Les étapes clé pour aménager un sous-sol

maison aménagée

Les étapes clé pour aménager un sous-sol

2020-12-30 Commentaires fermés sur Les étapes clé pour aménager un sous-sol By Michel Duprès

Agrandir son espace de vie s’avère parfois nécessaire :agrandissement de la famille, aspiration à un peu plus de confort, … Pensez à ce qu’il y a sous vos pieds ! N’avez-vous jamais envisagé d’aménager votre sous-sol ? Il est maintenant temps de le faire ! Suivez le guide des étapes à suivre !

1- Se conformer à la loi

Avant d’entamer les travaux, vérifiez d’abord si votre zone d’habitation n’entre pas dans le cadre d’un plan de prévention inondation. Si c’est le cas, aucun aménagement ne sera possible.
Il est également obligatoire d’effectuer une déclaration auprès de la mairie si l’espace a une superficie comprise entre 10 et 20 m². En cas de copropriété, l’accord de votre copropriétaire est nécessaire.

2- Vérifier la hauteur du sous-sol

Pour obtenir un confort optimal, vous devez respecter les normes sur la hauteur de votre sous-sol.
Si l’espace envisagé est destiné à devenir un un espace de vie principal (chambre, salon, …), la hauteur minimale du sous-sol sera de 2,40 mètres.
En dessous de 2,40 mètres, il vaut mieux réserver cet espace pour une petite salle de ciné pour la famille et les amis, une salle de jeux pour vos enfants, un bureau ou encore un coin de détente.

Avant de commencer les travaux, faites une étude du sol. L’objectif est de pouvoir déterminer la profondeur des fondations. Vous saurez ensuite, la hauteur du sous-sol que vous pouvez gagner.
Si vous souhaitez créer une dalle plus profonde que les fondations, des travaux plus complexes sont à effectuer :une étude géotechnique et un sondage approfondi du sol.

3- Assurer une meilleure accessibilité

L’escalier offrant accès au sous-sol doit être confortable surtout si l’espace est aménagé en pièce principale. Les dimensions suivantes sont à respecter :

  • 70 cm de largeur au minimum ;
  • 17 a 21 cm de hauteur de marche ;
  • 21 a 27 cm de dimension pour le giron de marche.

Privilégiez un escalier ouvert à celui cloisonné. Le premier va faciliter le passage de la lumière et l’aménagement de l’espace.

4- Procéder à l’assainissement du lieu

Votre sous-sol doit être protégé de l’humidité. Celle-ci atteint facilement les murs en pénétrant doucement dans le sous-sol. Notez que l’humidité s’infiltre toujours à la base du mur. Pour empêcher les infiltrations d’eau, vous avez trois possibilités :

  • Effectuer un drainage du sol autour de la maison ;
  • Décaisser les murs extérieurs et installer un revêtement imperméable pouvant assurer l’étancheité de ces murs ;
  • Injecter dans l’épaisseur du mur une résine qui va arrêter les remontées d’humidité.

5- Ventiler le sous-sol

La circulation de l’air n’est pas toujours aisée dans un sous-sol. L’entrée d’air frais est pourtant indispensable pour faire évacuer l’air humide présent à l’intérieur. Pour remédier à ce problème, il faut installer une ventilation mécanique contrôlée. Celle-ci facilitera l’extraction de l’air vicié et fera ensuite entrer l’air frais dans la pièce. Les gaines de ventilation sont camouflées dans l’épaisseur des doublages des murs ou dans le faux plafond.

6- Apporter de la lumière naturelle

Un sous-sol est le plus souvent, une pièce enfouie. Il est alors, nécessaire d’y faire pénétrer de la lumière. Si la pièce possède une ouverture, il suffit d’élargir un peu plus celle-ci. Si le sous-sol est par contre enterré et ne présente aucune ouverture, il faut créer une cour anglaise (c’est-à-dire creuser en bas de la façade extérieure).
Une autre alternative : remplacez une partie du plancher par une surface vitrée. La lumière naturelle sera distribuée facilement.

7- Bien isoler le sous-sol

L’isolation du sous-sol est importante ; il ne faut pas la négliger.
Pour l’isolation des murs, installez des panneaux de doublage composés d’un isolant et d’une plaque de plâtre. Cette solution est adaptée pour les murs réguliers. En cas d’irrégularité des murs, faites glisser entre les murs un isolant en laine et une ossature métallique dotée d’une plaque de plâtre.

8- Étudier le chauffage et le système électrique

D’habitude, la chaufferie est installée au sous-sol, ce qui permet facilement de prolonger le dispositif du chauffage central. Les nouveaux radiateurs seront ainsi alimentés.
Néanmoins, la solution la plus simple consiste à installer des radiateurs électriques. En présence d’une forte humidité dans le sous-sol, privilégiez les convecteurs qui assèchent l’air. Pour obtenir un meilleur confort, utilisez plutôt des radiateurs à inertie.

Concernant le système électrique, il faut revoir le réseau électrique. Assurez-vous que celui-ci s’adapte aux nouveaux équipements : chauffe-eau, prises électriques, chauffage électrique, éclairage…

Pour obtenir de l’esthétique, dissimulez les fils électriques dans l’épaisseur des cloisons par exemple.

L’aménagement d’un sous-sol nécessite l’intervention d’un professionnel. Celui-ci vous conseillera sur les travaux à réaliser et vous remettra ensuite un devis.

 

 

 

Comments are closed