Category Archive Revêtements

plancher flottant

Zoom sur le plancher flottant

Le plancher flottant est un un revêtement constitué de plusieurs parquets qui sont fixés les uns aux autres. Il figure parmi les matériaux les plus plébiscités en matière de revêtement de sol. Découvrez, dans cet article, tout ce qu’il y a à savoir sur le plancher flottant.

Qu’est-ce qu’un plancher flottant ?

Le plancher flottant est un revêtement qui se pose de façon flottante sur un matériau déjà existant. Les parquets sont contrecollés les uns aux autres pour former un plancher flottant. Sa mise en place ne nécessite pas de fixation, que ce soit avec de la colle ou des clous. Le parquet est généralement constitué de trois couches de bois dont :

-une de parement et qui est située au-dessus ;

-une couche intermédiaire ;

-et une qui est en contact avec le sol.

Les parquets pour le plancher flottant se déclinent en plusieurs variétés

Il y a trois types de planchers pour la pose flottante.

-Le stratifié

Le plancher stratifié résulte de la composition de plusieurs lames de bois composite. Le sol stratifié est installé sur le support en base flottante. De cette façon, le plancher peut se dilater et se contracter face aux variations de température et de l’humidité. Le plus souvent, le sol stratifié est composé de 4 couches :

-la première est composée de plusieurs couches spécialement traitées, qui permet d’assurer la protection de la structure contre l’usure

-la deuxième est une couche décorative qui confère au sol stratifié son aspect esthétique

-la troisième couche est appelée noyau composite

-la quatrième est une couche étanche qui permet de stabiliser la structure et qui lui sert de barrière contre l’humidité

-Les lames en vinyle

Cette variété de plancher est composée essentiellement de PVC. Comme le précédent, ce plancher est également composé de 4 couches.

-Le plancher en bois d’ingénierie

Les lames de ce parquet sont composées de plusieurs couches de bois authentique. L’avantage avec ce processus de fabrication est que le noyau créé est doté d’une grande stabilité qui lui permet de se contracter et de se dilater face à l’humidité. Les parquets d’ingénieries peuvent, de ce fait, servir sans problème de revêtement de sol dans les pièces qui sont souvent exposées à l’humidité comme la salle de bain.

Comment poser les parquets flottants ?

Les parquets flottants ressemblent aux pièces d’un puzzle. En effet, pour avoir un plancher flottant, il est indispensable de contrecoller les lames unes par unes. Mais avec l’apparition des lames encliquetables, la technique de pose a considérablement évoluée, un atout qui facilite également son démontage en cas de déménagement. Cependant, pour ceux qui ne possèdent pas le talent de bricoleur, le mieux est de faire appel à un professionnel. L’entreprise Denis Rénove, qui est située à Trois-Rivières, QC G8T 7S8, est spécialisée dans la pose de planchers flottants. Vous pouvez vous adresser à elle pour la réalisation de votre projet.

Par ailleurs, la pose de ce type de parquet demande une certaine préparation de la surface qui va l’accueillir. Le sol doit être parfaitement lisse, régulier mais également très propre. Si ce n’est pas le cas, vous devez avant tout procéder à son ragréage.

Les avantages de choisir un plancher flottant

Côté avantage, il faut dire que le plancher flottant en a plusieurs. En premier lieu, c’est un matériau qui peut s’adapter à tous les espaces. Les lames sont toutes dotées de plusieurs couches dont l’une est parfaitement conçue pour pouvoir résister à l’humidité et aux variations de température, ce qui leur offre la capacité de s’intégrer dans toutes les pièces de la maison. En second lieu, le parquet flottant est accessible à tous. Le budget est un critère important dans le choix d’un matériau. Et pour le cas du parquet flottant, le prix varie en fonction de l’épaisseur de la lame utilisée. Plus elle fine, plus le prix diminue. En dernier lieu, le parquet flottant est un matériau facile à entretenir. Son entretien n’a rien de contraignant, car il ne conserve pas les saletés. Il suffit d’un coup de balai et de chiffon humide pour le nettoyer. En revanche, pour venir à bout des taches les plus tenaces, le savon noir est la meilleure solution. Par ailleurs, évitez les produits agressifs et les aspirateurs, car ils risquent d’endommager le parquet.

Tags, ,

carrelage

Carrelage : avantages, types et techniques de pose

Auparavant, l’homme posait des pierres et les regroupait afin de former un sol. La mise en place du carrelage n’est autre qu’une amélioration de ces méthodes ancestrales. À l’heure actuelle, ce type de revêtement, que ce soit mural ou au sol, séduit de nombreuses personnes grâce aux nombreux avantages qu’il offre.

