HomeNon classé

Comment réussir un bon tubage de cheminée ?

Comment réussir un bon tubage de cheminée ?
Like Tweet Pin it Share Share Email

Avoir une cheminée dans la maison est incontournable afin d’évacuer la fumée hors de la maison et de bien y répartir la chaleur. Dans cet article, vous verrez toutes les étapes à suivre pour réussir un tubage de cheminée. 

 Les étapes de tubage de cheminée 

Il existe quelques étapes pour tuber votre cheminée. 

Suivez les consignes pour l’installation 

D’abord, procédez au ramonage de la cheminée et laissez-la ouverte jusqu’à son assèchement. Vous pouvez également avoir recours au débistrage si cela est nécessaire. Puis, prévoyez un lieu de stockage pour les pièces qui doivent être stockées ou protégées contre le renversement. Portez des gants pour éviter toute blessure. Ensuite, contrôlez votre ancienne cheminée et nettoyez-la de l’intérieur. Enlevez les pièces détachées inutiles et vérifiez que la bonne section transversale est maintenue sur toute la longueur de votre cheminée.  

Faîtes le bon choix sur le tubage 

Lorsque votre conduit de cheminée est bien droit, optez pour un tubage rigide. S’il s’agit d’un conduit de cheminée dévoyé, choisissez un tubage flexible. 

Choisissez le bon diamètre pour le tube 

Si vous utilisez des poêles en bois, le diamètre idéal est de 150 mm. 

Si ce sont des poêles à granulés, une diamètre de 80 mm suffit. 

Prenez connaissance de quelques informations utiles 

Déterminez le diamètre du conduit de raccordement, la section intérieure du conduit et son diamètre.  

Apprenez la règlementation concernant le tubage 

Le conduit doit être ventilé, ramoné avant le tubage et tubé sur toute sa longueur. Il faut installer le chapeau et la plaque d’étanchéité afin d’éviter les infiltrations. N‘oubliez pas d’utiliser des accessoires compatibles pour aboutir à un bon résultat. 

Assurez la stabilité de la cheminée 

Avant de procéder aux travaux, vérifiez l’état du conduit existant et effectuez les travaux nécessaires pour stabiliser la cheminée. 

Suivez les normes d’un bon tubage 

Pour une bonne évacuation de la fumée, une hauteur de conduit de 4 m doit être respectée. Si vous avez un conduit long, utilisez un modérateur de tirage.  

Procédez au montage des éléments du tubage 

S’il s’agit d’un tube rigide, on l’introduit vers le bas. Enlevez le chapeau du conduit, emboîtez les pièces en remontant du bas vers le haut et fixez-les à l’aide d’un collier d’étanchéité et de clips de verrouillage. 

S’il s’agit d’un tube flexible, il fait l’introduire vers le haut. Ôtez le chapeau du conduit, fixez les pièces à l’aide des colliers et mettez le chapeau de conduit.  

 La réalisation d’un tubage flexible 

2 personnes sont nécessaires pour effectuer le tubage : l’une doit se mettre sur le toit et l’autre en bas de la cheminée. Il faut d’abord mesurer la longueur à tuber, la majorer de 30 à 40 cm et découper le tube. Ensuite, la personne sur le toit doit passer le tube flexible par le haut et le maintenir à l’aide d’un collier de fixation. Attachez une corde dans le conduit et engager le tubage. Puis, laissez celui-ci descendre très lentement et délicatement.  N’oubliez pas de placer une plaque d’étanchéité ventilée afin d’empêcher la pénétration de l’eau dans le conduit. Pour l’extrémité du tubage, mettez un chapeau de pare-pluie. Sur le bas du conduit, utilisez un raccord spécifique muni d’un collier de fixation pour faciliter le raccord d’un tubage souple avec un élément rigide. Enfin, connectez le conduit flexible au poêle à l’aide un tuyau rigide d’au moins un mètre et fermez en utilisant un tampon.  

En somme, il est nécessaire de procéder au tubage de votre cheminée pour bien évacuer la fumée hors de votre habitation. L’entreprise V. SCHEIL est là pour vous aider. Elle est spécialisée dans ce domaine.  

%d blogueurs aiment cette page :