Home

réfection toiture

Les étapes de la réfection de la toiture

2021-01-05 Commentaires fermés sur Les étapes de la réfection de la toiture By Michel Duprès

Lorsque la toiture est totalement détériorée et que la rénovation n’a plus aucun effet, il faut procéder à sa réfection. Elle permet en effet de garantir l’étanchéité du toit. Mais avant de faire quoi que ce soit, il faut respecter les différentes conditions mentionnées dans les documents techniques unifiés relatifs à la toiture. Read More

, ,

La cloison amovible, pour réussir votre aménagement intérieur

2021-01-04 Commentaires fermés sur La cloison amovible, pour réussir votre aménagement intérieur By Michel Duprès

Vous souhaitez changer l’aménagement de votre intérieur ? De nombreuses options s’offrent à vous. Le changement de revêtement des murs, du sol, du plafond et l’amélioration de l’agencement du mobilier. Cependant, sans avoir à réaliser de grands travaux, on peut tous les réaliser. C’est dans ce contexte que la cloison amovible représente une alternative qui permet de réaliser un aménagement de qualité sans entreprendre de grands travaux comme la modification des murs. La cloison amovible s’adapte à toutes les configurations, car elle est disponible en plusieurs matériaux proposant, par la même occasion, de nombreuses fonctionnalités.

Les rôles des cloisons amovibles

Fondamentalement, les cloisons amovibles servent à séparer deux ou plusieurs espaces d’une pièce. Cependant, au fil des utilisations, cette capacité a été ensuite adaptée à des fins décoratives. De plus, cette nouvelle utilisation a été favorisée par les nombreux progrès apportés dans la confection de ces éléments. À cause du grand nombre, choisir un modèle qui vous convient peut devenir difficile. Toutefois, faire correspondre les modèles disponibles avec vos besoins permet de faciliter le choix.

Pour quel type de cloison opter ?

Le choix du type de cloison se fait en fonction de la configuration de votre pièce et de l’utilisation que vous souhaitez.

Une cloison séparative permet de séparer des logements ou des espaces. De ce fait, elle doit répondre à une norme bien précise, notamment en termes d’isolation acoustique. Pour ce faire, vous pouvez opter pour la configuration à double parement.

La cloison peut être également distributive, c’est-à-dire, qu’elle sépare les espaces d’une même pièce ou d’un logement. Elle sert surtout à moduler l’espace et à améliorer l’aménagement intérieur.

Choisir selon le matériau, le meilleur critère

C’est le critère de choix le plus important. Le matériau influe à la fois sur l’apparence, la résistance et la fonctionnalité de votre cloison. Chaque matériau présente ses avantages et ses points faibles. Il est donc nécessaire de considérer ces caractéristiques avant de choisir.

La cloison en bois

Comme dans la confection des ouvertures, le bois fait son grand retour pour équiper les cloisons amovibles. Ce matériau est élégant, noble, écologique et s’adapte naturellement à l’apparence de votre maison. Selon l’essence de bois choisie, il peut être résistant, même s’il est fin. Préférez dans ce cas, un mode d’ouverture battant, car il est plus facile à mettre en place. Certes, un mode d’ouverture coulissant peut toujours être envisagé, mais il est difficile à réaliser. Néanmoins avec le bois, les possibilités sont illimitées dans la confection, comme l’ajout de verre, de petites ouvertures ou de motifs.

L’aluminium

Ce matériau est également grandement utilisé dans la confection de cloison amovible. Comme dans toutes ses applications, il apporte élégance, design et modernité dans la maison. De plus, l’aluminium est disponible en plusieurs finitions, que ce soit sur la couleur ou le rendu, mat, brillant ou avec motif. Il est souvent équipé de grande surface vitrée pour laisser passer la lumière.