Quels sont les avantages du carrelage ?

Un entretien facilité

Le nettoyage et l’entretien du carrelage sont très simples par rapport à ceux du bois. En fait, les risques d’incrustation de la saleté sont moindres. De plus, le lavage ainsi que le séchage de ce type de revêtement se font rapidement. Presque tous les produits de nettoyage sont permis. Cependant, il faut éviter d’utiliser des substances très acides. Afin d’assurer la bonne résistance du carrelage, il faut aussi prêter attention à la qualité de sa fabrication et de sa pose. En outre, le remplacement du carrelage est très facile.

Sa robustesse

L’un des principaux avantages du carrelage est sa robustesse. En fait, il résiste bien à la casse, aux taches ainsi qu’aux rayures. Ce type de revêtement ne change pas au fil du temps, même s’il est soumis à une variation de températures, aux taches et à l’humidité. Cependant, un minimum de précautions doit être pris pour que le carrelage ne perde pas tout son éclat et qu’il ne se brise pas facilement. En outre, il est le choix par excellence pour la cuisine grâce à sa propriété ininflammable.

Un vaste choix de matériaux

Le carrelage est la meilleure option pour personnaliser au mieux un espace. En fait, il offre un large choix de matériaux comme la terre cuite, le ciment, la faïence, la céramique, le grès ou encore le marbre. De ce fait, il est possible de sélectionner la matière, la couleur, les motifs qui conviennent le mieux à son goût pour créer le style et l’effet voulu pour son sol. Il existe également des illustrations sérigraphiées et des ornements permettant de parfaire votre carrelage. C’est donc un revêtement intemporel qui fournit la liberté dont on a besoin afin d’agrémenter et de bien décorer la maison, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Quels sont les différents types de carrelages ?

Le carrelage constitue un élément essentiel pour décorer la maison. Il se présente sous plusieurs types sur le marché. Pour faire le bon choix, il faut tenir compte de certains critères. D’une manière générale, il existe quatre grandes catégories de carrelage, à savoir :

Le carrelage en grès

Le carrelage en grès est catégorisé en grès cérames pleins masse, en grès cérames émaillés et en grès émaillés, selon leurs familles. Ce type de carrelage est très sollicité pour son excellente résistance et également pour son prix.

Le carrelage en pierre naturelle

Parmi les différents types de carrelages en pierre naturelle, le marbre et le granit sont les plus connus. Le premier peut être transformé de diverses manières, et ce, avec un nombre considérable de finitions. Le second, quant à lui, est très résistant et offre une grande durabilité.

Le carrelage en terre cuite

Il est généralement constitué d’argile rouge. Il faut traiter le carrelage en terre cuite avec de la paraffine ou de l’huile de lin. En fait, ces carreaux ont tendance à se patiner avec le temps.

La faïence

Elle est particulièrement utilisée dans la salle de bains et sur les surfaces verticales.

Quelles techniques de pose choisir pour son carrelage ?

Pour la pose du carrelage, il est recommandé de contacter un expert. Cela garantit la pérennité de votre structure. En général, on compte deux techniques de pose de carrelage qui ont chacune leurs spécificités :

la pose traditionnelle

Elle est également connue sous le nom de pose scellée. Elle consiste à bien coller les carreaux sur un revêtement flottant qui contient du gravier. Cette technique est destinée aux carreaux ayant de grandes dimensions.

La pose collée

C’est la technique la plus utilisée actuellement. Selon les professionnels comme APIC78 au Mesnil-Saint-Denis, la pose collée est très efficace et facile à réaliser.

Tags, ,

pose de carrelage

Les équipements et les techniques à utiliser pour poser un carrelage

Parmi les travaux de rénovation intérieure, poser des carreaux n’est pas une tâche très difficile. Vous avez juste besoin des bons outils et de la bonne technique pour y procéder. Cependant, pour avoir un meilleur rendu, il faut être méticuleux et méthodique lors de la pose. Pour les carrelages de type mosaïque, faire appel à un professionnel peut s’avérer utile, surtout en ce qui concerne le traçage des repères et la découpe des matériaux à utiliser. Pour ce qui est de la plupart des carreaux classiques, vous pouvez faire vous-même la mise en place.

