Tag Archive escalier

Les différents styles d’escaliers

Vous souhaitez construire ou rénover une maison à étages ? Pour garder l’esthétique de la demeure, il faut bien choisir le style de l’escalier. Aujourd’hui, il existe différentes formes d’escaliers. Si vous hésitez encore sur le modèle à adopter, ce guide va vous aider à faire votre choix.

Quels sont les différents types d’escaliers ?

– L’escalier droit

Si vous aimez le style classique, vous pouvez opter pour l’escalier droit. Celui-ci suit un même axe. Il est simple à fabriquer et à installer. Il peut être conçu avec différents matériaux, dont le bois, la pierre, le verre, le béton encore l’acier. Vous pouvez l’installer dans le salon ou dans un couloir.

Cependant, il occupe une grande place au sol. Il ne convient donc pas aux espaces réduits. Toutefois, pour optimiser l’espace, vous pouvez aménager un coin bureau, une bibliothèque ou un dressing sous l’escalier.

– L’escalier quart tournant

Pour avoir un escalier esthétique, vous pouvez vous orienter vers le modèle quart tournant. Celui-ci prend la forme d’un « L ». Il donne un cachet unique à votre espace intérieur. Non encombrant, il vous permet de gagner de la place aussi bien en longueur qu’en largeur.

En étant pratique, ce modèle ne pose aucun problème pour la marche. Pour faciliter le déplacement, les marches en angle sont plus étroites à l’intérieur qu’à l’extérieur.

– L’escalier deux-quarts tournant

Pour gagner le maximum de place au sol, vous pouvez installer un escalier deux-quarts tournant ou demi-tournant. Ce modèle est doté de deux angles et de trois volées de marches. Vous pouvez le placer dans un coin de votre maison afin de limiter l’encombrement.

Ce type d’escalier est à la fois esthétique et confortable. Il convient aussi bien aux maisons modernes que traditionnelles.

– L’escalier hélicoïdal

L’escalier hélicoïdal est le modèle qui vous offre le plus de place dans la maison. En effet, ses marches sont disposées autour d’une colonne centrale. Facile à installer, il n’a pas besoin d’un appui sur le mur. De plus, vous pouvez le mettre partout dans la maison.

En revanche, l’escalier hélicoïdal est moins confortable par rapport aux autres modèles. De par sa forme, le transport de grands objets est impossible. Le mieux est de l’utiliser comme un escalier secondaire et non comme un principal.

– L’escalier suspendu

Pour donner un cachet moderne à votre espace intérieur, la solution : un escalier suspendu. Sa conception est ingénieuse. En effet, il adopte un système de marches autoportées et assure une fixation invisible.

Flottant dans les airs, ce modèle arbore un style épuré et tendance. Sans contremarche, il offre plus de luminosité à votre pièce.

En ce qui concerne la sécurité, l’escalier suspendu est fiable. Il est résistant et peut supporter les charges lourdes. Cependant, il ne convient pas aux enfants en bas âge, car la plupart du temps, il ne possède pas de rampes.

– L’escalier à limon central

Si vous préférez un modèle léger et esthétique, préférez l’escalier à limon central. Les marches sont toutes disposées sur un limon central unique. Cela donne un côté épuré au modèle. Il ne dispose pas non plus de contremarches. Cela permet d’offrir une grande luminosité à votre pièce.

– L’escalier à pas japonais

Pour avoir un escalier typique, optez pour le modèle à pas japonais. Celui-ci se caractérise par ses pas décalés. En effet, ses marches sont découpées de manière asymétrique. Cela lui donne un look original.

D’ailleurs, ce modèle est confortable à utiliser. Il n’occupe pas trop de place. Il est aussi adapté à tous les budgets.

À qui confier la fabrication et l’installation d’un escalier ?

Pour avoir un ouvrage pérenne et esthétique, la fabrication et la mise en place d’un escalier doivent être confiées à un professionnel. Celui-ci a toutes les compétences techniques et le matériel nécessaire pour mener à bien les travaux.