L’aluminium s’adapte également à tout type d’ouverture, qu’elle soit battante ou coulissante. Pour un meilleur agencement et pour s’assurer d’une fonctionnalité optimale, il est indispensable de confier les travaux d’installation à un professionnel comme l’entreprise SICRAL, spécialiste dans l’installation de cloisons amovibles à Compiègne. C’est surtout indispensable pour les locaux commerciaux, pour qui l’utilisation des espaces est un enjeu important.

Le verre

Opter pour le verre dans la confection de cloison amovible, c’est opter pour le luxe absolu. Que ce soit dans le cadre d’une décoration ou un aménagement intérieur, c’est l’idéal. S’il était jusqu’ici réservé aux locaux commerciaux, il s’adapte facilement aux maisons individuelles.

Le verre laisse passer la lumière ce qui apporte une touche esthétique dans votre maison. Les films et les motifs servent de séparation pour ce type de cloison. Il est également nécessaire de l’équiper d’ossature en acier ou en aluminium pour le protéger. Enfin, optez pour le mode d’ouverture coulissant, car le verre est trop lourd pour un autre type d’ouverture.

, ,

Comment bien planifier la rénovation de votre toiture ?

2020-12-31 Commentaires fermés sur Comment bien planifier la rénovation de votre toiture ? By Michel Duprès

Un toit classique peut durer entre 12 et 20 ans. Il protège votre maison contre les intempéries et autres agressions extérieures, et vous garde au sec’. Sachez que votre toiture aura besoin d’être rénovée après une décennie et demie. Mais la rénovation ou le remplacement d’un toit peut coûter très cher. C’est l’une des raisons pour lesquelles vous devriez commencer à planifier rapidement les travaux de rénovation. Mais comment établir un budget ? Read More

maison aménagée

Les étapes clé pour aménager un sous-sol

2020-12-30 Commentaires fermés sur Les étapes clé pour aménager un sous-sol By Michel Duprès

Agrandir son espace de vie s’avère parfois nécessaire :agrandissement de la famille, aspiration à un peu plus de confort, … Pensez à ce qu’il y a sous vos pieds ! N’avez-vous jamais envisagé d’aménager votre sous-sol ? Il est maintenant temps de le faire ! Suivez le guide des étapes à suivre !

1- Se conformer à la loi

Avant d’entamer les travaux, vérifiez d’abord si votre zone d’habitation n’entre pas dans le cadre d’un plan de prévention inondation. Si c’est le cas, aucun aménagement ne sera possible.
Il est également obligatoire d’effectuer une déclaration auprès de la mairie si l’espace a une superficie comprise entre 10 et 20 m². En cas de copropriété, l’accord de votre copropriétaire est nécessaire.

2- Vérifier la hauteur du sous-sol

Pour obtenir un confort optimal, vous devez respecter les normes sur la hauteur de votre sous-sol.
Si l’espace envisagé est destiné à devenir un un espace de vie principal (chambre, salon, …), la hauteur minimale du sous-sol sera de 2,40 mètres.
En dessous de 2,40 mètres, il vaut mieux réserver cet espace pour une petite salle de ciné pour la famille et les amis, une salle de jeux pour vos enfants, un bureau ou encore un coin de détente.

Avant de commencer les travaux, faites une étude du sol. L’objectif est de pouvoir déterminer la profondeur des fondations. Vous saurez ensuite, la hauteur du sous-sol que vous pouvez gagner.
Si vous souhaitez créer une dalle plus profonde que les fondations, des travaux plus complexes sont à effectuer :une étude géotechnique et un sondage approfondi du sol.

3- Assurer une meilleure accessibilité

L’escalier offrant accès au sous-sol doit être confortable surtout si l’espace est aménagé en pièce principale. Les dimensions suivantes sont à respecter :

  • 70 cm de largeur au minimum ;
  • 17 a 21 cm de hauteur de marche ;
  • 21 a 27 cm de dimension pour le giron de marche.

Privilégiez un escalier ouvert à celui cloisonné. Le premier va faciliter le passage de la lumière et l’aménagement de l’espace.