Les outils nécessaires

Bien évidemment vous devez utiliser de nouveau carrelage, même pour un recouvrement de sol déjà carrelé. Il faut aussi du mortier-colle pour faire les fixations et un mortier de joint pour la finition. Les croisillons (des petites croix) sont également nécessaires pour garder un bon espace entre les dalles.

Pour la manipulation des matériaux, une truelle, une spatule dentée et un maillet de caoutchouc sont primordiaux. Pour vous assurer que rien ne dépasse lors du travail, un mètre, une règle de maçon, du crayon et un niveau à bulle sont d’usage.

Les étapes à suivre pour la pose de carrelage

Travailler le sol

La préparation du sol est une étape qui ne doit pas être négligée, car c’est en fonction de celle-ci que dépendra la fixation des matériaux. Un support poussiéreux et taché n’est pas approprié pour un mortier-colle, du fait qu’il se décollera facilement. Il faut alors procéder au nettoyage, c’est-à-dire passer l’aspirateur, frotter et enlever les graisses avec du produit alcalin comme la lessive Saint Marc ou un produit spécial ciment.

Pour les types de sols poreux, il faut appliquer au préalable du mortier-colle en utilisant de la brosse, puis le laisser reposer pendant quelque temps avant de procéder à la pose.

Le traçage des repères

Ce plan consiste surtout à donner de l’esthétique au niveau de l’emplacement des carreaux. Ainsi, pour éviter que des matériaux découpés apparaissent sur les surfaces les plus visibles, une bonne préparation est nécessaire.

Pour ce faire, l’axe de pose est un moyen d’assurer la bonne disposition des carreaux. Il faut procéder à la délimitation de deux lignes perpendiculaires, puis placer les matériaux au croisement de ces deux axes.

Les professionnels de la rénovation intérieure comme l’entreprise Barbini Rénovation choisissent en général trois types de pose en fonction de la surface :

  • En partant de l’axe de la porte

C’est la méthode la plus utilisée, car elle consiste à tracer une ligne perpendiculaire à la porte et à mettre en place les dalles des deux côtés de l’axe. Une fois cela fait, un second point de repère, perpendiculaire au premier, doit aussi être délimité. Aussi, lorsque vous entrez dans la maison, vous ne verrez que des carreaux entiers.

L’utilisation préalable de croisillons permet aussi de définir précisément la position du second axe.

  • En partant du centre

Ici la coupe de carrelage par une machine est nécessaire pour les contours de la surface.

Le travail consiste à tracer deux diagonales au centre de la pièce, puis à faire un axe qui passe par le centre et est perpendiculaire au mur de la porte. Un autre axe doit aussi traverser le même centre, mais perpendiculaire au premier.

  • En partant du mur 

C’est le moyen le plus facile, mais qui ne répond à l’esthétique que vous préconisez, car la disposition des carreaux ne sont pas ordonnée.

La pose des carreaux

Avant la pose des carreaux, il faut assembler les matériaux dont les teintes se ressemblent.

Au niveau de l’encollage, le mortier-colle doit être étalé avec la truelle. Puis servez-vous de spatule dentée pour marquer la couche de colle afin d’avoir l’épaisseur finale.

Pour terminer, fixez les carreaux dans colle à l’aide d’un maillet et attendez 24 h pour mettre le mortier de joint et 1 jour de plus avant d’emménager la pièce.

Les lambris : un revêtement toujours en vogue

Le lambris peut être un isolant acoustique et thermique idéal, afin d’optimiser le confort de votre maison. Actuellement, il existe plusieurs modèles tels que  le lambris PVC, le lambris bois et le lambris revêtu. Découvrez, dans cet article, toutes les informations concernant ce revêtement.

Le lambris : c’est quoi au juste ?

C’est un revêtement mural souvent utilisé à l’intérieur d’une maison. Il peut être réalisé en différents matériaux et se présenter sous différentes formes : souvent en lames. Ces dernières sont assemblées pour donner une apparence chaleureuse et vivante à votre pièce. Comme les parements muraux, les lambris peuvent également être utilisés en rénovation et à des fins décoratives.

En matière de décoration, ce type de revêtement ne se limite pas seulement à un esprit chalet. En effet, le lambris privilégie l’ambiance scandinave et peut aussi s’associer à différentes sortes de matériaux.

Quels sont les différents types de lambris ?

Il y a au moins 3 différents types de lambris, notamment le lambris bois, le lambris PVC et le lambris revêtu.

Le lambris bois

Celui-ci est généralement constitué de lames en bois massif :

  • De teintes claires : comme le sapin, le frêne, le pin ou le châtaignier.

