ouverture. N’oubliez pas cependant de vous munir pour cette opération de votre pièce d’identité et d’un papier justificatif de domicile.

Les obligations légales des déchets d’un chantier de rénovation

Comme tout autre secteur d’activité, des règlements encadrent les travaux d’évacuations des déchets de chantier. Ils démarrent en amont et en aval par des démarches avant et pendant le déroulement des activités. Voici quelques réglementations à respecter en la matière.

Avant le déroulement de l’évacuation de déchets

En premier, il convient de vérifier si le chantier requiert une autorisation préalable de la rubrique 28 des installations classées. Le cas échéant, vous aurez besoin d’une déclaration de classe 3 à établir à la municipalité dudit chantier. Parfois, il faudrait en complément à la déclaration compléter au dossier un inventaire amianté.

Pendant l’évacuation des déchets

Ici, les normes environnementales restent de mises dans l’exécution des travaux. L’évacuation des déchets doit limiter au mieux les pollutions sonores de nature à installer l’inconfort dans le voisinage immédiat. En plus, il vous revient de trier les déchets dangereux des non dangereux. C’est une astuce pratique pour faciliter l’entreposage à des endroits préalablement aménagés. Pour avoir une idée plus plausible sur la question, adressez-vous à la municipalité proche de vous.

%d blogueurs aiment cette page :