4- Procéder à l’assainissement du lieu

Votre sous-sol doit être protégé de l’humidité. Celle-ci atteint facilement les murs en pénétrant doucement dans le sous-sol. Notez que l’humidité s’infiltre toujours à la base du mur. Pour empêcher les infiltrations d’eau, vous avez trois possibilités :

  • Effectuer un drainage du sol autour de la maison ;
  • Décaisser les murs extérieurs et installer un revêtement imperméable pouvant assurer l’étancheité de ces murs ;
  • Injecter dans l’épaisseur du mur une résine qui va arrêter les remontées d’humidité.

5- Ventiler le sous-sol

La circulation de l’air n’est pas toujours aisée dans un sous-sol. L’entrée d’air frais est pourtant indispensable pour faire évacuer l’air humide présent à l’intérieur. Pour remédier à ce problème, il faut installer une ventilation mécanique contrôlée. Celle-ci facilitera l’extraction de l’air vicié et fera ensuite entrer l’air frais dans la pièce. Les gaines de ventilation sont camouflées dans l’épaisseur des doublages des murs ou dans le faux plafond.

6- Apporter de la lumière naturelle

Un sous-sol est le plus souvent, une pièce enfouie. Il est alors, nécessaire d’y faire pénétrer de la lumière. Si la pièce possède une ouverture, il suffit d’élargir un peu plus celle-ci. Si le sous-sol est par contre enterré et ne présente aucune ouverture, il faut créer une cour anglaise (c’est-à-dire creuser en bas de la façade extérieure).
Une autre alternative : remplacez une partie du plancher par une surface vitrée. La lumière naturelle sera distribuée facilement.

7- Bien isoler le sous-sol

L’isolation du sous-sol est importante ; il ne faut pas la négliger.
Pour l’isolation des murs, installez des panneaux de doublage composés d’un isolant et d’une plaque de plâtre. Cette solution est adaptée pour les murs réguliers. En cas d’irrégularité des murs, faites glisser entre les murs un isolant en laine et une ossature métallique dotée d’une plaque de plâtre.

8- Étudier le chauffage et le système électrique

D’habitude, la chaufferie est installée au sous-sol, ce qui permet facilement de prolonger le dispositif du chauffage central. Les nouveaux radiateurs seront ainsi alimentés.
Néanmoins, la solution la plus simple consiste à installer des radiateurs électriques. En présence d’une forte humidité dans le sous-sol, privilégiez les convecteurs qui assèchent l’air. Pour obtenir un meilleur confort, utilisez plutôt des radiateurs à inertie.

Concernant le système électrique, il faut revoir le réseau électrique. Assurez-vous que celui-ci s’adapte aux nouveaux équipements : chauffe-eau, prises électriques, chauffage électrique, éclairage…

Pour obtenir de l’esthétique, dissimulez les fils électriques dans l’épaisseur des cloisons par exemple.

L’aménagement d’un sous-sol nécessite l’intervention d’un professionnel. Celui-ci vous conseillera sur les travaux à réaliser et vous remettra ensuite un devis.

 

 

 

, , , , , ,

Astuces pour bien choisir son revêtement de sol

2020-12-29 Commentaires fermés sur Astuces pour bien choisir son revêtement de sol By Michel Duprès

Le choix de revêtement de sol ne doit pas se faire uniquement sur un coup de cœur. Outre l’aspect esthétique, l’utilisation, la résistance, la chambre à revêtir, le coût, la qualité d’isolation et la difficulté de pose sont aussi des points à considérer. Avec tous ces critères, le choix peut rapidement devenir difficile. Si vous ne savez pas par où commencer, il pourrait être intéressant de se faire accompagner par un professionnel qui saura vous conseiller selon le type de revêtement que vous recherchez.

