HomeRénovation

Rénovation de charpente traditionnelle : estimations des travaux

Rénovation de charpente traditionnelle : estimations des travaux
Like Tweet Pin it Share Share Email

Après un certain nombre d’années d’utilisation, la rénovation d’une toiture traditionnelle s’impose à tous les propriétaires de domiciles. Pour sa mise en œuvre, divers travaux sont entrepris pour maintenir la texture de l’ouvrage. Découvrez dans cet article une estimation des réalisations que nécessite une rénovation de charpente traditionnelle.

Les raisons de confier la rénovation de la charpente traditionnelle

Rénover une toiture de charpente traditionnelle est utile à bien d’égard pour la sauvegarde d’un logement. Elle permet aussi de prolonger la durée de vie du matériau et avec la possibilité de faire quelques économies. Cette activité n’étant pas à prendre à la légère demande aux propriétaires de recourir à une entreprise comme Balestreri. Et ce, en sa qualité de professionnel d’une expérience enrichie de 40 ans de savoir-faire pour un tarif aux alentours de 45 €/m2.

Par ailleurs, cette entreprise est également spécialisée dans la réalisation de gouttières et chenaux, bardage et désamiantage. N’hésitez donc pas à lui confier vos travaux de rénovation pour un travail soigné de qualité irréprochable. Les réalisations se déroulent en fait selon les choix et les ambitions des clients pour leur bien.

Les diagnostics à réaliser pour une rénovation de charpente traditionnelle

Dans le cadre d’une rénovation de charpente traditionnelle, plusieurs diagnostics entrent en compte pour l’établissement du budget. En premier lieu, il faudra déterminer la présence d’insecte parasite comme les champignons lignivores ou les insectes xylophages par un état des lieux.

La deuxième inspection consistera pour sa part à évaluer l’état du bois ; s’il est humide ou non. Elle s’intéresse aussi au type de rénovation à mener pour ne pas nuire à la structure de la charpente traditionnelle. En clair, ce diagnostic se chargera d’identifier les réelles causes des dommages qui mettent à mal la stabilité de l’ouvrage.

Le prix des traitements spécifiques pour une rénovation de charpente traditionnelle

Selon qu’il s’agit d’un traitement antiparasite, anti-insecte ou anti-mérule, des tarifs sont applicables. Dans le premier cas, un tarif moyen variant entre 45 € et 85 € le mètre carré est valable. La rénovation anti-mérule compte un budget entre 90 € et 100 € le mètre carré.

Il est utile de rappeler que ces estimations prennent déjà en compte le prix de la main-d’œuvre de l’artisan sollicité. Une alternative existe cependant pour faire baisser de facto les grilles tarifaires. Il suffit de comparer plusieurs devis de prestataires pour avoir à la fois des réalisations qualitatives avec un prix abordable.

Quel budget prévoir pour une rénovation de charpente traditionnelle ?

Pour évaluer le coût que nécessite la rénovation d’une toiture traditionnelle, deux paramètres essentiels sont à évaluer. D’un côté, on aura à évaluer la superficie de l’ouvrage concerné par les travaux et de l’autre côté, le type de travaux entrepris. Néanmoins, il convient de rappeler que le profil de l’artisan à solliciter et le coût de sa main-d’œuvre comptent aussi.

Toutefois, une estimation moyenne des tarifications en cours sur le marché permet d’établir une fourchette de prix. Pour une rénovation partielle de charpente traditionnelle détériorée, il faut compter entre 70 € et 110 € le mètre carré TTC. En tout, un investissement de 10 000 € à 15 000 € pour des travaux de rénovation complets sans défaillances. Si en revanche une nouvelle couche de charpente était ajoutée à la précédente, la facture se rallongera de 5 000 € à 10 000 €.

La TVA applicable pour une rénovation de toiture traditionnelle

La TVA valable pour une rénovation de toiture est généralement le même pour de nombreuses autres réalisations. Elle est évaluée à 10 % du montant de la réalisation globale. Cela dit, les autorités administratives proposent des subventions pour alléger les peines. Afin d’avoir une idée sur les conditions d’attributions, il faudra se référer à l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat. C’est en effet l’organe chargé des régulations dans ce domaine.

%d blogueurs aiment cette page :