  • De teintes sombres : comme le chêne, le teck, le cèdre rouge ou le sapelli.

Parmi ces lambris bois, celui en sapin et en pin restent les plus utilisés. Aussi, ils sont proposés dans plusieurs modèles : avec des nœuds ou sans nœuds.

Le lambris revêtu

Celui-ci est généralement constitué d’un support préfabriqué. Il est également composé de papiers mélaminés qui reproduisent l’aspect exact du bois. Cependant, le lambris revêtu n’est pas vraiment adapté à toutes les pièces humides.

Le lambris PVC

Contrairement au lambris revêtu, le lambris PVC s’adapte aux espaces humides, notamment les salles de bains, les cuisines. De plus, il ne se détériore pas facilement, même au contact des projections d’eau. Outre le fait d’être utilisé sur les murs, vous pouvez l’appliquer au plafond ou sur n’importe quel support abîmé.

Néanmoins, vous devez savoir que le lambris PVC n’est pas adapté aux pièces humides, car sa résistance face à l’eau est limité. Par contre, il est apprécié dans les couloirs et dans les chambres d’enfants.

Le lambris PVC peut avoir l’aspect de bois, d’ardoise, de marbre, etc. Aussi, il est disponible dans plusieurs coloris, comme les couleurs « flashy » ou pastel. De ce fait, ce modèle est adapté à tous les types de décorations.

Le lambris : un élément décoratif

Nombreuses personnes voient le lambris comme un revêtement dépassé, peu esthétique et démodé. Pourtant, en jouant avec la taille des lames qui le composent, les couleurs, ainsi que les aspects, on peut facilement créer un décor original. Mais, pour y parvenir, voici quelques règles de base à suivre :

  • Éviter le déséquilibre : cela concerne l’utilisation d’un lambris sur un soubassement qui ne doit pas recouvrir toute la hauteur du mur.

  • Le sens des lames : si vous souhaitez mettre un lambris sur le plafond et les murs d’une même pièce, il ne faut pas placer les lames dans le même sens.

Lambris : technique de poses

Pour la pose de lambris, les professionnels peuvent utiliser 3 méthodes différentes :

  • La pose horizontale : celle-ci est parfaite pour l’agencement d’un grenier, car elle optimise l’espace disponible dans une pièce.

  • La pose verticale : cette technique est nécessaire pour repousser les limites de la salle.

  • La pose en chevrons : on peut aussi l’appeler « la pose en oblique ». Celle-ci est la meilleure option si vous voulez donner un aspect moderne à votre pièce .

Tags, ,

Comment bien choisir son revêtement de sol ?

Les revêtements se doivent être esthétiques, car l’aspect du sol donne du caractère à la pièce. En plus d’être décoratif, il est indispensable que le sol soit résistant pour éviter l’usure et assurer une certaine durabilité. Avant de choisir le type de plancher, il est nécessaire de prendre en compte l’isolation thermique, phonique et acoustique. Les divers revêtements présentent de nombreux avantages, mais tout dépend de ce que vous recherchez. Découvrez dans cet article, les différentes solutions pour revêtir le sol de votre maison.

Le parquet

Le parquet a toujours eu un grand succès dans les intérieurs. Il est aujourd’hui un élément de décoration très sollicité. Revêtement de sol à caractère noble et décoratif, il apporte du cachet à une pièce. D’ailleurs, le parquet existe en plusieurs catégories : massif, flottant et stratifié. Vous pouvez choisir l’essence de bois (chêne, châtaigner…). Le parquet massif et le parquet flottant permettent une isolation phonique supérieure à celle d’un stratifié. Ils peuvent être poncés, ce qui permet de les entretenir plus facilement.

Le carrelage

Que ce soit pour l’intérieur ou l’extérieur de votre logement, le carrelage est un revêtement à la fois pratique et esthétique. C’est un matériau très apprécié en raison de sa longévité et de sa facilité d’entretien. D’ailleurs, le carrelage résiste très bien à la variation de température, aux taches ou encore à l’humidité. Pour faire le bon choix, il est nécessaire de tenir compte des différentes pièces et de l’usage que l’on en fait. Il existe plusieurs types de carrelage : mosaïque, faïence, terre cuite, grès étiré, carreaux de ciment, tomettes, etc.