L’importance du choix du revêtement de sol

Outre l’apparence, il est indispensable de choisir le revêtement selon les caractéristiques de votre maison afin de permettre un usage à long terme. C’est impératif pour ne pas changer fréquemment de revêtement, qui coûte cher d’ailleurs.

Quels sont les types de revêtements de sol ?

Choisir un revêtement de sol, c’est surtout choisir entre un sol dur et un sol souple. Dans ce cas, considérer l’utilisation des pièces est fondamental. De même, chaque type de revêtement se différencie par le type de pose, le besoin en entretien et leurs caractéristiques.

Les sols durs

C’est une des principales catégories de revêtements de sol. Ce sont notamment les matériaux naturels ou artificiels non-flexibles, c’est-à-dire ceux qui ne cèdent pas lorsque que l’on marche dessus. Ils sont surtout sollicités pour leur robustesse et leur résistance à l’usure.

  • Le parquet

Le parquet est un revêtement naturel très sollicité pour le confort et l’ambiance rustique qu’il apporte. Il est généralement fabriqué à partir de bois comme le hêtre et le noyer. S’il est correctement entretenu, il peut durer pendant de nombreuses décennies. Il convient à toutes les pièces et confère à chaque fois tant d’élégance.

  • Le sol stratifié

Dans cette catégorie de sol dur, c’est le revêtement le plus populaire. Il est confectionné à partir d’un mélange de matières premières naturelles. Cela permet d’obtenir un design unique. Ce type de revêtement se décline en de nombreuses variétés et de décors.

  • Le carrelage en céramique et en pierre naturelle

Le carrelage se retrouve en général dans la salle de bain et la cuisine. Si cela prouve sa grande résistance à une utilisation spécifique, rien ne vous empêche pas de l’utiliser dans les autres pièces.

Le carrelage en céramique se distingue par son motif assez singulier formé de pores fins ou épais. Il convient parfaitement à des pièces dont l’utilisation est très sollicitée. En effet, il est très résistant et étanche.

Pour un design épuré, optez pour le carrelage en pierre naturelle. Cette variété n’est pas moulue, mais directement taillée dans du marbre ou du granite. Cela lui donne un aspect naturel et unique.

Les sols souples

Les sols souples se reconnaissent surtout par leur élasticité permettant d’amortir le pas. Ils se déclinent également en de nombreux types et matériaux parmi lesquels il est possible de choisir. La pose, quant à elle, se fait par des professionnels comme la SOCIETE GICQUEL à Alfortville

  • Le sol en PVC et en vinyle

Le sol en PVC ou en vinyle est une alternative efficace au sol stratifié.. Il est très confortable, car il est relativement chaud selon la température de la pièce. Il est également doux pour les articulations, et procure donc une sensation de confort considérable.

  • La moquette

La moquette est douce, confortable, design et permet d’obtenir une qualité d‘isolation phonique et thermique considérable. Elle convient surtout au salon et à la chambre à coucher.

Cependant, contrairement aux sols lisses, la moquette est plus difficile à nettoyer. En effet, les poussières et les bactéries s’y incrustent plus facilement. Le nettoyage sera d’autant plus difficile pour la moquette collée que les modèles flottants.

, ,

Comment faire pour poser une bande à joint de placo ?

2020-12-28 Commentaires fermés sur Comment faire pour poser une bande à joint de placo ? By Michel Duprès

Vous avez fini de poser votre placo au plafond, sur  les cloisons ou sur  les murs ? Il est maintenant temps de mettre la bande à joint de placo. Il s’agit de la partie la plus difficile et la plus délicate du travail. Quelle méthode faut-il utiliser pour la coller ?  Voici tout ce que vous devez savoir pour obtenir de bons résultats.

Pourquoi faut-il poser des joints entre 2 plaques de plâtre ?

Après avoir monté votre cloison en placo, il faut effectuer les joints. Mais pourquoi est-ce nécessaire ? Regardez de plus près, vous verrez  que les espaces entre les plaques de plâtre sont visibles. Les joints permettent de combler ces vides, afin que la finition ne laisse pas voir l’ossature des plaques.

