Optez pour des éléments écologiques pour la rénovation de votre toit

Optez pour des éléments écologiques pour la rénovation de votre toit

Pour le toit de votre ancienne ou nouvelle maison, choisissez une solution écologique. Voici quelques exemples de revêtements biologiques les plus prisés.

  • Toiture en métal

Ce type de toit est dur mais très léger. Il est facile à entretenir. Il est très résistant et peut tenir plus de 50 ans. Il peut supporter les forts coups de vent, les pluies et même le feu. Il est possible de repeindre ce type de toiture. Son prix est abordable. De plus, il est recyclable.

Seulement, son problème est le bruit perturbant lors des jours de pluie et de grêle.

  • Les toits végétalisés

Les toits en végétal intensif contribuent beaucoup à l’écologie. Ils peuvent empêcher les rayons ultra-violets du soleil de pénétrer dans la maison. Ce sont aussi de bons isolants thermiques et sonores. Ainsi, ils permettent de régulariser la température. Par ailleurs, les toits végétaux augmentent la valeur de votre bâtiment.

Son installation est complexe.. Vous devez l’accompagner d’un système de drainage pour l’eau, de la terre, d’une membrane, etc. Ce qui signifie que ce type de toit demande beaucoup d’entretien. D’ailleurs, sa longévité dépend de l’entretien que vous choisirez. Ce qui fait que ce type de toit est très coûteux.

  • Les tavaillons

Ce sont des tuiles dont la fabrication est à base de différentes sortes de bois. Mais, le type de bois pour sa réalisation doit répondre à quelques critères : il doit être imperméable à l’eau et traité contre les insectes nuisibles, supporter la grêle, résister au vent brutal, etc.

En outre, l’installation de cette toiture prend beaucoup de temps. Pour l’entretien, elle a besoin d’être repeinte après quelques années d’utilisation. Cependant, avec une bonne maintenance, elle peut durer jusqu’à 30 ans. Mais faites attention, elle est sensible au feu.

  • Toit composite

C’est un toit obtenu grâce à un montage de diverses matières comme des vieux pneus et d’autres substances naturelles. Cette composition n’est pas homogène mais les éléments qui la constituent sont complémentaires. Ce toit est robuste, très léger et souple. Il en existe plusieurs types : toit en composites recyclées, fibrociment, les panneaux sandwich, etc.

Ces toits n’ont pas besoin d’entretien et durent jusqu’à 50 ans. Mais, leur installation prend beaucoup de temps.

  • Toit en EPDM

Ces toitures sont faites à partir des caoutchoucs plats très durs qui sont les EPDM ou éthylène-propylène-diène monomère. Ce sont des toits qui sont imperméables et résistants à l’attaque des insectes. Leur longévité va jusqu’ à 35 ans.

Les toits en EPDM n’ont pas besoin d’être entretenus, mais leur installation doit être effectuée par un professionnel.

  • Toiture en TPO

Le TPO ou thermoplastique polyoléfine est issu du pétrole. Ce toit est donc composé de pétrole et d’autres matières recyclées. Les joints qui les constituent sont thermosoudés c’est-à-dire que leur soudure est faite à l’air chaud. Même si elle ne présente qu’une seule couche, cette toiture est très résistante contre les facteurs perturbateurs comme les moisissures, les rayons UV. Cependant, elle tolère moins les forts chocs naturels. Elle dure environ 30 ans.

  • Toiture en bitume modifié

Ce type de toit classique est surtout utilisé au Canada. Il est constitué d’une double couche, ce qui le rend très résistant. De plus, son installation est très facile.

Cependant, il a un grand risque de prendre feu lors de son montage puisqu’il faut utiliser une torche. Par ailleurs, ce type de matière peur être recyclé.

  • Toit en bardeaux d’asphalte

Il existe deux types de toit en bardeaux d’asphalte: l’organique et celui en fibre de verre. Le bardeau organique est fabriqué à partir de recyclage de papiers. Il est souple et son installation est très facile. Celui en fibre de verre est léger et très résistant. Le toit en bardeaux d’asphalte est rentable économiquement et énergétiquement. Il s’adapte aux températures extrêmes et peut durer jusqu’à 20 ans. En revanche, il n’est pas recyclable et est en contact avec le soleil, il émet des substances nuisibles à l’air.

Comments are closed