La moquette

La moquette est aujourd’hui très tendance et ultra-douce. Elle fournit un confort thermique et acoustique. Elle diminue le risque de chute et les glissades en chaussettes. En effet, l’entretien de la moquette est facile. Elle nécessite juste une brosse rotative spéciale moquette. Vous devez faire passer l’aspirateur dans le sens de la longueur puis dans le sens de la largeur. Il existe trois types de moquette : la moquette synthétique, en laine et en fibre naturelle.

Le vinyle

Grâce à sa large gamme de couleurs et de formes, le vinyle s’adapte à tous les types de sols. Économique et facile à entretenir, il se pose aisément et convient à toutes les pièces de votre logement. Il est notamment disponible sous forme de lames, de rouleaux ou de dalles. Le vinyle dispose d’une bonne isolation thermique et phonique.

Considéré comme un revêtement moderne, il est très apprécié en raison de son prix, de sa facilité de pose et de son vaste choix de motifs. L’isolation qu’il procure varie en fonction de la composition et du nombre de couches.

Le lino

Le lino est notamment un revêtement de sol souple, à l’image du PVC, du caoutchouc, du liège ou encore des fibres végétales. Très populaire depuis les années 80, il reste aujourd’hui très apprécié pour son prix, mais aussi pour les avantages qu’il apporte. Le lino est un matériau résistant au feu et adapté aux lieux de fort passage. Il est aussi antistatique, ce qui fait que la poussière reste au sol jusqu’au passage de l’aspirateur. Il est adapté aux chambres, car il n’est jamais froid et permet une bonne isolation.

Le PVC

Fabriqué à partir de polychlorure de vinyle, le PVC est assez résistant face à la poussière, aux taches ou encore à l’humidité. Il est adapté pour les établissements où la densité de piétinement est élevée. Le PVC se distingue par son isolation acoustique qui assure un confort optimal. D’ailleurs, il convient aux pièces humides grâce à ses propriétés antidérapantes. La durée de vie du PVC est d’environ 30 ans. En effet, il vieillit mal, car il est sensible à la lumière et aux produits chimiques.

Le revêtement permet de rendre le sol étanche, pratique, confortable, mais aussi d’isoler un peu plus de pièces. Il existe de nombreuses solutions pour rénover le sol de votre maison. Ainsi, vous pouvez choisir le revêtement de sol en fonction de la pièce de votre maison.

Tags, ,

Tout savoir sur l’opération de ragréage

Le ragréage est une opération permettant de mettre un enduit sur une surface ou de retoucher un sol abîmé. Si vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation dans votre habitation, il est nécessaire d’appliquer cette méthode pour donner un coup de neuf à votre revêtement. Voici quelques informations essentielles sur l’opération de ragréage.

Le ragréage : c’est quoi exactement ?

Le ragréage peut être appliqué sur tous les sols de votre chambre, cuisine, garage ou même votre salon. Il fait également partie de la décoration de votre intérieur. Celui-ci précède les travaux de pose d’un revêtement. Toutefois, il intervient sur un sol en béton abîmé. Effectivement, enlever un revêtement tel que le carrelage, laisse des traces et des marques. Dans ce cas, il faut les ôter et gommer, avant d’installer le nouveau revêtement.

Mais le ragréage permet également de rénover un sol en béton brut vieillot. Dans ce cas, il consiste à appliquer une couche de surface très propre. Aussi, c’est une technique efficace pour remettre une dalle à niveau. Pour cela, il faut ragréer certaines zones pour que le nivelage soit parfait.

Les différents types de ragréage

En général, il y a plusieurs sortes de ragréages, notamment les mortiers de ragréage classiques ou traditionnels, le ragréage moderne et le ragréage spécial. Ils sont utilisés dans de nombreux travaux et nécessitent des méthodes précises.

Les mortiers de ragréages classiques

Les mortiers de ragréage traditionnels sont très fins et pourront être lissés à la perfection. Ceux-ci ont déjà été utilisés durant le 20e siècle. En outre, le mortier de ragréage classique est principalement composé de 2 ou 3 doses de sable fin, une dose d’eau et une dose de ciment. Mais pour optimiser les performances et l’efficacité du ragréage, il est impératif d’ajouter un adjuvant de type Sikalatex. L’ajout de minutie et d’huile de coude permet aussi d’obtenir une planéité parfaite.

Le mortier de ragréage moderne

Celui-ci est aussi appelé « mortier de ragréage prêt à l’emploi ». Il s’agit de bétons techniques autonivelants et autolissants, dont la mise en œuvre est simple et rapide. Il existe trois sortes de ragréage moderne, à savoir :

  • Le mortier de ragréage monocomposant

Ce type de ragréage est sous forme de poudre, qu’il faut délayer avec de l’eau, mais le dosage doit être très précis. De plus, il dispose d’un primaire d’accroche qui sera intégré dans le mélange.