Le but de la mise en place des joints est d’avoir des plaques de plâtre bien jointent entre elles. Les bandes permettent aussi de consolider l’ouvrage, tout en solidarisant les plaques. De ce fait, sa pose est indispensable, même si c’est un travail difficile.

Pose de bandes de placo : quel matériel utiliser ?

Différents matériels sont nécessaires à la réalisation de bandes à placo, comme :

Des bandes à joint

Les bandes à joint  sont une sorte de papier spécifique  découpé en bande. Les angles saillants nécessitent  des cornières métalliques alvéolées.

En outre, la bande est constituée d’un côté plane et d’un autre côté rugueux.

Un joint à placo

La pose d’une bande à joint de placo nécessite l’utilisation de joints. Il en existe deux sortes, dont :

  • Le joint tout prêt en pot ;
  • Le sac de joints à mélanger.

Ce premier est le plus pratique et le plus utilisé d’entre eux car il n’est pas constitué de grumeaux.

Un couteau à enduire

Pour réaliser le travail, l’utilisation d’un couteau à enduire est nécessaire. Vous devez vous en munir de toutes les dimensions possibles. Utilisez aussi une ponceuse pour poncer les joints et le mur afin  de les rendre lisses et de les préparer  à recevoir la couche de finition.

Pose de bande à joint : autocollante ou calicot ?

Une bande à joint peut être en calicot : en papier simple ou en papier renforcé. Mais elle peut également être  autocollante. Cette dernière, comme son nom l’indique, permet de faire l’encollage des plaques. Elle est le plus souvent utilisée pour les angles saillants.

La pose de bandes à joint : quelles sont les étapes à suivre ?

Si vous souhaitez poser des bandes à joint droites, il faut suivre ces quelques étapes :

1 – Remplir la bande de placo

La première chose à faire  est de remplir la bande de placo. Prenez de l’enduit, un couteau à enduire et remplissez le joint. Ce dernier doit impérativement être garni et lisse. Pour y arriver, vous devez incliner le couteau à un angle de 45°.  C’est nécessaire pour obtenir un débordement du joint.

2 – Placer la bande à joint

La mise en place de la bande doit être fait correctement. Elle doit être réalisée pendant que l’enduit est encore frais. Pour ce faire, il faut l’humidifier et la placer sur le joint. Pour éviter les bulles d’air, il faut la maroufler avec un couteau à enduire en partant du haut vers le bas.

Si vous avez du mal à réaliser la pose de la bande à joint de placo, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel, comme Belanger. Il s’agit d’une entreprise située à Artannes-sur-Thouet, qui  est spécialisée dans la réalisation des travaux de toiture ou d’aménagement intérieur et extérieur.

, ,

Vidange fosses septiques

Réussir la vidange de vos fosses septiques : notre guide complet

2020-12-21 Commentaires fermés sur Réussir la vidange de vos fosses septiques : notre guide complet By Thierry Lacroix

La vidange des fosses septiques est un procédé par lequel on retire les solides stockés dans les fosses septiques au moyen du pompage. C’est une méthode qui permet d’éviter le débordement du champ d’épuration pouvant engendrer une pollution de la zone. Comment réussir la vidange des fosses septiques ? Voici un zoom sur les détails de ce travail.

Read More

,

Comment choisir le revêtement de sol de cuisine ?

2020-12-21 Commentaires fermés sur Comment choisir le revêtement de sol de cuisine ? By Aubrey Leduc

De nos jours, la gamme de revêtements de sol pour cuisine est très large. Quel que soit votre budget, beaucoup d’options s’offrent à vous. Du stratifié, du bois, de la tuile ou encore du vinyle, le plus dur reste à choisir ! Découvrez les options de revêtement de sol les plus populaires et trouvez le plancher de rêve pour votre cuisine.

