La technique du soufflage, pour bien isoler vos combles perdus

technique de soufflage

La technique du soufflage, pour bien isoler vos combles perdus

La technique du soufflage est devenue une pratique courante en matière d’isolation des combles perdus depuis quelques années. Le principe consiste à projeter des flocons d’isolants par le biais d’une machine à souffler. Nombreux sont les avantages offerts par cette méthode, à savoir la réduction de la facture d’énergie de chauffage, la rapidité de sa mise en œuvre, etc.

Comment procéder à l’isolation ?

Étant l’une des méthodes d’isolation les plus efficaces, l’isolation thermique par soufflage permet de bien isoler les combles perdus, grâce aux flocons d’isolants en vrac. Le souffleur les projettera sur les sols, dans les murs ainsi que dans les endroits difficiles d’accès comme les vides sanitaires. Pour effectuer ce travail, cet expert peut opter pour deux moyens : l’épandage au râteau ou l’utilisation d’une machine à souffler. D’une manière générale, cette dernière est beaucoup plus bénéfique, car elle permet une application plus homogène. Le résultat obtenu est satisfaisant, car tous les recoins sont couverts. En outre, le gain de temps est considérable.

Les critères à prendre en considération

La réalisation de cette opération nécessite l’intervention de deux personnes, à savoir le souffleur et son assistant. Ce dernier a comme tâche principale : l’ouverture des sacs d’isolants et le chargement de la souffleuse ou de la machine à souffler.

Certaines conditions doivent être respectées avant de procéder à cette technique d’isolation. Le professionnel doit d’abord vérifier l’état de votre plancher. En fait, celui-ci doit être sans interstice et bien sec. Cela permet d’éviter tous les risques liés à la projection des flocons. Pour les empêcher de tomber, il faut tapisser le sol d’un pare-vapeur pour optimiser son étanchéité. Pour que le plancher puisse supporter le poids de l’isolant, il doit être assez robuste. En outre, les trous et les ouvertures de passage des câbles électriques doivent être étanchéifiés avec un produit spécifique. L’expert en isolation vérifiera ensuite l’absence d’espace libre entre le plafond et le mur et s’assurera de l’aération des combles pour éviter l’humidité.

Le choix des matériaux d’isolation

Nombreux sont les matériaux d’isolation en flocons. Parmi eux, voici les plus utilisés :

  • Le liège naturel en granulé : malgré son coût, ce matériau est très apprécié pour sa capacité d’absorption en humidité. De plus, il est très écologique. De ce fait, il ne présente aucun risque pour la santé.
  • Les flocons d’ouate de cellulose : ils font aussi partie des isolants très écologiques, car les matériaux qui les constituent sont tous naturels. Le prix de l’ouate de cellulose est très élevé, mais elle reste la plus performante en termes d’isolation des combles perdus.
  • Les flocons de laine minérale : ce matériau est de plus en plus prisé, car il est très performant, écologique, recyclable et économique.

Quel que soit le matériau choisi, la conservation d’une résistance thermique élevée est d’une grande importance. Notez également que la qualité de l’isolation dépend grandement de la quantité de flocons d’isolants soufflés.

Pour assurer la rapidité ainsi que la qualité des travaux effectués, l’isolation des combles perdus à Montenay (53) doit être réalisée par un professionnel. Pour cela, faites appel à Rénov’Clean qui se situe en Mayenne. Reconnue pour la qualité de ses services, cette entreprise vous propose la réalisation de tous vos travaux d’isolation, de nettoyage et de rénovation.

La mise en place et l’entretien de l’isolant soufflé dans les combles perdus

La mise en place de l’isolant

Le souffleur projettera l’isolant entre les solives du plancher. Il fera en sorte de le répartir de manière homogène. L’épaisseur de la couche doit être uniforme sur toute l’étendue à isoler. Ce professionnel terminera son travail en équilibrant la surface avec de l’air. Avant de refermer le toit, l’opérateur est tenu d’agrafer la fiche de chantier ainsi que les étiquettes des sacs d’isolants sur une poutre.

L’entretien de l’isolant

L’isolant soufflé se tasse doucement au fil des années, mais cela ne requiert aucune intervention de votre part. Pourtant, si le matériau est très vieux, il faut ajouter une nouvelle couche d’isolants. Envisagez un changement complet si l’ancien isolant est humide ou détérioré.

Comments are closed