  • Le mortier de ragréage multicomposants

Celui-ci est également en forme de poudre, qui est mélangée non seulement à de l’eau, mais aussi à de la résine. Cela est nécessaire pour que la résistance du ragréage soit optimale.

  • L’enduit de lissage

L’enduit de lissage est constitué d’un produit en poudre qu’il faut délayer, et est mélangé avec du primaire d’adhérence.

Le ragréage spécial

Vous pouvez réaliser un ragréage sur de nombreux supports de matériaux, comme le bois ou le béton. C’est souvent le cas dans la réalisation des travaux de rénovation d’une maison ancienne, si le propriétaire souhaite poser un nouveau carrelage. Sur ce, le ragréage traditionnel ou moderne n’est pas parfait, il faut donc recourir à un mortier de ragréage spécial. Évidemment, ce dernier est beaucoup plus cher, mais il en vaut la peine.

Le ragréage du béton

En général, un sol en béton est le plus ragréé. Toutefois, il s’agit de dalles en béton qui sont mal travaillées, abîmées ou trop anciennes. Le ragréage du béton est surtout nécessaire pour que les conditions de pose du futur revêtement soient meilleures. On peut également ragréer un béton désactivé, c’est-à-dire, qui est raté. Dans ce cas, les aspérités doivent être meulées avant de couler le produit.

Si vous souhaitez rénover votre revêtement, alors que celui-ci nécessite un ragréage, n’hésitez pas à contacter l’entreprise Grand Est Chape, située à Pompey. Elle est spécialisée dans les travaux de ragréage de sols et de surfaces dédiés à la pose de revêtements.

Tags, ,

Les revêtements muraux tendances pour la chambre à coucher

La chambre à coucher est une pièce dédiée au repos, à l’intimité. Avoir une chambre à coucher apaisante, chaleureuse et bien rangée, c’est avoir la garantie de pouvoir se détendre et bien dormir. Il faut accorder de l’importance à la luminosité, à la qualité de la literie ainsi qu’à la propreté du linge. Le revêtement des murs peut, aussi, favoriser ou perturber le sommeil. Heureusement, il existe de nombreuses options pour les habiller.

  • La peinture

À l’eau, à l’huile, acrylique, glycéro… La peinture est le revêtement le plus prisé. Les finitions peuvent être mates ou satinées. Les teintes et les nuances, minutieusement sélectionnées, contribuent à l’atmosphère de la chambre. Les couleurs phares sont : le blanc, le gris clair, le beige, le taupe, le vert, le bleu, le violet, le mauve, le rose…

Le mariage de couleurs est, également, devenu tendance. Le principe est de jouer avec deux ou trois couleurs. Généralement, il y en a une dominante, et une ou d’autres complémentaires.

Il faut de la créativité, du bon goût, pour que la personnalisation soit réussie.

  • Le carrelage mural

Grâce à la diversité des imprimés, des effets, des textures, des formats et des finitions, le carrelage mural s’adapte à tous les goûts et à toutes les ambiances. Ce revêtement se distingue par son esthétisme, sa résistance aux chocs, son imperméabilité, sa facilité d’entretien et son coût abordable.

Avec un bon choix de la matière et une bonne pose, le rendu sera harmonieux et agréable.

  • Le papier peint

Tendance et apprécié de tous, le papier peint répond à toutes les envies. Les motifs vont des plus originaux aux plus sophistiqués. Actuellement, le marché propose toute une sélection de papiers peints pour les chambres à coucher : en papier traditionnel, en velours, à imprimés, à imitation bois ou pierre, intissé, vinyle, paille japonaise, expansé, métallisé, panneau, etc. Ce revêtement peut être posé sur tous les murs, sur un pan du mur, en tête de lit…

  • Les stickers muraux

Les stickers muraux s’invitent, également, dans la chambre à coucher. Ces autocollants, imprimés ou découpés à la forme, apportent leur touche d’originalité. Ce qui garantit un décor unique, le relooking recherché. Ils sont très pratiques et accessibles. Les dessins, les frises et les possibilités de personnalisation sont infinis. Il y a les gammes en citation, en phrase, en motifs design. Vous aurez l’embarras du choix.

Peu importe la tendance, le choix dépendra de votre style et de vos aspirations. Laissez libre cours à votre imagination et faites-vous plaisir !