Connaître les exigences du sol de cuisine

La cuisine est une pièce humide où il y a des va-et-vient fréquents. Elle a besoin d’un sol étanche et solide. Le sol de la cuisine doit :

– résister à l’humidité, aux chocs, à l’abrasion, aux réactions chimiques et aux dommages mécaniques ;

– être durable ;

– être fonctionnel et pratique ;

– avoir une apparence attrayante ;

– être facile à installer et à nettoyer.

Découvrir les revêtements de sol de cuisine

  • Les carrelages

Les carreaux de céramique sont les rois des revêtements de sol pour cuisine. Ils sont les plus appropriés et se déclinent en une variété de finitions, de versions et de tailles. Il existe trois types de carrelage sur le marché :

– le grès cérame qui offre un large choix de modèles. Sa capacité à imiter d’autres matériaux et son bon rapport qualité – prix en font le sol de cuisine le plus populaire.

– Les carreaux de ciment sont préférés pour les cuisines de style rétro et de style campagnard.

– Les carrelages en pierre naturelle apportent de l’élégance à votre cuisine. Ils sont résistants et d’une grande durabilité.

 

  • Les revêtements de sol en bois massif

Le plancher en bois massif combine chaleur, esthétique et durabilité. Il est confortable et facile à entretenir. Le revêtement en bois dur résiste aussi à l’humidité d’éclaboussures intermittentes.

Ce type de plancher est présenté sous forme de bois massif ou de planches de bois machinées. Les planches de bois sont soutenues par une couche de contreplaqué. Les planches sont ainsi plus stables et le plancher moins exposé à l’humidité et à la température.

  • des sols stratifiés pour les cuisines

Le plancher stratifié est l’option la moins coûteuse pour votre cuisine. Vous pouvez facilement l’installer vous-même car le plancher stratifié, comme le parquet flottant, est doté d’un mécanisme de verrouillage simple.

Le stratifié est aussi très facile à nettoyer et à entretenir. Il est fabriqué à partir de fibres de haute densité et résiste à l’eau. Il dispose également d’un support qui empêche l’eau de couler à travers le plancher.

  • Les revêtements de sol en vinyle

Le revêtement de sol en vinyle est un revêtement plastique très apprécié pour les applications résidentielles et commerciales. Le vinyle est durable et confortable. Il en attire aussi plusieurs grâces à son design.

Le déroulage d’un sol en vinyle ne nécessite aucune préparation ni compétence particulière: il suffit de l’étaler sur le sol et d’ajuster à l’aide d’un cutter.

Mais, des artisans spécialisés ou des professionnels de revêtement de SARL J.M.S. BTP CONCEPT à Romorantin-Lanthenay   pourront parfaire l’installation du sol de votre cuisine.

Évaluer le coût de revêtement de sol de votre cuisine

Si votre budget est suffisamment élevé et que vous souhaitez des revêtements de qualité dans votre cuisine, le parquet en bois massif est pour vous. Il est durable et donne un look classique à votre cuisine.

Pour faire des économies, vous pouvez opter pour le stratifié ou les carreaux de céramique qui demeurent des revêtements classiques de qualité. Ils sont durables et offrent une large variété de finitions.

Le meilleur sol de cuisine peut aussi être le sol en vinyle ou en PVC. D’une étanchéité irréprochable, ces revêtements font partie des moins coûteux.

 

 

 

, , , ,

Décidez-vous : rénovez votre maison.

2020-12-21 Commentaires fermés sur Décidez-vous : rénovez votre maison. By Aubrey Leduc

Beaucoup de personnes ont du mal à se décider pour la rénovation de leur logement. Des questions telles que quand, comment, pourquoi rénover la maison reviennent tout le temps pour prendre (ou non) la décision de remettre à neuf votre maison. Découvrez à travers ces lignes les étapes essentielles pour pouvoir sauter le pas.