Si vous recherchez un fabricant d’escaliers sur mesure à Dieppe et alentour, contactez HENRY CHRISTOPHE.

Tags,

Comment rénover un escalier abîmé ?

Si vous souhaitez donner un coup de jeune à vos escaliers avec un cirage, un vitrificateur ou une peinture, il faut tout d’abord le remettre en bon état. Pour cela, vous devez réaliser des rénovations et coordonner les travaux à effectuer. Découvrez dans cet article plus d’informations sur le sujet.

Demandez un permis de construire

Avant d’apporter une quelconque modification à vos escaliers, vous devez obtenir un permis de construire. Celui-ci est généralement délivré par votre commune. Effectivement, les travaux de rénovation d’un escalier doivent respecter les normes : mesures, angles, etc. Sur ce, vous devez contacter la mairie pour vous donner les informations concernant les règles en vigueur, afin que vous puissiez rénover votre escalier en toute tranquillité et en toute légalité.

Par contre, si vous souhaitez vous lancer dans des simples travaux de rénovation, vous devez suivre les étapes suivantes :

Étape 1 : enlever l’ancien revêtement

Avant de commencer les travaux, il faut enlever les anciens revêtements. Vous devez également retirer la moquette, la peinture ainsi que tous les autres éléments pouvant se trouver sur les contres-marches et sur les marches.

Étape 2 : il faut doubler le limon de l’escalier

Dans cette deuxième étape, vous pouvez recoller les futurs contres-marches ainsi que les marches sur les anciennes. Par contre, si votre escalier est constitué d’un seul limon, il est recommandé de le doubler.

Étape 3 : appliquer le nouveau revêtement

Pour ce faire, il faut avant toute chose, réaliser un gabarit. Prenez quelques morceaux de papiers, puis collez-les au niveau des angles, à l’aide d’un ruban adhésif. Une fois que le gabarit est réalisé, placez-le sur le revêtement et reportez la découpe. Ensuite, découpez « le revêtement du limon » en vous servant d’une scie sauteuse. Si vous pensez que celui-ci est réalisé aux dimensions exactes, alors collez-le.

Étape 4 : scier et coller le recouvrement

Dans cette étape, il faut scier le revêtement du recouvrement aux dimensions exactes. Aussi, vous devez le coller avant de fixer la « face avant » avec des clous.

Étape 5 : recouvrir les contres-marches et les marches

Vous devez, en premier lieu, recouvrir la première marche. Au lieu d’utiliser un gabarit papier à chaque marche, il est beaucoup plus pratique d’adopter un gabarit pour escalier ou une jauge d’escalier. Pour le sciage, une « scie circulaire » à table et une « scie sauteuse électrique » feront l’affaire. Concernant la finition, vous pouvez la réaliser avec du papier à poncer.

Étape 6 : réalisation des joints finaux et de la couverture du limon

Tout d’abord, la partie supérieure du limon de l’escalier doit être mesurée. Ensuite, collez le revêtement après l’avoir découpé aux bonnes dimensions. Néanmoins, il est fort recommandé d’utiliser un joint de scellement sur les bords.

Quel matériau choisir pour son escalier?

Vous devez savoir que votre escalier fait partie intégrante de votre maison. Dans ce cas, il est d’une importance capitale, qu’il puisse s’harmoniser avec votre décoration, ainsi qu’au style général de votre lieu d’habitation. Toutefois, les escaliers sont faits avec du bois très dur, notamment le frêne, le chêne ou l’érable. Ce sont tous des matériaux d’excellent choix, si vous pensez repeindre ou redécorer votre escalier intérieur.

Qui doit faire les travaux de rénovation de votre escalier ?

Il est tout à fait possible que vous effectuez vous-même les travaux. Mais, la meilleure solution est de faire appel à un professionnel. En effet, celui-ci est capable de vous aider et de vous conseiller dans les prises de décisions. Aussi, les escaliers intérieurs sont souvent très utilisés alors, les travaux doivent être bien réalisés. Ils doivent également être construits de façon très solide.

Tags, ,