Tags, , , ,

Les principaux avantages du marbre en revêtement

Si vous cherchez les options de revêtement de sol actuelles pour votre nouvelle maison ou dans le cadre d’une rénovation, il y a de fortes chances que vous rencontriez des carreaux de marbre. Après tout, le marbre est le matériau de revêtement de sol de premier choix depuis l’Antiquité.

Cependant, avec l’essor des carreaux de porcelaine, de céramique et même de faux marbre, les carreaux de marbre ont perdu une partie de leur popularité. Mais cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas les considérer pour votre revêtement de sol. En fait, les sols en marbre offrent plusieurs avantages et dans cet article nous allons en examiner certains.

Une esthétique inégalée

Rien ne se compare à l’apparence des carreaux de marbre naturel. La marbrerie est disponible dans une grande variété de couleurs, de designs et d’options de finitions, tout en offrant un look sublime. Bien que les revêtements de sol en faux marbre reproduisent l’apparence du marbre naturel dans une certaine mesure, ils ne peuvent pas comparer ou rivaliser avec l’original. Jetez un œil aux créations de marbrerie de l’entreprise Marbrerie Vessot par exemple. Chacun de leur produit présente un design sophistiqué qui ne peut tout simplement pas être égalé par aucune option de revêtement de sol en faux marbre.

Le marbre est un matériau très durable

Pour un matériau naturel, le marbre est très durable. Il est également connu pour sa pureté et s’est forgé une réputation de solidité depuis des centaines d’années. Bien que les options de revêtements de sol synthétiques offrent également une excellente durabilité, de nombreuses personnes choisissent le marbre, car il est entièrement naturel. En fait, la tendance à utiliser des carreaux de marbre naturel plutôt que des options synthétiques n’a jamais été aussi forte.

Le marbre est résistant à l’éclatement

Bien que les carreaux synthétiques puissent être durables, certains types de carreaux sont susceptibles de se briser si des objets lourds y sont tombés. D’autre part, les carreaux de marbre présentent une grande résistance à l’éclatement. En choisissant du marbre pour votre sol, vous n’aurez pas à vous soucier des carreaux fissurés.

Le marbre est un excellent isolant

Le marbre est connu pour être un excellent isolant. Il reste relativement frais même sous la lumière directe du soleil pendant les étés et conserve la chaleur pendant les hivers. Par conséquent, les carreaux de marbre vous permettront d’économiser sur vos coûts de chauffage et de refroidissement dans une certaine mesure.

Vous pouvez utiliser des carreaux de marbre dans n’importe quelle pièce

Le marbre offre un look très polyvalent, ce qui vous confère l’avantage de pouvoir l’utiliser dans n’importe quelle pièce de la maison. Les carreaux de marbre sont un excellent choix pour les planchers et les murs de douche, les plans de toilette et les évidements des salles de bains. Ils fonctionnent très bien dans les crédences et les plans de travail de cuisine. Ils peuvent même être utilisés comme dessus de table à l’intérieur et à l’extérieur. Et, bien sûr, ils peuvent être utilisés pour le revêtement de sol dans n’importe quel domaine.

Le marbre réfléchit la lumière

L’une des raisons pour lesquelles le marbre offre un charme intemporel est en raison de ses propriétés réfléchissantes. Pour cette raison, le marbre offre une sensation d’espace et rend également les pièces plus lumineuses. C’est une des principales caractéristiques pour lesquelles de nombreuses personnes choisissent des carreaux de marbre de couleur claire pour leur maison.

Les carreaux de marbre sont abordables

Vous pensez probablement que les carreaux de marbre sont chers ? Cependant, ce n’est pas le cas. Pour en profiter, contacter la Marbrerie Vessot, qui saura vous conseiller sur les produits les mieux adaptés à vos besoins, mais surtout à votre budget.

Tags, , ,

Le papier peint pour des murs comme neufs

Des murs ternis par le temps. De la peinture qui décolle. Des fissures, des taches et dommages causés par l’infiltration d’eau. Tant d’imperfections qui affectent le charme de toute la pièce, et qui exigent de mûres réflexions.

Pourquoi ne pas tout refaire et recréer un nouveau décor de la manière la plus facile et abordable : la pose de papier peint. La qualité, l’esthétique recherchée et la pérennité sont assurées.

Le papier peint fait partie des revêtements muraux les plus en vogue et très prisés aussi bien pour les habitations, les locaux commerciaux, les bureaux, les halls d’attente, les salles de restauration, etc.