Diagnostiquer  les travaux à exécuter

Pour ne pas travailler dans le doute, mieux vaut revoir au peigne fin toute la maison et lister ce qu’il y a à réparer. Dans cette optique, vous serez mieux préparé aux travaux de rénovation à effectuer. Il est d’ailleurs essentiel de faire appel à des professionnels ou des artisans pour un résultat efficace.

Avant n’importe quelle retouche, il faut d’abord diagnostiquer tous les moindres recoins à réparer. Des études thermiques aux installations électriques en passant par le constat de l’état de la toiture, du mur à celui de l’assainissement, il ne faut rien laisser au hasard pour éviter tout imprévu.

Avant la rénovation, pensez à diagnostiquer l’état du toit. Il faut alors vérifier l’efficacité de la voie d’eau pour vous assurer que le toit est étanche. Les couvreurs doivent vérifier si la pente du toit correspond à la norme. Ils analysent également la performance du drain. Enfin, ils évaluent la présence d’amiantes ou de parasites.

Estimer  le coût des travaux

Dès qu’on a pris connaissance des travaux à réaliser, on répertorie et on priorise ces taches pour étudier ensuite les devis des fournisseurs.

  • Déterminer les priorités

En général, les rénovations de gros œuvres sont effectuées avant celles des seconds œuvres.

La rénovation des gros œuvres peut comprendre :

  • les fondations
  • La rénovation de la toiture
  • Les travaux de façade.
  • La menuiserie.
  • Les travaux d’isolation externe.

Les rénovations des seconds œuvres concernent :

  • l’électricité
  • La décoration
  • La plomberie
  • Le mur, le sol, le plafond
  • L’isolation (du toit, des murs)
  • L’aménagement de l’extérieur.

Vous pouvez mentionner à chaque tache prévue si vous pouvez  l’effectuer vous-même ou si vous avez besoin d’un artisan professionnel. Cela vous donne une idée sur le profil de l’artisan et sur le coût de sa main-d’œuvre.

  • Étudier les devis de travaux

Dans le cas où vous déléguez les travaux à des professionnels, vous devrez demander un devis des travaux. En fonction du projet de rénovation à réaliser, vous pouvez choisir de contacter :

  • un entrepreneur de bâtiment  qui va regrouper tous les ouvriers spécialisés à chaque tache. Vous bénéficiez alors d’un interlocuteur unique, et vous avez la latitude de négocier plus facilement le prix total du projet de rénovation
  • Un artisan pour chaque tache prévue. En embauchant les artisans un à un, vous pouvez sélectionner chaque professionnel selon ses compétences comme ce professionnel en toiture l’Entreprise Utrillas à Montauban. Certes, il vous faut plus de temps pour trouver ce qui vous convient le mieux  mais vous pouvez négocier  ainsi chaque devis.

Être conscient de la durée des travaux

Les professionnels ou les artisans à qui vous allez confier vos travaux vous informeront sur les délais probables du chantier. Connaissant cette estimation, vous pouvez gérer au mieux le budget que vous vous êtes fixé  au fur et à mesure que les travaux avancent.

Il  faut également prendre en compte les aléas de la météorologie quand on effectue une rénovation. En effet, le temps peut être ou non votre allié, surtout quand il s’agit de travaux d’extérieur.

Bref, les paramètres sur la nature des travaux, leur étendue, la solution envisagée, le respect des lois et règlements en vigueur et le budget sont toujours à considérer dans tout projet de rénovation domiciliaire.

 

, , , ,

Entretien de toiture : pourquoi et selon quelle périodicité ?

2020-12-18 Commentaires fermés sur Entretien de toiture : pourquoi et selon quelle périodicité ? By Thierry Lacroix

Entretenir une toiture permet de maintenir propre et en bon état le toit d’une maison. Ce travail se fait dans des périodes bien déterminées, car il est assez délicat. Pourquoi et en quelle période pouvez-vous nettoyer la toiture de votre maison ? Réponse dans cet article.

Read More

, ,