Comment faire le jointoiement d’un vieux mur en pierre naturelle ?

Comment faire le jointoiement d’un vieux mur en pierre naturelle ?

2020-06-02 Commentaires fermés sur Comment faire le jointoiement d’un vieux mur en pierre naturelle ? By Michel Duprès

Sur tout un pan de mur ou en soubassement, il est toujours agréable de retrouver et garder la pierre la plus naturelle possible. Mais pour que ce mur soit facile à entretenir, il est nécessaire de le jointoyer. Découvrez dans cet article les astuces qui pourront vous aider.

1- Dégarnir la surface du mur

Avec une massette et un burin, il faut dégarnir la surface du mur des résidus de mortier ou d’enduit. Mais il ne faut pas hésiter à creuser les joints à l’aide d’un burin, s’ils s’effritent.

2 – préparer le mortier

Vous devez mélanger deux parts de ciment blanc, dix parts de sable fin pour trois parts de chaux, le tout dans une auge en plastique. Cependant, il faut respecter le dosage final et bien varier la proportion de chaux. Ensuite, effectuez des essais, afin de vérifier la teinte obtenue. En outre, la couleur du sable doit être primordiale, si vous pensez vous rapprocher de la teinte des pierres. Mais il est possible d’ajouter un soupçon de pigment naturel. Cela est nécessaire pour teinter le mortier. Néanmoins, vous devez renforcer la qualité du mortier tout en ajoutant un adjuvant, comme la résine. En effet, cette dernière permet de renforcer sa tenue, mais permet également de durcir et de protéger contre la poussière.

3 – comment ça marche ?

Tout d’abord, vous mélangez le liant (ciment et chaux) et le sable. Vous devez faire un puits central, et devez ajouter de l’eau propre. Après, il faut bien mélanger le sable à l’eau et au liant, afin d’obtenir une pâte souple, homogène, onctueuse et ferme. En outre, vous avez un laps de temps (temps d’ouverture) d’à peu près trente minutes, pour que vous puissiez utiliser le mortier avant que celui-ci ne prenne.

4 – La mise en œuvre

Pour que les travaux soient parfaits, vous devez suivre ses étapes à la lettre :

  • Vous devez humidifier le mur et commencer la tâche par la partie haute ;

  • Il faut disposer une dose de mortier : utilisez une taloche et approchez-la du mur. Ensuite, vous prenez du mortier avec une truelle et vous l’introduisez dans les joints.

5 – La taillage d’une pierre

Il existe une technique efficace et simple pour remplacer une pierre qui est partie :

  • Choisissez une pierre d’une taille légèrement plus grande que la partie que vous voulez reboucher.

  • Utilisez un têtu ou un martelet : la partie tranchante doit être taillée en biseau.

  • Taillez l’arête de la pierre à petits coups jusqu’à deux tiers de la face.

  • Attaquez le tiers restant tout en retournant le moellon, mais aussi pour obtenir un côté parfaitement plan.

  • Disposez le mortier dans le trou et humidifiez la pierre. Ensuite, vous devez installer cette dernière dans son logement, et cela, en la faisant rentrer de force. Pour y parvenir, utilisez la partie marteau du têtu.

Comment réaliser des joints de pierre à la chaux ?

Pour réaliser des joints de pierre, il n’est pas nécessaire d’être un expert en bricolage. En effet, il suffit d’avoir en votre possession les outils nécessaires, notamment :

  • Du sable ;

  • De la chaux ;

  • De l’eau ;

  • De la bétonnière ;

  • De la brosse à laver ;

  • D’une auge de maçon ;

  • De la langue de chat ;

  • De l’éponge ;

  • D’une louche ;

  • Des gants ;

  • D’un pulvérisateur ;

  • Du vinaigre d’alcool.

Si vous êtes dans l’incapacité de jointoyer votre vieux mur, n’hésitez pas à contacter BÂTIFAÇADES, située à Pouilley-les-Vignes dans le Doubs. C’est une entreprise spécialisée dans le jointoiement de pierres, l’isolation thermique par l’extérieur, le bardage, les travaux de nettoyage et de peinture, ainsi que le ravalement de façades.

Comments are closed