Il s’agit d’une matière sain, facile à poser, durable, disponible à des tarifs raisonnables, et adaptée à toutes les envies.

Le papier peint se décline sur d’infinis design. Les textures, les frises, les couleurs et les effets sont diversifiés. Il est tout à fait possible de le personnaliser via impression d’images, de photos, de dessins. Les graphistes professionnels ne manqueront pas de proposer les meilleures options pour un rendu sur mesure, tendance, contemporain, voire original. Ils sont en mesure de répondre aux demandes les plus spécifiques.

Bien sûr, tout dépendra du goût et des attentes de la personne.

Les préparations nécessaires

Avant toute pose de papier peint, il est indispensable de bien préparer les murs. Plusieurs tâches sont à réaliser : enlèvement de l’ancien revêtement, réparation des fissures et fentes, rebouchage des trous, ponçage, nettoyage des murs… Tout doit se faire étape par étape, avec minutie et technicité.

L’objectif est de disposer, au final, d’une surface plane, lisse, propre et sec, prête à recevoir le nouveau revêtement.

Les accessoires indispensables

Pour la réalisation des travaux, il y a des must-have. Il faut au moins avoir : une table à tapisser ou un quelconque panneau en guise de support pour découper et encoller les lés, un mètre ruban, un crayon, un cutter, une roulette, une décolleuse à papier peint, un papier à poncer, un pinceau, une brosse à encoller, une spatule à maroufler, un niveau à bulle, un fil à plomb, un escabeau, un seau d’eau, une éponge, un chiffon,

Sans oublier la colle, le ruban de masquage, les gants, les emballages ou la bâche plastique, et surtout les rouleaux de papier peint nécessaires (il faudra bien faire le bon compte, évitant ainsi les mauvaises surprises).

De la bonne volonté vous est demandée pour habiller et décorer vos murs à votre façon. Tout le travail doit être minutieusement entrepris.

Tags, ,

Rénover ses murs avec du papier peint

Le papier peint est un excellent revêtement mural pour toutes les pièces de la maison. Il permet de donner de l’esthétisme à l’ensemble de votre décoration intérieure. Voici quelques informations vous permettant de rénover facilement vos murs en papier peint.

Idéal pour le revêtement de vos murs

Le papier peint est caractérisé par sa résistance et sa durabilité qui font de lui le revêtement idéal pour vos murs intérieurs. En outre, son aspect décorative et sa facilité d’installation font de lui un élément essentiel pour votre décoration. De plus, le recours à un spécialiste n’est pas nécessaire pour la pose ,et son entretien est facile.

Les différents types de papiers peints

En général, il existe 3 types de papiers peints dont le papier peint prêt à poser, le papier peint à peindre et le papier peint d’apprêt.

Le papier peint prêt à poser

Comme son nom l’indique, il est destiné à être placé directement sur le mur ou sur un support en bon état. Ce premier type de papier peint englobe :

  • Le papier peint vinyle

Constitué d’une fine couche de PVC, qui est résistant, il peut-être posé dans toutes les pièces de l’habitation, car il ne craint pas l’humidité. En d’autres termes, ce papier peint vinyle est imperméable à l’eau et est lavable. De plus, il est disponible en plusieurs motifs.

  • Le papier peint intissé

Composé de fibre polyester, de cellulose et d’une couche de vinyle, il est très solide. Destiné le plus souvent aux murs abîmés ou irréguliers, le papier peint intissé a une épaisseur très large. Ce type de papier peint est aussi imperméable et résiste à l’eau.

  • Le papier peint mural

Appelé aussi papier peint traditionnel, il est constitué de papier sur lequel sont imprimés les motifs et dessins. Cependant, il est fragile et perméable à l’eau. Son installation et son entretien nécessitent de la délicatesse.

Le papier peint à peindre

Il est destiné aux parties abîmées du mur ou d’un plafond. Sa durabilité et sa résistance sont beaucoup plus importantes que celles des papiers peints précédents. Ce type de revêtement est facile à poser et minimise le coût de rénovation d’une muraille ancien.

La toile de verre, qui est de la famille du papier peint à peindre, est composée de matière naturelle en minéral. Sa solidité et sa facilité d’installation la rendent plus pratique que tous les papiers peints à peindre. Elle permet de masquer au mieux les imperfections de vos murs.

Le papier peint d’apprêt

Il permet d’assurer la réussite de la pose du papier décoratif. Il est donc posé à l’avance pour masquer les imperfections du support.

Tags, ,