Repeindre ses murs : les 9 erreurs à ne jamais commettre

Repeindre ses murs : les 9 erreurs à ne jamais commettre

2019-12-10 Commentaires fermés sur Repeindre ses murs : les 9 erreurs à ne jamais commettre By Michel Duprès

Souhaitez-vous repeindre vous-même vos murs et votre plafond ? Ce travail de rénovation est à la fois facile à réaliser et amusant, sans vous ruiner. Mais attention ! Voici 10 erreurs importantes à éviter en matière de peinture.

1 La négligence

La plupart du temps, on a toujours tendance à négliger la protection de nos meubles ainsi que de nos décorations intérieures. Alors qu’une peinture renversée sur le sol ou sur la moquette ne fait que multiplier la tâche à effectuer. Faire tomber un pot de peinture sur un canapé blanc ou sur les meubles est très fâcheux. En effet, le nettoyer ne sera pas une mince affaire. Il est donc essentiel de protéger vos affaires avant de prendre le pinceau. Cela vous aidera à s’éloigner des éventuels problèmes.

Déplacez avant tout vos meubles dans un endroit qui n’est pas touché par votre projet de relookage. Le but est de pouvoir travail en toute tranquillité en vidant totalement la salle. Si cela est impossible, mettez-les au centre de la pièce. Une fois déplacés, ils peuvent être couverts d’une bâche ou d’une couverture épaisse. En suite, mettez bien à l’abri les objets hypersensibles à la projection de la peinture.

2La tolérance

Démonter les prises et les interrupteurs de la pièce vous paraît peut-être insignifiant. De même pour les vices sur les murs ainsi que les divers supports y attachés. Détrompez-vous ! En les laissant sur place, la peinture risque de se déborder sur eux. Il faut prendre en compte des petits détails de chaque coin de la surface entière pour bien réussir le travail. Il ne faut jamais mettre les tapis et les rideaux dans une place hors de portée des éclaboussures de la peinture.

3Peindre sans aucun contrôle

Avant de peindre, il est crucial d’avoir un minimum de connaissance sur le sujet. Cela est nécessaire pour éviter les contrecoups. En effet, sans maîtriser les techniques comme tenir un pinceau ruinera la qualité du travail. De plus, à trop vouloir peindre rapidement sans réfléchir provoquera des projections partout.

4Ne jamais peindre de bas en haut

Vous devez toujours commencer par le haut du mur. À force de faire le cas contraire, des larmes de peintures (des gouttes) couleront tout au long de la partie déjà peint. Vous devez alors recommencer depuis le début. En outre, si peindre le plafond fait partie de votre tâche, le mieux est de le faire en premier. Vous pouvez ensuite passer aux murs pour éviter les mêmes problèmes.

5Ignorer les fissures murales : une erreur fatale

Ne jamais peindre la partie où il existe une fissuration sur vos murailles. D’abord, grattez la surface à l’aide d’un grattoir triangulaire. Puis, rebouchez l’endroit fissuré avec de l’enduit. Enfin, poncez-le avant de poser la couche de peinture. C’est efficace pour assurer la durabilité de votre peinture murale.

6Ne pas peindre sur l’ancienne peinture dégradée

C’est une grave erreur de mettre une couche de peinture neuve sur une couche qui s’écaille. C’est de la peine perdue, car la couleur neuve risque à son tour d’être abîmée. Retirez d’abord la peinture détériorée en vous servant d’une brosse métallique. Après, poncez la surface à l’aide d’un papier de verre.

7Utiliser un matériel inapproprié

On a tendance à avoir du mépris sur le matériel à utiliser alors que la qualité des outils compte. Effectivement, choisir des rouleaux de trop fins n’est pas accommodant. Opter pour un pinceau de basse qualité (un pinceau qui perd leurs poils) n’est pas non plus approprié. Si vous n’avez aucune expérience sur le choix des matériaux et outils, demandez conseil à un expert.

8Peindre sans avoir mis une sous-couche

Réaliser une sous-couche ou une couche d’impression est nécessaire. Si le mur est trop poreux, il absorbera la peinture. Vous êtes donc dans l’obligation d’augmenter le nombre de pots de peinture et d’augmenter le nombre de couches. Cette situation est déplaisante surtout au niveau du budget. Alors, veillez à toujours mettre de la sous-couche appelée aussi primaires d’accrochage. On peut adopter de la peinture bon marché, mais l’idéal est de choisir un solvant anti-taches.

9Ne jamais confondre la peinture à l’eau et à l’huile

La glycéro, plus connue sous le nom de peinture à l’huile, est différente de celle à l’eau. Étant à base de solvant, elle est particulièrement utilisée par les professionnels. Sa durabilité, sa résistance ainsi que son caractère tendu la permettent d’être lavable. Par contre, elle dégage une forte odeur et est assez polluante.

La peinture à l’eau ou acrylique, de son côté, n’engendre presque pas d’odeur, et elle est facile à appliquer. De plus, elle sèche plus rapidement que la glycéro et est lessivable comme sa rivale. Seulement, sa capacité de résistance est beaucoup plus basse que celle de la peinture à l’huile. En vous penchant sur ces informations, faites le bon choix entre ces 2 différentes peintures. Cela, en prenant en compte la nature de votre mur ainsi que son état. Mais le plus important est de bien choisir la couleur la mieux adaptée à votre décoration intérieur.

Comments are closed